APERTURA Edena Evolution

Origine : France
Enceinte colonne 2 voies / 2 haut-parleurs
Charge : bass-reflex
Sensibilité : 89 dB / 2,83V
Impédance : 8 ohms
Réponse en fréquences : 35 Hz à 30 kHz + / – 3dB
Fréquence de coupure : 2,8 kHz

 

Le jardin d’Eden musical

 

Pour les connaisseurs de la marque APERTURA, EDENA Evolution est l’héritière d’une série d’enceintes telle que les Tanagra ou la Variation. Ce modèle se présente sous la forme d’une colonne de taille déjà conséquente d’une hauteur de 1,11 mètre. Son volume global est supérieur à celui de l’ARMONIA Evolution testée dans ces mêmes colonnes dont vous pourrez retrouver le banc d’essai ICI.

Si la philosophie conceptuelle s’appuie sur les mêmes principes que ceux de l’ARMONIA, l’EDENA Evolution est destinée à des systèmes audio de performances musicales supérieures et aussi à des pièces d’écoutes de dimensions plus importantes.

L’EDENA Evolution profite des dernières recherches en matière d’acoustique menées par APERTURA depuis de longues années.

Ce modèle reprend le dessin distinctif propre à la marque avec deux flans incurvés et des faces avant et arrière non parallèles, ainsi que la construction lamellaire constituée de fines couches de médium de 3 millimètres collées et mise en forme à chaud sous pression – l’objectif étant de créer des modes de rupture dans le matériau et atténuer la propagation des vibrations. Il n’y a aucune face parallèle (sauf dessus et dessous) afin de réduire au maximum la surface des panneaux les plus émissifs (face arrière et dessus / dessous).

Comme de coutume chez APERTURA, chaque détail compte. Le constructeur a veillé à doubler l’épaisseur des panneaux les plus sollicités et l’EDENA Evolution. Elle bénéficie à ce titre, d’une structure interne multi-cavités internes pour rigidifier la structure et créer des zones très spécifiques dans les endroits sensibles où sont appliqués les traitements. Cinq couples internes de forte épaisseur participent à la rigidité et au cloisonnement de l’ébénisterie.

Pour traiter les volumes internes et juguler toute forme d’ondes stationnaires, APERTURA a sélectionné pas moins de quatre types de matériaux amortissants d’origine différente sur les parois internes et dans la dissipation des ondes stationnaires de chaque cavité de l’enceinte.

Ce coffret d’une rigidité sans concession repose sur une paire de pieds réglables munis de pointes avec double écrous moletés et surtout un cône central d’évacuation des vibrations placé dans l’axe du centre de gravité. Les quatre pieds complémentaires en aluminium montés sur deux transverses de même métal servent à assurer la stabilité de l’enceinte acoustique et éviter tout basculement de celle-ci. Ces pieds sont réglables individuellement. Selon la position de l’auditeur, il sera possible d’obtenir une légère inclinaison de l’enceinte acoustique afin d’obtenir une écoute dans l’axe optimal.

L’EDENA Evolution est une enceinte deux voies – deux haut-parleurs à charge bass-reflex. Son évent de décompression est placé en face arrière en bas de l’ébénisterie au dessus des deux borniers HP. Il est recommandé d’éloigner chaque enceinte du mur arrière et réduire toute zone de turbulences provoquées par un emplacement inadapté.

Les fréquences aigües sont confiées à un tweeter à ruban « pincé » en polymère métallisé de grande dimension, identique à celui de l’Armonia Evolution. Il bénéficie d’une grande surface émissive, d’une masse mobile négligeable et d’un champ magnétique surpuissant Neodyme FerBore.
A côté du tweeter, une surface en feutrine est collée de façon à juguler toute forme de diffraction; un détail qui revêt toute son importance.

D’origine SEAS et réalisé sur cahier des charges pour APERTURA, le haut-parleur de grave médium de 22 centimètres de diamètre adopte une membrane Isotactic matrix (tressage de lames de polypropylène enduites), légère et bien amortie. Sa bobine mobile longue permet une plage de déplacement linéaire maximum, animée par un puissant circuit magnétique. Ce haut-parleur de grave / médium bénéficie en outre d’un blocage mécanique de sa culasse.

Les borniers n’autorisent ni le bi-câblage ni la bi-amplification. Ils sont de très haute qualité et réalisés spécifiquement pour APERTURA. Un soin particulier a été porté sur le choix des matériaux : cuivre massif pur, plaqué argent. Vous pourrez effectuer la connexion à votre amplificateur à l’aide de fiches bananes, de câble nu, ou de fourches.

