Jean Marie REYNAUD CANTABILE Signature

Jean Marie REYNAUD CANTABILE Signature

Origine : France
Enceinte 2 voies / 3 HP – bass-reflex
Rendement : 91 dB / 1w / 1m
Impédance nominale : 4 ohms
Puissance de crête : 170 watts maxi
Puissance admissible : 90 watts
Réponse en fréquence : 40 Hz à 22 kHz +/- 3db
Distorsion : < 0,6% pour 84 dB
Dimensions : ( H x L x P ) 92,5 x 20 x 30

JMR Cantabile signature

Certains pourront dire que la CANTABILE n’est pas un perdreaux de l’année, mais cette enceinte acoustique de type colonne a depuis peu fait l’objet d’une remise à niveau musclée sur bien des plans dont une << optimisation méticuleuse de la charge acoustique et des paramètres mécaniques, électriques et géométriques, la qualité des éléments constitutifs et en particulier des haut parleurs fabriqués à la main >>. Selon le constructeur, << tout concourt à des résultats remarquables en terme de musicalité, d’aération et de naturel >>.
Pour faire simple, la CANTABILE est en définitive une nouvelle enceinte acoustique à côté de laquelle il serait dommage de passer sans s’y intéresser. On relèvera que pour favoriser le phasage et une meilleure dispersion dans l’espace des plans, le tweeter à dôme en soie graphitée est totalement débafflé et fait preuve d’une énergie exceptionnelle que l’on perçoit nettement à l’écoute.
Le registre grave / médium est confié à 2 haut-parleurs de 13 cm de diamètre constitués de carbone / kevlar, et fonctionnant simultanément en dessous d’une fréquence de 600 Hz. Le constructeur précise que la bobine de 25 mm de diamètre montée sur support kapton a fait l’objet d’un blindage permettant de placer les enceintes près d’un téléviseur.Le filtrage n’est pas en reste et JMR met un point d’honneur à utiliser des selfs à très faible résistance ohmique (typiquement inférieure à 0.25 ohm) condensateurs polypropylène à faibles tolérances et résistances non inductives.

La finition extérieure couleur merisier vernie est de très belle facture, et le coffret est réalisé en médite ultra rigide de 19 mm d’épaisseur, ce qui contribue d’ailleurs à réduire les vibrations parasites. On notera que 4 cônes de découplage au profil arrondi sont livrés avec les enceintes pour assurer une meilleure fluidité notamment au niveau du registre aigu. Enfin, l’audiophile curieux que je suis a pris soin de vérifier la qualité des 4 bornes HP et des véritables cavaliers qui les relient : pas de doute c’est du haut de gamme qui permettra le bi-câblage et / ou la bi-amplification si nécessaire.

ECOUTE

Les tests d’écoute ont été effectués avec le matériel suivant : amplificateur LEBEN intégré CS 300 à tubes, amplificateur YBA Intégré Sigma, un lecteur de CD YBA Intégré Sigma, ainsi que des câbles de modulation et HP YBA Diamond et Crystal.

Attention, les essais d’écoute ont été effectués avec des enceintes fraîchement déballées et non rôdées; ainsi les remarques qui suivent devront être interprétées avec prudence et comme des résultats minimalistes.

Test N° 1 : Dardanus de JP Rameau par John Eliot Gardiner

Première impression : la Cantabile est particulièrement sensible à l’électronique qui aura pour mission de la driver.
Avec l’amplificateur LEBEN CS 300, la Cantabile délivre une sonorité au premier abord fade, voir même décevante. Au bout de 10 minutes, on s’aperçoit tout de même que l’orchestre est bien en place, et les registres sont bien placés au sein d’une scène sonore large, profonde, et d’une belle hauteur. Le clavecin, sans être mis particulièrement en évidence s’avère pertinent, et d’une belle finesse. Les cordes sont restituées sans dureté, mais il manque tout de même un peu de fluidité et de grain à mon sens.
J’attends avec impatience  » l’Entrée des Guerriers  » et ses percussions. Sur ce point, la CANTABILE s’en tire admirablement avec une restitution très convaincante avec en prime un grave d’une belle ampleur et d’une grande maîtrise.

– Test N° 2 : Tri Yann et l’Orchestre National des Pays de Loire – Volume 2

Pour ce test, on change d’amplificateur. Avec l’YBA Intégré Classic Sigma, on gagne visiblement en ampleur, en fermeté, et je dois dire également en précision.
L’Orchestre Nationale des Pays de Loire et les chœurs qui l’accompagne prennent ici une belle dimension. Les instruments traditionnels qui interviennent ça et là sont clairement repérables et s’apprécient avec des détails évidents. Sur certains morceaux, la ligne mélodique de la guitare basse est précise et restituée de manière cohérente ( ni trop, ni trop peu ). Le violon solo qui intervient sur de nombreux thèmes est à la fois fin et précis, et surtout, il ne crisse jamais.
On appréciera le côté puissant et soyeux des chœurs, ainsi que la qualité humaine des vocaux solo. Beaucoup de micro-détails, tels que le son du triangle, parviennent à l’auditeur sans que celui-ci ne tende l’oreille.
Sur les charges complexes, la CANTABILE ne s’emballe jamais, toute la musique est restituée avec beaucoup de distinction et de classe.

– Test N° 3 : Barry Lindon – Bande Originale du Film

La Sarabande de Haendel qui illustre cet album est restituée ici magnifiquement avec une belle franchise et une certaine conviction qui font souvent défaut aux enceintes acoustiques de cette catégorie. Sans descendre dans des abysses infernaux, le grave est restitué avec fermeté et puissance.
Sur les charges complexes, la CANTABILE sait parfaitement se maîtriser et rester stoïque. Les haut-parleurs ne s’affolent jamais, et les lignes mélodiques font preuve d’une remarquable fluidité en effaçant toute trace d’agressivité. Un bon point, pour le solo de violoncelle qui fait froid dans le dos, et les percussions qui vous scotchent au fauteuil par leur sublime présence.

Pas de doute, la JMR CANTABILE est une enceinte acoustique douée qui sera un partenaire idéal pour les meilleurs systèmes du moment, dès que son rodage sera terminé.

Cotations : Musicalité : 9 / 10
Rapport qualité – prix : 10 / 10

 

Prix : avec pieds support 2 100 € ( 06/2006 )

Essai réalisé par
Lionel.Schmitt