UNISON RESEARCH Simply Italy

Origine : Italie
Amplificateur intégré à tubes

Puissance : 2 x 12 watts / 6 Ω en Classe A – mode ultra-linéaire
Contreréaction : 5 dB ou 1,8 dB
Réponse en fréquences
  : 11 Hz à 37 kHz (- 1 dB), 10 Hz à 52 kHz (- 3 dB)
Rapport signal / bruit : 68 dB non pondéré / 81 dB pondéré  par rapport à la sortie nominale
Séparation des canaux
: 58 dB / 40 dB (1 Khz / 20Khz)
Taux de distorsion
: 2,1%
Sensibilité d’entrée : 178 mV

4 entrées ligne RCA
1 sortie subwoofer
1 entrée USB 2.0 Audio Class

 

Simply Italy, tel est le nom de l’amplificateur intégré qui ouvre la voie aux grandes électroniques de la marque Italienne UNISON RESEARCH.

Petit par sa taille, modeste par sa puissance, certes, cet amplificateur à tubes réputé de début de gamme risque fortement d’en surprendre plus d’un d’entre nous.

Depuis le centre historique de Venise, il ne faut que 30 minutes de train pour rejoindre Dosson di Casier, tout juste situé à quelques kilomètres du sud de Trévise. En ce lieu, Giovanni Maria Sacchetti le directeur de projets et le fondateur de l’entreprise travaille avec son équipe à développer et mettre au point des électroniques séduisantes, bien conçues, musicales et entièrement assemblées à la main avec des composants triés sur le volet, dont l’amplificateur intégré Simply Italy qui fait l’objet du présent banc d’essai.

Sous ses allures simplistes, le Simply Italy cache une technologie saine et éprouvée. Cependant, ce qui m’a frappé est la finition du produit. Un grand coup de chapeau pour la façade de bon goût en merisier qui rassemble l’essentiel des fonctions : un sélecteur rotatif pour les cinq sources (quatre entrées ligne, une entrée Dac), le sélecteur de mise sous tension, le réglage de volume sonore, et un orifice qui accueille le récepteur infrarouge de la télécommande fournie d’origine, et une diode verte rappelant que l’appareil est sous tension.

En son temps, la version Simply Two était certainement l’un des amplificateurs intégrés à tubes les plus performants au monde; un produit largement acclamé par les audiophiles et la presse spécialisée.

En s’inspirant de ce modèle, il a été décidé de repenser et de créer un nouvel amplificateur  intégré à tubes de petite dimension qui s’inspirait de son prédécesseur, similaire dans de nombreux aspects de la conception électronique, mais avec une nouvelle apparence plus moderne que le célèbre Simply Two.

 

Unison Research privilégie les circuits courts

 

Selon le concepteur, les amplificateurs intégrés peuvent offrir de nombreux avantages, non seulement en simplifiant l’ensemble du trajet du signal, en le rendant plus court, mais surtout pour les améliorations de la qualité sonore qui peuvent être obtenues par cette méthode. Un autre aspect important réside dans la réduction considérable des coûts de fabrication que cela implique (un châssis unique, câblage réduit, à la fois pour l’alimentation et les interconnexions).

Comme dans tous les projets de recherche Unison Research, un grand soin a été apporté aux principes fondamentaux tels que le dimensionnement des pistes d’alimentation, le routage soigneux des mises à la terre et des signaux; la robustesse globale, la facilité de construction et d’entretien, et la fourniture d’une ventilation adéquate pour le circuit interne.

Pour assurer les meilleures performances et la meilleure fiabilité dans le temps de tous les composants utilisés dans Simply Italy, tout a été soigneusement choisi et sélectionné, des résistances, dont beaucoup sont anti-inductives, aux condensateurs électrolytiques, aux douilles de soupape en céramique pure, aux cartes de circuits imprimés en vétronite, un stratifié à base de tissu de verre et de résine polyimide dotée de caractéristiques mécaniques élevées à haute température. Le concepteur a aussi opté pour un câblage interne blindé pour réduire les bruits électromagnétiques externes

Comme indiqué, la conception de l’apparence a subi une évolution radicale. Les détails en bois sont maintenant limités au panneau avant, mais embellis par l’ajout d’inserts circulaires contrastants, également en bois, qui donnent un aspect plus attrayant aux commandes.

