TRIANGLE Art Anubis : une platine vinyle simplement « délirante »

 

Platine vinyle ANUBIS

 

Peu d’amateurs peuvent se targuer de connaître les phénoménales platines  TRIANGLE ART, pas même votre serviteur. Il faut reconnaître que les produits ne courent pas les rues de…. France. En scrutant le site du concepteur, nous pouvons observer que TRIANGLE ART ne se limite pas aux platines vinyle. Quelques électroniques essentiellement à tubes « garnissent » le luxueux catalogue présenté, qui compte, bien évidemment un préamplificateur phono à tubes MM & MC dont l’alimentation est « logée » dans un boîtier séparé – si tant est que l’on puisse appeler cette alimentation un boîtier séparé. Les plus attentifs remarqueront aussi la présence d’une cellule phono MC.

Mais, ce qui m’intéresse en premier lieu, c’est cette nouvelle platine vinyle ANUBIS  qui rejoint les rangs des 5 références hors normes du constructeur américain. La démesure est réellement à l’image de ce que peuvent produire nos amis d’Outre Atlantique.

Rendez-vous compte que l’ANUBIS pèse plus de 70 kg, ce qui peut paraître être léger par rapport à l’ULTIME LE 2 qui accuse un poids total de 125 kg ! Je passe volontairement sous silence les modèles intermédiaires…

Ce poids se justifie par l’utilisation d’un châssis massif et d’un plateau tournant en métal composite de 48 millimètres d’épaisseur. Ce matériau associé à la masse déterminée avec précision a pour objectif de réduire à néant toute forme de vibration. Le dispositif de roulement de l’axe est usiné dans l’acier inoxydable. L’ensemble du système de roulement est fait en titane doublé d’un revêtement en diamant.

Le corps de la platine est en 3 parties : un socle sphérique lourd qui repose sur des contrepointes en métal composite. 2 tubes métalliques servent respectivement au support du moteur à couple élevé entièrement découplé du châssis, et au bras de lecture droit OSIRIS Mk2 réalisé par le constructeur – une véritable pièce d’orfèvrerie.

L’entraînement du lourd plateau s’effectue par courroie et cette platine pourra lire les disques 33,33 tr/m et 45 tr/m. Le constructeur ne communique aucun chiffre sur les performances, mais indique que la finition pourra être déclinée en version or ou chrome.

Lionel Schmitt

Site du constructeur :
http://triangleart.net