VINCENT SV-737 : un amplificateur intégré hybride à l’œil malin

 

Amplificateur intégré connecté hybride SV-737

 

On ne peut pas dire que VINCENT Audio soit la marque la plus plébiscitée dans le monde de l’audio en France. Pourtant, elle demeure bel et bien présente de par sa distribution.

Conçus en Allemagne et réalisés en Chine, les gammes offrent une pléthore de références de produits dont cet amplificateur hybride à la présentation massive.

Apparu en 2020, le SV-737 est un amplificateur séduisant composé d’une section pré-amplificatrice à tubes, d’une section de puissance à transistors, d’une section dac et d’un lecteur réseau.

Disponible en finition noire ou aluminium, le produit en impose. La face avant très bien agencée regroupe les sélecteurs de fonctions et sources et, deux réglages de tonalité grave /aigu séparés qu’il faudra s’empresser de mettre hors fonction pour obtenir le fil droit en matière de trajet du signal.

Nous aurons même droit à une sortie casque au format jack 6,35 pour une écoute individuelle.

La section pré-amplificatrice s’appuie sur 5 tubes : 2 x 6N1P, 2 x 6N2P, 1 x 85A2 pour la régulation de la tension, dont on ne connaît pas l’origine. La section de puissance est de configuration double mono à transistors travaille en Classe A jusqu’à 10 watts / 8 ohms. Le constructeur ne s’étend pas sur la typologie de l’alimentation chargée de tenue en puissance pouvant aller jusqu’à 300 Watts par canal sous 8 ohms.

L’arrière du châssis est plutôt bien garni, tant en connecteurs analogiques, qu’en connecteurs numériques et HP doublés. Il sera même possible d’utiliser le SV-737 en qualité de seul préamplificateur et / ou seul bloc de puissance. Les aficionados de l’enregistrement analogique seront aussi contents de trouver une sortie fixe Record.

6 entrées Ligne au seul standard RCA  permettront un vaste de choix de sources analogiques. Il est cependant curieux que l’une d’entre elle n’ait pas été consacré au disque vinyle.

4 entrées numériques – 2 optiques Toslink et 2 coaxiales S/PDIF – ainsi qu’un module Bluetooth Wi-Fi font partie de la panoplie des possibilités de connexions numériques. Cellesc* peuvent prendre en charge les formats WAV, FLAC, APE, LPCM, MP3, ACC, AC3, WM .
La désormais traditionnelle entrée USB ainsi qu’un port Ethernet n’ont pas été prévus, ce qui réduit le champ des applications en ce domaine.

Caractéristiques techniques :

– Puissance : 2 x 180 watts / 8 ohms,
– Puissance : 2 x 300 watts / 4 ohms,
– Réponse en fréquences : 20 Hz à 20 kHz +/- 0.3 dB, et 20 Hz à 50 kHz +/- 1 dB,
– Taux de distorsion harmonique : < 0,02 %,
Rapport signal / bruit : > 90 dB,
– Sensibilité d’entrée Ligne : 300 mV,
– Impédance d’entrée Ligne : 47 kOhms.

Derrière cet œil malin de couleur orangée et des chiffres assez impressionnants, nous restons un peu sur notre faim sur quelques points techniques tels que l’alimentation et la section N/A.
Quid de la musicalité ? – Prix : environ 3000 €.

Lionel Schmitt

Site du constructeur :
https://www.vincent-tac.de/home.html