De plus, rien n’a été laissé au hasard : les boutons de commande, en acier inoxydable non magnétique de grand diamètre et de poids donnent un effet de volant souple avec une excellente “sensation” et une précision de rotation. Les pièces en bois, importantes pour la conception esthétique, jouent également un rôle important dans l’amortissement de la résonance du châssis et aident ainsi les pièces électroniques délicates, les tubes, condensateurs, etc… à mieux fonctionner.

Deux bandes en acier inoxydable satiné placées sous les tubes ajoutent une touche de raffinement et aident également à l’isolation thermique du circuit électronique et des transformateurs de sortie, ce qui offre un avantage évident à la qualité sonore et à la fiabilité globale de l’amplificateur.

Tous les étages d’amplification sont strictement basés sur des tubes, et la conception du circuit adoptée garantit que tous les tubes fonctionnent en pure classe A.

Depuis le tout début, Unison Research s’est consacré à la conception, au développement et à la fabrication de transformateurs de sortie, conscient de l’importance vitale de ces éléments complexes dans la recherche de la meilleure qualité sonore. Très peu de fabricants dans le monde peuvent se targuer de pouvoir produire des transformateurs de haute qualité. Grâce en grande partie à ces transformateurs particuliers, il a  été possible de créer un étage de sortie pour Simply Italy composé d’un couple d’EL34 (6CA7) d’origine Mullard en configuration ultra linéaire asymétrique. En effet ce mode de fonctionnement est rendu possible par un développement particulier des transformateurs de sortie qui permettent en pratique aux pentodes EL34 de fonctionner presque comme des triodes.

L’étage de pré-amplification et “driver” est confié aux triodes doubles ECC82 (12AU7) également d’origine Mullard. Ces tubes offrent une excellente linéarité et une absence presque complète de distorsion harmonique d’ordre irrégulier. Il est précisé que les supports de tubes ont été améliorés avec des broches dorées.

La première triode amplificatrice de l’étage d’entrée n’a aucune rétroaction, à la fois globale et locale. Pour l’obtenir, le circuit classique de polarisation automatique de cathode a été éliminé et remplacé par une polarisation ionique, le seul type capable de garantir l’absence de rétroaction et une rotation de phase minimale du signal amplifié.

Les filaments des tubes de pré-amplification sont alimentés en courant continu afin d’empêcher tout composant alternatif résiduel d’interagir avec le signal à amplifier.

Le transformateur d’alimentation Sinfonia n’est pas un transformateur toroïdal normal, mais le résultat d’un projet visant à réduire les pertes électriques et à contenir le flux magnétique dispersé.

L’alimentation idéale serait double-mono, une solution nécessitant toutefois de l’espace et un poids supplémentaire. Dans le Simply Italy, un type d’alimentation qui pourrait s’appeler “Quaso-Dual-Mono” a été adopté. En fait, à l’exception du transformateur de puissance et du premier étage de filtre, l’alimentation est doublée, séparant tous les étages de pré-amplification au profit d’une faible diaphonie et d’une faible distorsion.

Le Simply Italy est fourni avec un combiné infrarouge à distance qui permet à l’utilisateur de s’interfacer avec le circuit de contrôle des micro puces; il gère le contrôle du volume analogique via un potentiomètre motorisé ALPS de la série prestige RK27. Cette magnifique interface utilisateur faîte de bois et de métal commande d’autres éléments de la marque. Chose rare : le dessin et la sculpture de cette télécommande permettent un positionnement vertical.

