CONFIDENCE Audio : câbles de modulation et enceintes

Origine : France

 

 

La toute jeune marque française CONFIDENCE Audio a une philosophie simple : ses câbles sont avant tout destinés aux audiophiles intransigeants sur la qualité des matériaux ainsi que sur la restitution sonore.

Rien de bien nouveau me direz-vous ! Cependant, la philosophie Confidence Audio prend un peu à contre-pied tout ce qui existe déjà sur le marché en prenant le parti pris de ne pas décliner chaque catégorie de câbles dans une gamme variée aussi bien au niveau des performances.


A ce jour, une seule gamme figure au catalogue. Elle regroupe des câbles de modulation, haut-parleurs, secteur, numériques, et une barrette secteur. Depuis juillet 2019, des câbles USB et numérique coaxial se sont ajoutés à l’offre. Les produits proposés visent directement l’excellence en ne faisant aucune concession sur la qualité des matériaux et avec un rendu à l’écoute hors du commun.

Ainsi on ne se soucie plus de savoir si on a fait le bon choix, et on passe simplement son temps à écouter la musique – et non le système audio. Les produits présentés par Confidence Audio sont donc sans fioritures ou ajouts techniques jugés inutiles. Ils sont montés à la main en France avec le plus grand soin.

Les câbles CONFIDENCE Audio sont réalisés à l’aide des matériaux les plus nobles, au niveau des conducteurs, un cuivre d’une extrême pureté, sans placage, composés de brins multiples. La gaine est en coton pour ses propriétés diélectriques accrue par rapport à d’autres matériaux. Les câbles haut-parleurs bénéficient de conducteurs d’un peu plus de 2 millimètres par pôle.

Le concepteur ne s’est pas privé d’utiliser des connecteurs d’origine WBT pour les câbles de modulation et FURUTECH type bananes pour la liaison avec les enceintes acoustiques. Pour ces derniers, une molette permet d’ajuster finement l’écartement de la fiche aux fins d’assurer un contact optimal avec le “réceptacle” de l’amplificateur et celui des enceintes – petit détail qui fait la différence.

Eu égard à l’utilisation de la gaine en coton, le maniement des câbles assure une souplesse d’utilisation non négligeable par rapport à d’autres référence plus rigides qui font appel à d’autres matériaux.

Ecoute et impressions  :

Les tests d’écoutes ont été effectués à domicile avec le matériel suivant :

– amplificateur intégré PRIMARE I15,
– amplificateur “tout en un” NAIM Uniti Nova,
préamplificateurs phono YBA Héritage PH 100 & MOON 310 LP Mk2,
– préamplificateur YBA 3 Delta et bloc de puissance YBA 3 Delta DT,
– lecteur CD YBA Classic Player 3,
– platine vinyle REGA RP 8 & cellule REGA MC Ania,
– enceintes acoustiques PE LEON Kantor,  HARBETH Super HL5 Plus, APERTURA Swing.

Pour l’alimentation secteur : barrette FURUTECH F-TP 615 & ESPRIT Volta, câble secteur G-314Ag-18E et prise murale FT-SWS-G de la même marque. Câbles secteur ESPRIT Celesta & Eterna.

Le câble HP a été également installé lors de l’essai  des enceintes acoustiques APERTURA Armonia Evolution dans la configuration suivante : Drive Moon 260 D, convertisseur Moon 380 D DSD, amplificateur intégré MOON 340 IX.

Je remercie le fabricant de m’avoir fait bénéficier de ses câbles pour une durée de près de deux mois afin de pouvoir réaliser ce test d’écoute et vous faire partager mes impressions au travers ce banc d’essai.