Le système de filtrage reprend la technologie propriétaire « DRIM », à triples pentes d’atténuation et contrôle de phase sur l’ensemble de la bande passante. Il a été optimisé spécialement pour ce modèle et inclut une inductance d’origine Jantzen avec fil émaillé auto amalgamant et des condensateurs en polypropylène Jantzen série “Superior” et “Silver”. Le câblage interne OFC propriétaire fait l’objet d’un montage effectué entièrement à la main sur circuit imprimé cuivre de 140µm.
Perfectionnisme oblige, APERTURA effectue avant montage des mesures de chaque jeu de haut-parleur (grave/ medium & tweeter) et appairage / ajustement du filtre en fonction de ces mesures.

Je remercie les concepteurs / réalisateurs des enceintes APERTURA ainsi qu’AUDIO FREQUENCES – HIFI Nancy d’avoir mis à ma disposition cette paires d’enceintes acoustiques afin de réaliser ce test d’écoute et vous en faire profiter du présent banc d’essai qui en découle.

Ecoute et impressions :

Les tests d’écoutes ont été effectués en auditorium avec le matériel suivant  :

Système N° 1

– Préamplificateur – Dac – lecteur réseau MOON 390,
– Bloc de puissance MOON Neo 330A,
– Câble numérique AUDIOQUEST AES/EBU, câbles de modulation symétriques NORDOST Red Dawn,
– Câbles HP AUDIENCE Ohno III et NORDOST Heimdall 2.

Système N° 2

– Dac – lecteur réseau MOON Neo 280 D MiND V2,
– Amplificateur intégré MOON 600i V2,
– Câble numérique AUDIOQUEST AES/EBU, câbles de modulation symétriques NORDOST Red Dawn,
– Câbles HP AUDIENCE Ohno III et NORDOST Heimdall 2.

Pour l’alimentation secteur : barrette NORDOST QB 8 Mk2, câbles secteur Lief Red Dawn de la même marque.

Extraits dématérialisés Qobuz : The Last of the Mohicans ~ bande originale du film – Golden Brown ~ The Stranglers – Take Five ~ Dave Brubeck Quartet – Marquises ~ Jacques Brel – Dance into Eternity ~ Omar Faruk Tekbilek – Jazz på svenska ~ Jan Johansson – If I Should Fall from Grace with God ~ The Pogues – « Prodiges » par Camille Berthollet – Meedle ~ Pink Floyd – Les rives du Loch Lomond (version studio) ~ Tri Yann – Café du bon coin ~ Tri Yann – Collaboration par le Modern Jazz Quartet with Laurindo Elmeida – Portrait ~ Angèle Dubeau & la Pietà – Mademoiselle in New York ~ Lucienne Renaudin Vary  –  Nameless ~ Dominique Fils-Aimé – A Swinging Safari ~ Bert Kaempfert – Cécile ma fille ~ Claude Nougaro, etc…

Apertura signifie ouverture

• Take Five ~ Dave Brubeck Quartet

C’est une constante chez APERTURA depuis 35 ans : les enceintes acoustiques du concepteur français font preuve d’une magnifique ouverture.
L’Edena Evolution n’échappe évidemment pas à cette règle. Mais lors de ce test, j’ai remarqué que la reproduction sonore avait un comportement accru en comparaison avec d’autres modèles de gamme et de prix équivalents, notamment d’origine britannique.
En écoutant Take Five interprété par Dave Brubeck et son quartet, j’ai assisté à une musicalité particulièrement naturelle, dépourvue de caricatures. Aucun voile ne vient masquer les infimes intonations du saxophone. La sonorité de la caisse claire et des cymbales sont d’une luminosité étonnante, très pure et pas moins réaliste. Cette enceinte va très loin en matière de détourage des instruments. J’ai apprécié le jeu de piano d’une rigueur sans faille. Chaque note « vibre » avec une ponctualité et un poids qui montrent que la conception et les composants sélectionnés jouent un rôle déterminant en matière de dosage.
La sonorité de la contrebasse est bluffante. L’analyse est réellement impeccablement réalisée sur le suivi mélodique. On perçoit facilement la technique de placage de chaque accord sur le manche de l’instrument et aussi la manière dont les cordes sont pincées ou, selon le cas de figure, effleurées.

L’Edena a donc de véritables prédisposition à faire « respirer » la musique, lui donner une âme, la communiquer à son auditeur sans détours, sans rien cacher de toute la substance d’un extrait riche en détails et en harmoniques.