Outre les quatre bornes HP plaquées or qui peuvent indifféremment accueillir tout type de connexions (fil nu, fourches, fines bananes), la face arrière comporte quatre fiches RCA dorées pour les sources haut niveau. Une sortie Subwoofer fait aussi son apparition sur cette version, ainsi qu’un port asynchrone USB  2.0 Audio Class relié à la carte Dac. Ce circuit de conversion numérique / analogique –  résolution compatible jusqu’à 32 bits intègre une puce ESS Sabre Dac ES9018K2M, en capacité de “traiter”  les signaux PCM jusqu’à 384 kHz et  DSD jusqu’à 128 x (DSD 256 Ready).

Je remercie le distributeur La République du SonUnison Research France d’avoir mis à ma disposition cet amplificateur pour une durée de quatre semaines afin d’évaluer sérieusement son potentiel musical et vous le livrer sous la forme du présent banc d’essai.

Ecoute et impressions  :

Les tests d’écoutes ont été effectués à domicile avec le matériel suivant :

– lecteur CD YBA Classic Player 3,
– lecteur CD AUDIA FLIGHT FLCD Three S
préamplificateur MOON 310 LP Mk2,
– platine vinyle REGA RP 8 & cellule REGA MC Ania,
– enceintes acoustiques PE LEON Kantor,
– câbles de modulation ESPRIT Beta 2019, YBA Glass, VAN DEN HUL The Orchid,
– câbles HP ESPRIT Aura, BETA 2019, YBA Diamond,

Pour l’alimentation secteur : barrette FURUTECH F-TP 615 et ESPRIT Volta, câble secteur G-314Ag-18E et prise murale FT-SWS-G de la même marque. Câbles secteur ESPRIT Celesta & Eterna.

CD sélectionnés :  Naim CD test  Sampler N°6 – Russian, Klezmer & Gipsy Music ~ Sirba Orchestra – Les Géants du Jazz jouent Georges Brassens –The Glory that was Gershwin ~ Frank Chacksfield – Quiet Nights ~ Diana Krall  – Meedle ~ Pink Floyd – Barry Lindon ~ bande originale du film – Rossini-Respighi – “La Boutique Fantasque ~ Direction : Antal Dorati – The Last of the Mohicans ~ bande originale du film – Tri Yann : Le Vaisseau de Pierre – Saint Kilda Wedding ~ Ossian – La Folia de la Spagna ~ Gregorio Paniagua – Mademoiselle in New-York ~ Lucienne Renaudin Vary & BBC Concert Orchestra – Dance into Eternity par Omar Faruk Tekbilek – Celtic Spectacular ~ Erich Kunzel & Cincinati pops orchestra – « Prodiges » ~ Camille Berthollet – Camille et Julie Berthollet – Jazz på svenska par Jan Johansson – Meedle ~ Pink Floyd – Requiem de Mozart ~ Herbert von Karajan ~ Soprane : Wilma Lipp , etc…

Vinyles sélectionnés : Carolan’s Favourite ~ Derek Bell – All Time  Favorite Melodies of Japan – The Glory that was Gershwin ~ Frank Chacksfield – Saint Kilda Wedding ~ Ossian – Nameless ~ Dominique Fils-Aimé (vinyle 30 cm / 45 tr/m) – Quiet Night’s ~ Diana Krall – Quincy Jones – Shadow Hunter ~ Davy Spillane – Bach Spectacular par The Kingsway Symphony Orchestra ~ Direction Camarata – The Complete ~ Mike Oldfield – Tri Yann : Le Vaisseau de Pierre  – Molière ~ bande originale du film – Barry Lindon ~ bande originale du film – « Jalousie » par Yehudi Menuhin et Stéphane Grappelli – Concertos Brandebourgeois N° 1,2,3 de Jean-Sébastien Bach, par The English Chamber Orchestra ~ Direction Benjamen Britten, etc…

Couleurs tonales

Registres aigus / médium transparence 

• Les Géants du Jazz jouent Georges Brassens  (CD)