CD repères : La Folia de Gregorio Paniagua – The Singing Clarinet – Giora Feidman – Prodiges par Camille Berthollet – Meedle par Pink Floyd – Collaboration par le Modern Jazz Quartet with Laurindo Elmeida – Naim ~ CD test Sampler N°6 – Quiet Night’s par Diana Krall – Stéréo Concert Séries ~ Collection Decca Phase 4 – Scarlatti : Sonates pour piano vol.2 ~ piano : Mikhail Pletnev – « La tradition symphonique » ~ Tri Yann & l’Orchestre National des Pays de Loire – Dance into Eternity par Omar Faruk Tekbilek – The Glory that was Gerschwin  par Franck Chacksfield – Toccata et Fugue de Jean-Sébastien Bach ~ Transcription & Direction Léopold Stokowski (version Decca 1973) – Jazz på svenska par Jan Johansson, etc…

• Vinyles utilisésNameless par Dominique Fils-Aimé Contrastes par Pachacamac Quiet Night’s par Diana Krall – Soul Bossa Nova ~ Quincy Jones – Gershwin & sa musique par Frank Chacksfield – A Memorial for Glenn Miller 1,2 et 3 – Crucifixus par Jean-Christian Michel – « Ainsi parlait Zarathoustra de Richard Strauss » ~ Direction Zubin Mehta –  Bach Spectacular par The Kingsway Symphony Orchestra ~ Direction Camarata – The Complete par Mike Oldfield – Le Vaisseau de Pierre  ~ Tri Yann – Molière ~ bande originale du film – Barry Lindon ~ bande originale du film – « Jalousie » par Yehudi Menuhin et Stéphane Grappelli – Concertos Brandebourgeois N° 1,2,3 de Jean-Sébastien Bach, par The English Chamber Orchestra ~ Direction Benjamen Britten, etc…

Extraits dématérialisée : Jungle par Emma Louise – Nameless par Dominique Fils-Aimé –  The Wall par Pink Floyd – Thriller de Michael Jackson – Tri Yann : concert des 40 ans – Scarlatti : sonates pour piano vol.2 ~ piano : Marcela Roggeri – The Last of the Mohicans ~ bande originale du film – « Prodiges » par Camille Berthollet – Marquises de Jacques Brel – Jazz på svenska par Jan Johansson – A Tribute to Stanley Black (medley) – Cinéma par Laurent Korcia  – Silence, on joue ! a Times for US ~ Angèle Dubeau & La Pieta – Legends par James Galway & Phil Coulter, etc…

Approche globale, découverte et premières impressions

Qu’il s’agisse des câbles de modulation ou haut-parleurs, leur conception ne requiert pas un sens de branchement particulier. Cette question étant “évacuée”, vous branchez les câbles et vous écoutez. Le concepteur préconise cependant un période de rodage assez logique afin que les conducteurs “prennent leurs marques” et se chargent électriquement.

Comme nous le verrons plus loin, selon les système audio utilisés, ces câbles vont réagir de façon assez différente. Par ailleurs,  je recommande grandement de les utiliser en couple : HP & modulation afin d’obtenir la bonne cohérence d’ensemble. A titre indicatif, de très beaux résultats ont été obtenus avec l’amplificateur PRIMARE I15 Prisma associé au lecteur CD YBA Classic Player 3 et les enceintes acoustiques PE LEON Kantor, mais aussi avec le “tout-en-un” NAIM Uniti Nova relié aux enceintes HARBETH Super HL5 Plus. Dans ces deux cas, vous pouvez être assuré de la cohérence évoquée.

Couleur des timbres

• Soul Bossa Nova ~ Quincy Jones (vinyle 30 cm / 33 tr/m / 180 g)

Cette édition remasterisée de Soul Bossa Nova de Quincy Jones en pressage 180 grammes a permis instantanément de cerner le tempérament musical de ces câbles, et plus particulièrement la finesse des timbres du milieu et haut du spectre. Nous nous apercevons que ces câbles  “véhiculent” bien toutes les hautes et moyennes fréquences sans dénaturer la philosophie musicale des produits qu’ils ont pour mission de relier. Les cuivres sont “lustrés” et arborent une sonorité démunie de toute trace d’agressivité. Les percussions et les coups de cymbales sont bien pris en charge avec la couleur que l’on est en droit d’attendre. Le message se veut ouvert, bien documenté, et les détails apparaissent spontanément sans altérations, sans trace de voile.