Edena est un jardin d’Eden musical

Registre aigu & médium transparence

• « Prodiges » ~ Camille Berthollet

L’écoute de Prodiges par Camille Berthollet laisse songeur, mais pas interrogatif quant à la nature des fréquences aigu et médium.
Pour savourer la sonorité d’un violon, on peut faire confiance à Edena Evolution qui saura reproduire à la perfection le filé soyeux de l’instrument, et également les multiples intonations que peut prendre l’instrument. Par ce jeu de violon, nous voyons à quel point cette enceinte soigne et respecte chaque teinte. La finesse de reproduction est ici portée à un niveau très élevé, sans forme de stridence ou autre forme de déformation.

Le contact de l’archet sur les cordes du violon est absolument étonnant et j’ai eu plaisir à écouter et même redécouvrir sous un jour nouveau l’Eté des Quatre Saisons de Vivaldi  ainsi que le Concerto pour  deux Violons BWV 1043 de Jean-Sébastien Bach. J’ai assisté avec bonheur à un large éventail de couleurs chatoyantes et justes. La richesse des timbres repose sur une transparence cristalline permet de distinguer la substance de chaque pupitre de l’orchestre qui accompagne Camille Berthollet.
Le système de filtrage élaboré a pour conséquence de juguler toute forme de rupture entre les fréquences médium et aigu. Cela contribue efficacement à mettre en lumière toutes les nuances et le degré de résolution, qui visiblement, est la marque de fabrique du constructeur qui assoie ainsi sa notoriété du ce critère. Aussi, je décrirais l’Edena Evolution comme une véritable loupe qui met l’accent sur les plus infimes détails.
La multitude d’informations contenu sur un bon enregistrement est portée à la connaissance de l’auditeur dans une ambiance enjouée et détendue et « prenante ».

Registre grave

• Meedle ~ Pink Floyd

Si la musique un peu plus rock ne vous effraie pas, elle ne déstabilisera pas non plus l’Edena Evolution. La fréquence de 35 Hertz annoncée par le constructeur n’est pas qu’une valeur indicative. Cette enceinte descend réellement très bas.
La « double basse » qui fait la force de One of These Days de l’album Meedle de Pink Floyd  démontre que cette enceinte s’aventure dans les fonds abyssaux avec une belle facilité. Le grave est bien charpenté, ferme, lisible et ultra précis. Par ailleurs, aucune boursoufflure n’est à relever – Edena Evolution ne rajoute pas artificiellement de fausses fréquences pour grossir le trait.

Sur la batterie et plus précisément au niveau de la grosse caisse, j’ai constaté une étoffe consistante complétée par beaucoup de matière. Nous sommes à cent lieues d’une reproduction décharnée. On appréciera en outre l’excellente assise et la stabilité qui montrent que le haut-parleur de 25 centimètres, implanté au sein du coffret à l’architecture interne bien pensée, joue un rôle déterminant.
Plus globalement, Edena Evolution offre un bas médium / grave contrôlé, totalement dégraissé, pas sec pour autant, offrant l’ampleur et la profondeur adaptées aux musicaux extraits sélectionnés.

L’orchestre grandeur nature  à domicile

• The Voice of The Trumpet ~ Lucienne Renaudin Vary

A tout dire, l’Edena Evolution est une enceinte colonne qui libère la musique. Si la source, l’amplificateur, ainsi que le câblage sont bien choisis, vous serez au premières loges d’un spectacle musical hors pair car cette enceinte possède de véritables qualités immersives.
Par sa spatialisation généreuse, cette enceinte dévoile tout le panorama d’une « belle » et prestigieuse orchestration. Aussi, on pourra en attendre une construction bien agencée de la scène sonore. L’ampleur de la scène sonore fait évidemment partie des nombreuses qualités de cette mouture.

Avec les extraits contenus sur Mademoiselle in New York, le spectacle est vivant : chaque plan est bien à sa place. Chaque centimètre de la scène sonore est fort bien documenté. Il n’y a pas de vide entre chaque groupe d’instruments ou instruments pris individuellement. Cette enceinte opte pour un positionnement précis de chacun d’eux. La distinction entre les instruments de premier plan de ceux de second ou troisième plan est d’une évidence assez renversante. Sur certains extraits, j’ai eu le sentiment d’une reproduction tridimensionnelle due à une profondeur de champ assez rarement rencontrée. L’Edena Evolution, comme toutes les enceintes APERTURA privilégie l’aération du message sonore, qui se place aux antipodes d’une reproduction confinée.

