Réflexions autours des produits français

L’édito de Lionel

 

Réflexions autours des produits français

 

Au moment de faire leur choix sur un changement de matériel, une évolution de leur système audio, beaucoup d’entre nous s’interrogent sur l’opportunité d’acquérir un matériel d’origine française. Sur le forum, on a pu lire ça et là des réflexions plus ou moins pertinentes, avec certaines critiques parfois violentes et pas toujours fondées. Beaucoup se posent des questions sur la pérennité des appareils dans le temps, sur leur fiabilité, sur le côté novateur ou original, et sur le rapport qualité / prix.
Régulièrement certaines marques sont dénigrées ou prises en grippe, ce qui ne rend pas hommage aux productions françaises, qui pourtant et de façon générale ne manquent pas d’intérêt. Chaque année, dans la rubrique NEWS, je ne manque pas d’informer les lecteurs sur les nouvelles marques qui apparaissent ou pour les marques existantes, l’apparition de nouvelles références, sans cesse améliorées.

Bien évidemment, il est bon de rappeler que pour des raisons de coût, certains concepteurs français ont pris l’initiative ”d’externaliser” leur production hors de France, mais je rappelle que d’autres concepteurs Européens, Japonais, ou Américains ont pris également cette initiative – et ce n’est pas pour autant que les produits sont plus mauvais sur le plan musical, moins fiables, etc….
En définitive, avant de porter un jugement tranché, il faut analyser la question au cas par cas. En tout état de cause, et au risque d’être un peu chauvin, il faut reconnaître qu’il y a une multitude de petits manufacturiers en France qui conçoivent et réalisent des produits fiables, musicaux, et pérennes dans le temps. Certes, d’une façon générale les produits assemblés en France sont plus onéreux que nombre de leurs homologues réalisés ”ailleurs”, mais cela permet au concepteur d’avoir une maîtrise totale de la chaîne de production et de distribution, et de pouvoir aussi avoir un regard averti sur les composants sélectionnés à l’écoute avant implantation.

Régulièrement, nos concepteurs font des efforts pour rendre leurs produits compétitifs tant sur le plan de la réalisation que sur le plan musical, et il apparaît que le surcoût lié à ces améliorations me semble, d’une façon globale, largement justifié, notamment en ce qui concerne les tout petits manufacturiers qui travaillent de manière artisanale (au sens noble du terme), et ils sont nombreux. En effet, il faut souligner qu’avant commercialisation, chaque appareil est testé et écouté individuellement.

Enfin et par expérience, j’ai pu constater que les petits manufacturiers attachent une importance à certains petits détails techniques, des mises au point méticuleuses, qui contribuent à rendre leurs produits attachants, favorisant une forme d’émotion rarement atteinte sur des produits plus industrialisés, bref à faire la différence.

Aussi, je voudrais, à titre personnel, en ce début d’année 2011, rendre un hommage à tous les artisans français qui contribuent à mettre au point des produits hautement musicaux, qui se démarquent souvent de la concurrence, et j’invite tous les audiophiles qui ne connaissent pas ou peu ces marques à faire des écoutes afin de juger du potentiel musical qu’elles peuvent procurer.
Enfin, au nom de l’équipe d’Audiophilefr.com, je souhaite à toutes et à tous une excellente année musicale.