• Naim ~ CD test Sampler N°6

Le registre grave n’appelle pas de commentaires négatifs. Sur ce CD test N°6 édité par Naim, nous pourrons bénéficier d’extraits musicaux divers et variés qui contiennent des accompagnements à la contrebasse et à la guitare basse.

Sur Remember the River par Fred Simon tout comme sur Voices from across the Ocean par Held Lampi Project, le jeu de contrebasse et les percussions descendent à des niveaux en conformité avec les caractéristiques des amplificateurs et enceintes acoustiques. Pas de rétentions d’informations sur les fréquences les plus “profondes”. Rien à dire, ce couple CONFIDENCE Audio fait le job et nous n’avons rien à craindre quant à la nature des timbres sur tous le spectre audible et même au delà. La contrebasse délivre une texture ferme, un suivi des notes impeccable. Nous avons donc affaire à une reproduction  bien tendue, nette et franche.

Définition harmoniques

• « Prodiges » ~ Camille Berthollet

Ce CD et sa version dématérialisée ont été soumis à rude épreuve au travers les différentes configurations avec lesquelles ces câbles ont été associés. Quelques soient les différents systèmes audio, les CONFIDENCES Audio n’ont jamais failli sur le paramètre de la définition. Aucune trace d’opacité n’a été relevée. Ces câbles ont bien joué leur rôle : ils respectent scrupuleusement les traits de caractère musicaux de chacun des produits qu’ils ont eu pour mission de relier. Vous pourrez retrouver l’habile jeu de violon de Camille Berthollet sur l’ensemble des extraits qui illustrent l’album Prodiges.

Une mention spéciale pour l’Eté des Quatre Saisons de Vivaldi  et  du Concerto pour deux violons BWV 1043 de Jean-Sébastien Bach dont la saveur est en tout point “délicieuse”. Ces câbles apportent une bonne valeur ajoutée musicale. Dans tous les cas, la définition va de pair avec tout ce qui a trait aux fréquences audibles. Le phrasé soyeux du violon fait plaisir à entendre. Le grain de l’instrument est bien perceptible : on remarque aisément le contact du crin de l’archet entrer en contact avec les cordes du violon, ce qui préfigure des aptitudes à donner de l’émotion.

Dynamique – réactivité – rigueur

• « La tradition symphonique » ~ Tri Yann & l’Orchestre National des Pays de Loire

Il arrive souvent que les plus sceptiques remettent généralement en question l’efficacité des câbles. Les mêmes assurent que les câbles n’ont aucune influence sur la dynamique, et que seuls les autres éléments contribuent à favoriser ce critère (et d’autres) ou le (s) minimiser. Certes, la source, l’amplificateur, et les enceintes sont, selon les marques et les modèles, plus ou moins expressifs. Mais, il faut bien garder à l’esprit que des câbles de piètre qualité ont une influence exponentielle (négative) sur le comportement du système audio dans son ensemble.

Les câbles CONFIDENCE Audio permettent à votre chaîne HIFI de s’exprimer librement sans interférer sur la réactivité. L’ensemble des compositions audio ont démontré que la rigueur était globalement en phase avec les caractéristiques de chaque appareil. Le câble HP peut sur l’un ou l’autre système, et à la marge, calmer les “ardeurs” de tel ou tel amplificateur, mais jamais dans des proportions inconsidérées.
Aussi, c’est en grande forme que l’Orchestre National des Pays de Loire vient accompagner et renforcer les prestations du groupe Tri Yann au travers cet album en public. La montée en puissance des chœurs associée à celle de l’orchestre symphonique, de la batterie, de la basse et de la guitare électrique sont éloquents. L’expression générale est “forte”. La vigueur est de mise. La réactivité n’est pas mise à mal, ce qui pour incidence de garantir des résultats musicaux “intacts” et pourvus d’une excellente énergie.

