B.AUDIO – B.amp : un bloc de puissance pour satisfaire toutes vos exigences

Bloc de puissance B.amp

 

Il y a tout juste un an, je vous présentais ICI la nouvelle marque française B.AUDIO. Cette présentation mentionnait l’existence des convertisseurs numérique / analogique B.dac et B.dpr qui préfiguraient alors la création de références complémentaires.

Il est bon de rappeler que sous la houlette de Cédric et Sébastien Bermann, les produits proposés par B.AUDIO sont fabriqués à la main dans les ateliers de l’entreprise à Mutzig, près de Strasbourg. L’assemblage des cartes électroniques ainsi que la fabrication des éléments du boîtier sont effectués par des entreprises partenaires locales. Chaque élément est testé séparément, électroniquement et acoustiquement, pour valider ses performances en fin de montage.

Aujourd’hui, un nouveau produit fait son apparition : le bloc de puissance B.amp. Utilisable en mode mono ou stéréo, ce tout nouvel amplificateur s’inscrit comme complément « logique » du Dac B.dpr à contrôle de volume analogique.

 

Intégrant la technologie IOD « Intelligent Output Drive » au bénéfice du naturel de la restitution sonore, le B.amp s’inscrit dans la philosophie de la marque. Celle-ci peut se résumer à tirer le meilleur parti des technologies modernes en s’affranchissant de leurs défauts habituels plutôt que de chercher à les masquer artificiellement.

Amplificateur de puissance « bridgeable » de classe AB, le B.amp a été conçu pour être utilisé en stéréo tout en étant fondamentalement un bloc mono full symétrique. Cette architecture garantit des performances de premier plan dans les deux modes.

Les concepteurs précisent que le schéma de fonctionnement est le résultat de nombreuses simulations informatiques, suivies d’essais acoustiques intensifs afin de valider la musicalité. Ces 10 années de recherche et développement ont aboutit à de nombreux raffinements techniques permettant d’atteindre le haut niveau d’exigence de la marque. Les transistors de sortie fonctionnent en classe AB, ce qui apporte une réserve de courant importante. La technologie « propriétaire » IOD « Intelligent Output Drive », qui fait appel à des contre-réactions locales, permet d’éliminer les distorsions de croisement associées. Tous les autres étages, y compris la partie « driver » de l’étage de sortie fonctionnent en pure classe A.

L’étage de driver de type push-pull de classe A est équipé de 6 transistors. Il a été conçu spécifiquement pour garantir une parfaite immunité face aux courants de retour générés par les enceintes. La construction «double mono» sépare complètement les alimentations des canaux gauche et droit, empêchant l’apparition de diaphonie lors de pics de courant.

«Les recherches sur l’amplification ont été menées dans la même philosophie que pour la partie conversion N/A, nous avons balayé toutes les possibilités techniques sans a priori avant de retenir les solutions les plus pertinentes. C’est la raison pour laquelle nous avons choisi de fixer la puissance à un niveau raisonnable mais confortable, avec une capacité en courant, toutefois, 4 fois supérieure à ce qui se pratique habituellement » explique Cédric Bermann.

Caractéristiques générales :

– Puissance de sortie : 120 watts sous 8 ohms (mode stéréo),
– Puissance de sortie : 300 watts sous 8 ohms (mode bridgé),
Bande passante : > 200 kHz,
– Taux de distorsion harmonique : < 0,0005%,
– Possibilités de connexions : 1 paire de fiches RCA et 1 paire fiches XLR,
– Bornes HP d’origine WBT.

Ce modèle sera disponible dès le 30 avril prochain. Il a cependant fait l’objet d’une « sortie » très remarquée pour la première fois au salon de Hambourg 2019 dans sa version définitive en association avec le convertisseur/préampli B.dpr de B.audio, le B.amp s’est vu décerner le « Highlight » dans le magazine hifistatement.net.

Voici une nouvelle innovation française qu’il convient de saluer.

 

Lionel Schmitt
(D’après le communiqué de presse)

Site du concepteur :
http://www.b-audio.com