Action, réaction

• If I Should Fall from Grace with God ~ The Pogues

Si vous recherchez des capacités de réaction vives, à coup sûr, cette enceinte ne peut que vous rendre de bonne humeur.
Plus « rapide » que l’Armonia, l’Edena est en capacité de suivre la rythmique endiablée et un peu « folle » du groupe The Pogues.
Il faut dire que les titres de cet album ne manquent ni de rythme ni d’originalité. Cette enceinte sait les reproduire avec tout l’entrain et la rigueur attendus. Les capacités dynamiques me semblent inépuisables : ce modèle gère impeccablement l’intégralité des « excentricités musicales » avec beaucoup de sagacité.
Cette enceinte acoustique a du répondant et peut « monter vite dans les tours » tout en conservant une excellente fluidité; ce qui est loin d’être une règle général dans le milieu de l’acoustique. Les impressions d’une franchise sans faille ne se démentent à aucun moment – la réponse sur les transitoires traduit l’excellent comportement sur les « passages » complexes et intenses.

Edena vous prend par les sentiments

• Dance into Eternity ~ Omar Faruk Tekbilek

L’Edena Evolution est une enceinte qui vous prend par les sentiments et vous emmène très loin en ce qui concerne les sensations émotionnelles.
C’est vrai que ses qualités d’analyse liées au concept et au choix des composants embarqués jouent ce rôle de communication intense entre les interprètes et l’auditeur.
A ce titre, j’ai observé que cette enceinte avait aussi le don de s’effacer totalement du paysage musical au profit de seule la musique. Il faut absolument écouter Ayasofya ou Arset qui figurent sur l’album  Dance into Eternity d’Omar Faruk Tekbilek pour s’en rendre compte.
On imagine pas toujours à quel point un système audio peut se démarquer d’un autre et apporter le petit plus qui fait la différence. L’Edena Evolution fait partie de ces enceintes acoustiques qui « lient » les musiciens à l’auditeur.
Le jeu de flûte prend des couleurs encore plus variées que de coutume. Le musicien fait respirer la musique par un mouvement de lèvres très particulier en jouant sur le bec de l’instrument : cela s’entend très nettement. Les percussions raisonnent dans la pièce d’écoute avec une pureté extraordinaire et une matière qui ne l’est pas moins.
Les « arômes » propres à ce style de musique riche en harmoniques sont notamment perceptibles sur le jeu de oud, à la fois précis et d’une beauté remarquable. La texture de l’instrument est si naturelle que je la décrirais comme simplement « minérale ». La nature boisée et organique de cet instrument à corde donne cette rare sensation de bonheur et de plénitude qui n’appartient qu’aux réalisations acoustiques de prestige.

• Les Marquises ~ Jacques Brel

Il me semble que l’album Les Marquises de Jacques Brel est un excellent test pour se plonger dans la philosophie musicale APERTURA, plus simplement dans une ambiance réaliste de la reproduction musicale.
A l’écoute de Marquises et de la Ville s’endormait, je peux dire que la communion entre l’artiste et l’auditeur est totale. L’interprétation, si divine soit-elle apporte un véritable bol d’air à qui est sensible à la poésie de l’auteur.

L’Edena Evolution se place comme le trait d’union entre l’interprète et l’auditeur.
Marquises est un extrait qui laisse songeur, rêveur même. Le côté délié et aérien de l’orchestration  démontre bien que la musique « respire » en totale harmonie avec les mots de Jacques Brel. La diction, le phrasé, les articulations absolument exquises ne laissent aucun doute sur les facultés à « insuffler » de grands moment d’émotions. La mise en scène de l’orchestration donne de surcroît beaucoup de couleur et d’oxygène à ces deux chansons.

Ici aussi, on observe facilement la place bien déterminée que chaque instrument occupe au sein de la scène sonore. Par exemple, certains coups de projecteur permettent de goûter pleinement à la subtilité et aux nuances du hautbois. C’est aussi un immense bonheur que d’entendre quelques notes de harpe qui viennent planer de part et d’autre et se jumeler avec les arpèges de la guitare qui s’enrichissent de quelques envolées de flûte traversière pour former des contrastes vraiment plaisants. En toile de fond, les « nappes » de violons sont, elles aussi, légères, aériennes, d’une pureté et d’une fluidité remarquable.

Conclusion :

Loin de revendiquer un caractère démonstratif, l’Edena Evolution est une enceinte acoustique neutre, droite qui délivre une musicalité prestigieuse, « immersive » pour tout dire.
De nature très chantante et « prenante », cette colonne requiert d’être associée à des systèmes expressifs. Avec Edena Evolution, je vous garantis que vous irez de surprises en surprises, car cette enceinte possède une fibre musicale hors pair.

 

 

Prix : 7890 € la paire (10/2020)

Test d’écoute réalisé par
Lionel Schmitt