Scène sonore

• Stéréo Concert Series ~ Collection Decca Phase 4

S’agissant de la scène sonore, le câble HP garantit une image stable sur tous les systèmes mis en œuvre. En ce qui concerne le spectre sonore, j’ai trouvé certaines “limites” avec l’ensemble Moon 260 D, convertisseur Moon 380 D DSD, amplificateur intégré MOON 340 IX associés aux enceintes APERTURA Armonia Evolution. Si la scène sonore se montre holographique, le positionnement des interprètes entre les enceintes gauche et droite s’avère plus aléatoire, moins précis. Le milieu de la scène sonore apparaît un peu moins documenté, étant précisé que la salle d’écoute était sensiblement plus vaste que mes conditions d’écoutes habituelles.

Dans mes conditions d’écoutes à domicile, dont les dimensions de la pièce sont plus restreintes, je n’ai pas eu le même sentiment avec les amplificateurs PRIMARE I15 Prisma, NAIM Uniti Nova et l’ensemble YBA Classic 3 Delta associés alternativement avec les enceintes PEL Kantor, HARBETH Super HL5 Plus, et les APERTURA Swing. La construction de la scène est conforme à ce que l’on peut attendre de ces fabuleux enregistrements qui composent ce coffret Stéréo Concert Series ~ Collection Decca Phase 4, dont l’incontournable Toccata & Fugue de Jean-Sébastien Bach arrangée et dirigée par Léopold Stokowski.
Le duo modulation – HP de CONFIDENCE Audio a une influence plutôt bénéfique sur l’étagement des plans, la séparation des canaux et plus généralement “l’aération” de “l’espace scénique”. Aussi, le contraste entre l’ensemble de contrebasses, violoncelles, et les violons est prononcé, conforme à l’enregistrement et aux caractéristiques spécifiques de chaque électronique et enceintes acoustiques testées conjointement.

Communication avec l’auditeur

• Nameless ~ Dominique FilsAimé (vinyle 30 cm / 45 tr/m)

Relier les préamplificateurs phono PH 100 & MOON 310 LP Mk2 aux électroniques YBA, PRIMARE et NAIM, et les mêmes aux enceintes acoustiques PEL Kantor et HARBEH SLH5 Plus permet, dans un univers intime de déguster les “prestations” de Dominique Fils-Aimé. J’ai retrouvé cette voix suave, bien articulée, claire et douce à la fois. Le côté charnel, touchant, la texture “humaine”, par définition savoureuse, ne laissent aucun doute sur le comportement général de ce couple de câbles qui mérite bien un coup de projecteur.
Les sobres arrangements (percussions, contrebasse) qui entourent l’interprète contribuent à donner une âme à cette musique remplie d’émotions. J’ai apprécié la reproduction totalement “sincère” de ces enregistrements qui donne cette envie irrésistible d’écouter de la musique.

• La Folia de la Spagna ~ Gregorio Paniagua

Nous retrouvons avec ces câbles la pureté des instruments qui illustrent la Folia de la Spagna. Selon les électroniques et enceintes associées, on pourra ergoter sur les harmoniques, être un peu tatillon sur les silences autours des instruments solistes. Cependant, ne nous trompons pas de registre, l’émotion qui est au cœur des préoccupations des puristes est la résultante d’une restitution d’une grande “propreté” et d’une limpidité qu’il ne serait pas honnête de passer sous silence.

La douceur de la guitare, des flûtes baroques, et finalement des autres instruments donne beaucoup de crédit à la sonorité “boisée” des instruments. Par ailleurs, à travers ces pièces “baroques” comme sur d’autres extraits, j’ai senti que ces câbles ne viennent absolument jamais perturber la fluidité propre aux électroniques et enceintes acoustiques associées et testées séparément avec d’ailleurs d’autres câbles. Nous sentons que les câbles CONFIDENCE Audio maintiennent un bon équilibre général, et contribuent à la cohérence entre les différents maillons qu’ils ont pour mission de relier entre eux.

