DIMD PP10 : un seul produit, une seule histoire

Amplificateur intégré à tubes PP10

 

Ma quête permanente de nouveaux produits m’a conduit cette fois jusqu’à DIMD. L’histoire de cette marque atypique prend naissance en Lettonie. Elle débute sur un fait original : l’épouse du concepteur Edgars Sparniš’ –  Marta – violoniste de son métier, lui confiait alors qu’elle n’avait pas trouvé dans les systèmes stéréo habituelles la sonorité qui lui convenait.

Son doctorat de physique en main, Edgars se décida alors à concevoir un amplificateur à tubes. L’histoire raconte qu’à titre personnel, il nourrissait un intérêt de longue date pour l’électronique et une fascination profonde pour la musique dont la pratique a sillonné son parcours. Cela l’avait, d’ailleurs amené à jouer du hautbois dans plusieurs orchestres. En parallèle de ses études scientifiques à Lausanne (Suisse), il consacra tout son temps libre à un nouveau projet. Il étudia et examina minutieusement chaque détail jusqu’au jour où il pu présenter le produit final à son épouse Marta. Visiblement, le prototype plut énormément à la violoniste, et il ne restait plus qu’à lui donner un design digne des plus « belles » électroniques.

C’est à partir de cet instant que le projet devint réalité : l’amplificateur intégré PP10 était né. A ce jour, il n’y a pas d’autres références au catalogue du constructeur. Entièrement câblé à la main, cet amplificateur intégré adopte une topologie de circuits push-pull animé par 4 tubes  EL34 qui fonctionnent en classe AB. Nous relevons également qu’un quatuor de pentodes EL84 assorties sont destinées à l’alimentation.

Le constructeur n’hésite pas à mettre l’accent sur le choix des autres composants : condensateurs de couple en polypropylène, résistances à film métallique – tolérance de 1%, potentiomètre et commutateur d’origine ALPS, connecteurs RCA et HP argentés, transformateur de puissance toroïdal. Et surtout, le concepteur nous indique que tous les composants sont fabriqués en Europe, en Suisse et au Japon. L’assemblage est réalisé dans le pays d’origine : la Lettonie.

Le châssis « mixte » se compose d’une base en chêne massif finement travaillée. Elle se complète par des panneaux en aluminium d’une épaisseur de 5 millimètres d’épaisseur : côté blindage et effets vibratoires, on peut être rassuré.

Caractéristiques techniques :

– Puissance de sortie : 2 x 10 watts,
Bande passante : 10 à 40 000 Hz (+0/-3.0 dB),
Dynamique : 90 dB,
– Taux de diaphonie : – 65 dB à 1 watt,
– Taux de distorsion : < 0,1 % @ 1W (1kHz),
– Taux de distorsion : < 0,3 % @ 10W (1kHz),

– Nombre d’entrées ligne : 4
– nombre de bornes HP : 4

Pour l’heure, il n’y a pas de distributeur en France, mais le constructeur communique sur le tarif : 3250 euros avec une garantie de 5 ans.

Lionel Schmitt

Site du constructeur :
http://www.dimd.eu