P.E. LEON MODENA

P.E. LEON MODENA

Origine : France
Enceinte 3 voies / 4 hp – basse reflex
Rendement : 90 db / 1w / 1m
Impédance nominale : 8 ohms
Puissance mini – maxi : 30 à 85 watts
Réponse en fréquence : 28 hz à 22 khz +/- 3db
Dimensions : ( H x L x P ) 114 x 30 x 33
Poids : 38 kg

 

 

 

Avec ce modèle qui coiffe la gamme, on peut dire que Pierre Etienne Léon sort  » l’artillerie lourde  » ; j’entends par là un produit sans aucun compromis, et de très haut de gamme.

Il s’agit d’une enceinte acoustique de grande taille rassemblant et optimisant tout le savoir faire du concepteur. On y retrouve le principe de charge acoustique exclusif :  » L’auto-régulation acoustique « .
Dans le cas précis de la MODENA, le haut-parleur grave extérieur est couplé à son homologue placé derrière lui dans une deuxième cavité accordée avec la première. Ce principe régularise le couplage des membranes avec l’air autorisant une réponse en fréquences très linéaire avec une meilleure extension dans les fréquences basses que les systèmes plus traditionnels.
Le filtrage de type  » E.M.P. Direct coupling  » utilise des composants spécifiques de la plus haute qualité réalisés sur cahier des charges pour être adaptés à la MODENA.
Ceux-ci sont reliés directement aux haut-parleurs via des conducteurs spéciaux de haute définition. Ce type de filtrage n’altère pas le signal et assure une impédance régulière. Les filtres sont reliés aux haut-parleurs via des conducteurs haute définition. Cette configuration particulière permet de réduire la distorsion harmonique, de favoriser particulièrement la dynamique, d’assurer le respect de la phase, et permet une utilisation en bi-câblage ou en bi-amplification passive.

La MODENA est une enceinte 3 voie avec 4 haut-parleurs : deux graves couplés selon le principe d’auto-régulation acoustique, une médium et un tweeter de technologie très avancée ( le concepteur ne communique que peu d’informations sur ce sujet ).
A noter que l’esthétique originale de MODENA, dictée par des critères techniques très précis, lui confère des avantages conséquents. Tout d’abord, une excellente stabilité et une grande profondeur de la scène sonore ; mais aussi une grande rigidité du coffret et une diminution importante des ondes stationnaires internes.
La finition est superbe : le placage en bois véritable – finition bois d’aulne ou rosewood foncé – est présent sur les faces extérieures et intérieures. Enfin la MODENA est équipée à sa base d’inserts nickelés qui reçoivent nos pointes spéciales inox.

ECOUTE

Pour les tests d’écoute, la MODENA a été confiée à une électronique Ligne 1 YBA : 1 préampli stéréo et 2 blocs mono.

Que de transparence, et de limpidité dans le message sonore. Le réalisme de l’image stéréophonique vous plonge au coeur de la musique. Attention, cela ne signifie pas une exagération dans le partage des voies. L’aspect tri-dimensionnel arrive à un tel niveau de réalisme qu’il ferait pâlir un système multi-canaux : la musique vous enveloppe littéralement; c’est une véritable communion entre les musiciens et l’auditeur.

Dans l’interprétation des Concertos Brandebourgeois par Trevor Pinock : rien ne manque; les détails les plus subtils sont bien mis en valeur. Les instruments d’époque prennent ici toute leur dimension, tout leur grain. Nous entendons clairement le jeu de clefs des hautbois, ainsi que le souffle des musiciens. Tout cela sent l’authentique. Jean Sébastien Bach n’en reviendrait pas lui-même !
Sur de la musique plus récente, on retiendra un grave extraordinaire, précis, bien tendu, et très profond. Quelle que soit la complexité du message, jamais cette enceinte ne s’affole, elle est toujours disponible.

Bref, il s’agit d’un très onéreux mais très bon cru – cependant, je peux affirmer que j’ai passé une après midi de rêve avec vos enceintes : merci Monsieur Léon.

 

Cotations : Dynamique subjective : 10 /10
Définition : 10 /10
Cohérence : 10 /10
Rapport qualité-prix : 10 /10

 

Prix : 4000 € / approximativement 26238 FF (2002)

 

Lionel Schmitt