• Dance into Eternity ~ Omar Faruk Tekbilek

C’est également au travers de cet album Dance into Eternity, que l’on pourra juger du comportement de ces câbles au sein d’un système audio dont chaque élément possède des qualités d’expression reconnues. L’épreuve apparaît simple au premier abord, cependant, “rater” son choix en matière de câblage peut conduire à des manques, des déceptions.
Aussi, les câbles CONFIDENCE Audio ont été des partenaires de premier rang pour faire chanter les extraits les plus émotionnels de ce CD. J’ai retrouvé les couleurs naturelles du oud, cette façon de faire vibrer les cordes de l’instrument avec ce grain si particulier, cette teinte tantôt mate ou brillante et la palette de couleurs qui va avec. Le jeu de flûte ne manque pas non plus de prestige. Nous pouvons entendre les plus subtiles informations, les “dégradés” ou les multiples variations que l’interprète s’entend à moduler pour faire chanter son instrument et transmettre à l’auditoire des sensations réellement émouvantes.

• The Singing Clarinet ~ Giora Feidman

L’immense talent de Giora Feidman se fait diablement sentir sur l’ensemble des systèmes mis au banc des épreuves que je leur ai infligé. L’ajout des câbles modulation et HP CONFIDENCE Audio concoure à véhiculer tout le contenu  artistique et les sublimes couleurs qui caractérisent The Singing Clarinet.

La beauté, la justesse des timbres de la clarinette, sont “poussées” à un niveau élevé : tout est reproduit avec une “exactitude” qui se traduit par une bouffée d’air pur surprenante. J’ai constaté une excellente cohérence sur l’ensemble des critères décrits ci-avant. Toutes ces qualités permettent de bien cerner chaque instruments, de la contrebasse aux percussions, en passant par la clarinette elle-même, mais aussi l’accompagnement de guitare ou les quelques notes de harpes qui virevoltent dans l’espace. Les effets sont en tous points émouvants et démontrent une “tenue” générale de “bon ton” qui laissent de très bons souvenirs.

Synthèse par système audio :

PRIMARE I15 – YBA CD Classic Player – PE LEON Kantor : belle cohérence d’ensemble timbres justes très beau grain scène sonore étendue belle transparence poids et suivi des notes soutenus.

NAIM Uniti Nova – YBA CD Classic Player – PE LEON Kantor : réactivité légèrement contenue apport de douceur belles couleurs tonales très bon grain belle transparence excellent détourage des instruments et voix message sonore ouvert et aéré.

NAIM Uniti Nova – YBA CD Classic Player – HARBETH Super LH5 Plus : réactivité & rapidité un peu contenues équilibre tonal respecté bonne définition  poids et suivi des notes soutenus détourage des instruments et vocaux en adéquation avec la philosophie musicale de chaque appareil.

MOON 340 IX – Drive Moon 260 D – convertisseur MOON 380 D DSD – APERTURA Armonia Evolution : étendue des couleurs tonales • scène sonore / positionnement des musiciens moins présente au centre de l’espace sonore et des reliefs moins marqués • rapidité d’exécution, beau grain et transparence confirmés.

YBA ensemble Classic 3 – YBA CD Classic Player – HARBETH Super LH5 Plus & PE LEON Kantor : approche musicale plutôt vivante cohérence d’ensemble scène sonore bien documentée très beaux timbres dynamique exempte de reproches.

Conclusion :

Fruit d’une recherche approfondie sur la base d’essais, les câbles modulation et HP de CONFIDENCE Audio ont démontré qu’ils étaient arrivés à maturité. Comme beaucoup de câbles, ils ne réagissent pas de la même manière d’un système audio à l’autre. Mais, globalement, ces câbles garantissent une palette de couleurs étendue sur tout le spectre audible, une neutralité, une transparence avec une gamme de produits étendue. Le câble de modulation se montre peut-être un peu plus “complet” que le câble haut-parleur; ce dernier ayant toutefois de nombreux atouts pour optimiser un couple amplificateur / enceintes.

 

 

Prix du câble modulation 2 x 1 m : 990 € (12/2019)
Prix du câble HP 2 x 2 m : 1490 €

Test d’écoute réalisé par
Lionel Schmitt