Rien de tel pour vous mettre de bonne humeur que de débuter les séances d’écoutes par cette suite de titres instrumentaux signés Georges Brassens; lequel accompagnent les Géants du Jazz à la guitare.
Avec ces titres inoubliables ou foisonnent les cuivres, le piano, et un violon soliste, nous pouvons nous faire une large idée sur l’éventail de fréquences hautes et médium que couvre cet amplificateur.
Le Simply Italy travaille tout en douceur, pas trop en rondeur, mais ne rechigne nullement à tutoyer les hautes fréquences lorsque cela est nécessaire. Aussi les registre aigu / médium sont à la fois doux et très “informatifs”.
L’accent a été mis sur la finesse  et une texture rutilante et “cuivrée”, notamment sur les trompètes, le saxophone, la clarinette. Par ailleurs, les coups de cymbales se montrent précis et étincelants : leur définition et leur éclat sont réellement superbes. La reproduction colorée, mais dépourvue d’agressivité, de la trompète bouchée est aussi un “phénomène” dans le genre qu’il convient de mentionner.
Du coup, comme beaucoup d’électroniques à tubes qui se respectent, la très bonne analyse nous fait profiter d’une transparence générale de premier ordre. Pour l’illustrer, on respire en même temps Joël Favreau lorsque celui-ci s’applique sur le solo à la guitare au diapason du rythme sur Le Vent. Aussi, il semble alors que se soit ses aspirations / expirations clairement audibles qui dictent le tempo.

Registre grave

Meedle ~ Pink Floyd (CD)

Le Simply Italy surprend par son registre grave profond et parfaitement défini. J’ai senti que cet amplificateur était à l’aise avec des styles musicaux “musclés” et que la profondeur du grave ne l’effrayait pas outre mesure.

Cet amplificateur arrive sans contrainte à “dompter” la guitare basse de Roger Waters dans One of these Days. Sa présence est en parfaite corrélation avec la profondeur souhaitée. Je n’ai pas relevé de limites subjectives, altérations, ou coupures. L’exploration des basses fréquences se déroule avec une facilité qui montre que cet amplificateur n’est jamais à la traîne comme nous le verrons un peu plus loin. Qui aurait pensé qu’un amplificateur de cette taille et de cette puissance puisse faire des prouesses sur ce registre. Le Simply Italy se montre très “brillant” sur ce point : les notes sont bien définies, lisibles, elles ont du corps et toute la matière souhaitée. Par ailleurs, cet amplificateur ne “navigue” pas à vue. Les coups de grosse caisse sont subtilement appréhendés, sans défaillance, avec beaucoup de matière dans le bas médium / grave, qui confirme l’excellente santé de cette électronique sur ce registre.

Fluidité grain des instruments

• Jalousie ~ Yehudi Menuhin & Stéphane Grappelli (vinyle)

Je pense qu’il n’est pas surfait de faire mention de la fluidité qui caractérise cet amplificateur intégré. Je pense que ce test peut revêtir un intérêt sur des instruments tels que le violon, finalement pas si simple à reproduire.

Le duo “improbable” Yehudi Menuhin & Stéphane Grappelli interprétant des thèmes empruntés à Jérome Kern, Cole Porter, Irving Berlin et Gerschwin donnent le ton. En version vinyle, j’ai senti que les deux interprètes s’en donnaient à cœur joie dans cette collaboration jazz absolument fabuleuse.
J’aurais aussi tendance à croire que cet amplificateur a été mis au point pour lisser la sonorité de chacun de ces violons. Nous sommes à cent milles lieues de la sonorité un peu “crincrin” d’un mauvais violon ou d’une prise de son baclée. Le velouté de chaque violon est réellement plaisant, d’autant que les notes savamment “distillées” par les deux maîtres s’enchainent avec une fluidité démunie de toute forme d’agressivité.

La teinte boisée des deux violons renforce cette reproduction savoureuse à souhait. J’ai senti également le très beau contact des archets sur les cordes des violons respectifs. Ceci m’amène à souligner l’excellent grain qui émane de ces jeux aussi subtiles que sensuels. Le Simply Italy ne passe sur aucun détail.

