Les bienfaits d’une alimentation séparée

L’édito de Lionel Schmitt

Les bienfaits d’une alimentation séparée

A y voir de plus près, pas mal de constructeurs de matériel audiophile proposent d’origine ou en option une alimentation séparée pour leurs préamplificateurs, leurs blocs de puissance, et leurs lecteurs CD.
Pour les marques qui ne proposent ni d’origine, ni en option une alimentation séparée, la question est réglée. Mais pour ceux qui offrent cette possibilité, on peut réellement se poser la question de l’accès à cette option dont le prix est, il faut le souligner, toujours substantiel. Sans entrer dans des détails hyper techniques, il faut rappeler qu’une alimentation possède un ou plusieurs transformateurs, des condensateurs, et d’autres composants sujets à vibrations et rayonnements qui d’une façon ou d’une autre viennent perturber la fragile signal audio. Par ailleurs, dans un amplificateur intégré, la section de puissance est gourmande en énergie et s’avère prioritaire sur ce point par rapport à la ” petite section ” préamplificatrice.
Dès lors, en cas de fortes sollicitations, les étages de sorties viendront en priorité ”pomper” l’énergie, et même si cette alimentation s’avère bien conçue et de forte capacité, ou impeccablement filtrée et redressée, il y a des chances pour que la restitution en souffre quelque peu. D’ailleurs, ce constat amène aussi à s’interroger sur le choix d’un amplificateur intégré ou d’une section préamplificatrice et amplificatrice séparées.

Mais pour en revenir au sujet évoqué, séparer l’alimentation permet de s’affranchir d’une grande partie des perturbations occasionnées par celle-ci. Pour tenir compte de tous ces paramètres, lorsqu’un constructeur propose en option une alimentation séparée, si l’on souhaite aller plus loin dans tous les domaines, il est largement préconisé de faire l’acquisition de l’alimentation séparée.
Sur le plan musical, et sur les appareils que j’ai pu écouter avec et sans alimentation séparée, tant avec des lecteurs CD que des préamplificateurs ou blocs de puissance, la différence s’avère chaque fois flagrante. Plus généralement, le résultat / diagnostic se traduit par un apport en dynamique évident, avec une scène sonore plus ample, davantage d’air entre les interprètes, et un apport certain sur d’infimes détails ou subtilités.
Sur des passages chargés, et à fort niveau d’écoute la musique paraît plus déliée, plus souple, plus fluide – et si j’osais, je dirais qu’elle apparaît comme moins ” brouillonne ” – bref en un mot, la musique gagne en réalisme. Attention toutefois, beaucoup de constructeurs ne proposent pas cette option et il ne faut pas en déduire que leurs produits sont de qualité inférieure : il s’agit d’un choix technique qu’il n’y a même pas lieu de remettre en cause.

Mais si vous souhaitez faire évoluer votre système audio et dans la mesure où le concepteur des produits que vous possédez propose cette option, c’est sans restriction que je préconise de faire l’acquisition d’une alimentation séparée.