Dynamique – réactivité – rigueur

• Vaisseau de Pierre  ~ Tri Yann (vinyle & CD)

Cet album un peu à part dans la carrière du groupe Breton Tri-Yann ne manque évidemment pas d’intérêt sur le plan artistique. En plus, il constitue une référence pour tester le comportement d’un système audio, et plus précisément tout ce qui a trait à la dynamique.

Essentiellement composé et arrangé sur des thèmes très rythmés, cet album regorge de “pièges” que quelques amplificateurs “bon marché” et souvent à tubes comme à transistors n’arrivent pas à maîtriser. L’amplificateur Simply Italy n’a que faire de ces pièges. Il a réagit promptement à l’ensemble des thèmes qui offraient les plus grandes difficultés. Les écarts de dynamique ne sont nullement  affectés. Il émane de cette écoute un magnifique panache qui s’apparente le plus souvent à des amplificateurs à tubes comme à transistors de gamme bien supérieure.

Le Simply Italy, n’est peut-être pas l’amplificateur le plus rapide du moment. Toutefois, vous n’aurez rien à lui reprocher sur ce chapitre. Les accélérations, sont au rendez-vous. Pas de trace de traînage significative décelée sur les coups de batterie : les capacités à réagir vite et bien sont instantanées et traitées avec une rigueur sans concession. Les coups de cymbales, et les solos de guitare électrique donnent un excellent aperçu des capacités à rendre la musique “fougueuse” sans perdre en précision. J’ai senti que les temps de montée étaient parfaitement en capacité de faire réagir promptement les “passages” les plus “explosifs” avec une bonne rigueur et  la rapidité qui en découle.

Scène & espace sonore

• Rossini-Respighi – “La Boutique Fantasque ~ Direction : Antal Dorati

Je crois que c’était une bonne idée d’utiliser La Boutique Fantasque et plus particulièrement la Danza de Rossini pour illustrer ce paragraphe et décrire le comportement de l’amplificateur en matière de scène sonore. C’est aussi une façon de rendre hommage au(x) génie(s) italien(s) en y incluant, bien sûr Unison Research.

Les dimensions de la scène sonore sont inversement proportionnelles à la taille de l’amplificateur. Le Simply Italy délivre un panorama musical plutôt étendu en largeur. La séparation des canaux est étonnante : ces enregistrements Decca Phase 4 cadrent parfaitement avec ce comportement qui permet d’apprécier chaque extrait. “L’extension” de la scène sonore aboutit à une reproduction aérée d’où ressortent une grand nombre de détails et de nuances.

L’étagement des plans et les contrastes sont du meilleur effet et fort appréciables. Chaque groupe d’instruments est bien à sa place et clairement identifiable. Naturellement, que cette “super” séparation des canaux ne nous fasse pas oublier que le milieu de l’espace est tout aussi documenté : il s’y passe bien des choses, en fonction de la prise de son et du mixage. La générosité et la spatialisation se ressentent également à faible niveau d’écoute. Cela montre que sur le plan technique, le concepteur a souhaité nous faire profiter d’une écoute de grande envergure, quelque les conditions d’écoute. Cette observation m’amène à évoquer l’emplacement des enceintes acoustiques qui sera finalement assez simple à déterminer.

Communication avec l’auditeur

• Carolan’s Favourite ~ Derek Bell (vinyle)

J’ai sélectionné ce disque vinyle de Derek Bell dans un but bien précis. Le but est de voir si cet amplificateur était capable de “transporter” l’auditeur hors de sa pièce d’écoute, voir totalement oublier son système audio.

Le sens de l’expression est une des qualités premières de cet amplificateur au “sang chaud” et au “cœur d’or”.  Accompagné de ses partenaires the Chieftains, du New Irish Chamber Orchestra, et de l’amplificateur Simply Italy, Derek Bell nous plonge dans l’univers musical de Carolan. Un univers poétique, romantique, relayé par la beauté cristalline des timbres de la harpe celtique.

Le petit côté chaleureux qui émane de cette écoute n’a rien de caricatural. Je crois que cette harpe feutrée, douce, et colorée m’a montré qu’en concevant cet amplificateur, le concepteur savait à qui il s’adressait. Les amoureux de belles musiques, celles qui vous “prennent aux tripes” seront comblés. En effet, il se dégage de ces pièces des impressions qui donnent un sentiment d’évasion, de rupture même avec certains produits “tout venant” qui, finalement, rabotent un certain nombre de minuscules informations : celles qui font la différence.

• Nameless ~ Dominique Fils-Aimé (vinyle 45 tr/m)

Que nous apprend ce vinyle “d’enfer” signé Dominique Fils-Aimé ? Beaucoup de choses en fait. En fin analyste, l’amplificateur Simply Italy nous montre que sur des enregistrements et des pressages de grande qualité, il s’assure du grand respect des expressions vocales. La voix de Dominique Fils Aimé est reproduite avec chaleur, humanité, et une formulation réaliste, réellement proche de l’auditeur. La notion de présence musicale dans la pièce d’écoute se concrétise par une excellente tenue, non seulement de la section vocale, mais également du jeu de contrebasse (un des plus beaux) et des percussions qui se “promènent” librement devant l’auditeur et plus généralement dans tout l’espace sonore.

Ensuite, en mode “lecture vinyle”, on s’aperçoit que l’amplificateur travaille silencieusement. Aucun bruit de fond ne vient perturber l’écoute. Ainsi, les silences autours de la voix et des quelques instruments qui accompagnent l’artiste sont mieux valorisés. Le détourage de ceux-ci n’est donc pas le fruit du hasard et nous conforte sur cette notion d’expression, à mon sens, sensationnelle. Certes, sur ces fabuleux enregistrements, j’aurais quelque peu souhaité que les harmoniques laissent les notes s’éteindre un peu moins rapidement dans le temps, mais reconnaissons là que je me montre un peu tatillon…!

• Russian, Klezmer & Gipsy Music ~ Sirba Orchestra (CD)

C’est promis, avec cet album Sirba Orchestra, vous ne vous ennuierez jamais, d’autant moins qu’avec l’amplificateur Simply Italy toute l’âme de la musique d’Europe Centrale et Russe sera reproduite avec toute l’émotion que l’on connaît et / ou que l’on peut en attendre.
La musique se montre ici très inspirante : le groupe s’emploie à vous faire partager sa passion. L’amplificateur joue un rôle de coordinateur entre les musiciens, mais aussi avec l’orchestre philharmonique de Liège qui vient en soutien du groupe.
Mi-traditionnels, mi-contemporains, ces airs tirés du répertoire folklorique sont particulièrement séduisants. Les improvisions frisent parfois avec le jazz sans toutefois dénaturer la composition originale tzigane qui ressemble par instant au style de Yoska Nemeth dont ce groupe se démarque pourtant sensiblement. Les jeux de violons, violoncelles et contrebasse sont absolument exquis et reproduits de manière naturelle.
De nature chantante, cet amplificateur prend en charge la clarinette la balalaïka avec une pureté que j’apprécie particulièrement. Le résultat se matérialise par une musicalité riche en substance, nuancée, contrastée qui, avant tout, respire l’authenticité. Il est vrai que cet amplificateur dévoile une musicalité fruitée, que l’on découvre au fur et à mesure. Croyez-moi, ces séances d’écoutes laissent un très beau souvenir.

Conclusion :

Compact, bien fini, techniquement abouti, agréable à regarder l’amplificateur intégré UNISON RESEARCH, fera, j’en suis certain, des milliers d’heureux qui désireront s’équiper sans dépenser une fortune. Ne vous arrêtez pas à la puissance annoncée, et allez l’écouter, vous ne serez pas au bout de vos surprises. Le Simply Italy est un amplificateur qui chante tout simplement.

 

 

Prix : 2090 € (06/2020)
Prix : 2390 € avec carte dac

Test d’écoute réalisé par
Lionel Schmitt