THORENS TD 800

THORENS TD 800
Platine Vinyle
Origine : Allemagne
Entraînement : courroie plate
Moteur : synchrone à régulation électronique
Plateau : 30 cm – 3,2 kg – amagnétique
Bras : origine Rega
Livrée sans cellule
THORENS : un nom qui appartient à la légende d’une haute fidélité d’un autre âge, et qui nous revient après bien des années de tourment et de difficultés en tous genres. Après s’être essayée au numérique avec une gamme d’appareils pourtant de grande qualité, tout en produisant des électroniques de haut niveau, la firme d’origine Suisse a fini par sombrer dans l’oubli. Puis, comme par un coup de baguette magique, voici que Thorens renaît de ses cendres avec une gamme en partie nouvelle puisque le constructeur propose 3 nouveaux produits ( T 800, T 810, T 850 ) en complément des TD 170, 190, et 295 issues de la gamme précédente.
Pourquoi reparler aujourd’hui d’une platine vinyle à l’heure du numérique ? – parce que malgré tout il reste encore une demande pour ce genre de matériels et que le nombre de disques vinyle en ” état d’écoute ” est impressionnant. De plus, malgré les progrès réalisés par les lecteurs numériques, le son d’un disque noir donne une tonalité si particulière et si belle, à condition que la platine, la cellule, l’amplificateur et les enceintes soient de bonne facture.
La T 800 est le premier modèle de la série ” haut de gamme ” du constructeur Allemand. La présentation de la T 800 change radicalement de tout ce que nous a proposé Thorens jusqu’à présent  et seul le logo d’origine demeure. Le système de contre-platine suspendue cher au constructeur laisse place à une toute autre technique. Le socle de la platine finition aluminium est fait de bois épais haute densité ( comme à la bonne vieille époque ), par contre il accueille d’un seul bloc l’axe du plateau lourd – 3,2 kg, le moteur et le bras, et repose sur trois pieds spécifiques. Ces pieds sont constitués d’un ” sandwich ” de matériaux amortissants en polymère et assurent un découplage efficace, de plus ils sont réglable en hauteur.
Le système d’entraînement, s’il fait toujours appel à une courroie plate, est très différent de ce que nous connaissions chez Thorens. En effet, le moteur à fort couple régulé électroniquement, est apparent sur la platine; il est chargé d’entraîner directement le plateau lourd via une courroie plate, sans faire appel à un contre-plateau comme autrefois. A noter que le palier de ce plateau repose sur une bille en tungstène placée au fond d’un puits auto-lubrifié, exercice qui vise à réduire ainsi les effets de frottement et de résistance. Certes, le procédé n’est pas nouveau, mais  il a été optimisé de façon significative.
De plus, l’alimentation de la machine est totalement séparée : un superbe boîtier en aluminium est chargé de la régulation du moteur et du changement de vitesse. Le gros avantage de ce montage est d’éviter toute perturbations parasites d’origine électrique.
Quand au bras de lecture, nous avons affaire à un modèle qui sort tout droit de chez REGA et qui s’avère bien supérieur aux modèles qui équipaient les anciens modèles – c’est dire si THORENS a bien travaillé son sujet.
Écoute : pour ceux qui ont encore l’habitude de ” tremper ” dans le monde de l’analogique, il n’y a pas photo. Cette platine vinyle tient la dragée haute à bons nombres de lecteurs CD sans saveur et sans vie ( et Dieu sait si il y en a encore beaucoup ). Le magazine Haute Fidélité n’hésite pas à prétendre que << certaines versions d’enregistrements CD peuvent être reléguées au rang de somnifère insipide >>.
On retiendra de cette platine, et sous réserve d’avoir une cellule de haute qualité, que le message sonore dégage une humanité à vous donner des frissons dans le dos. La scène sonore paraît très réaliste et surtout très ouverte tant en largeur, en profondeur, qu’en hauteur. Habituellement, le charme de l’analogique se traduit par une belle fluidité, La THORENS T 800 n’échappe pas à cette qualité, et se place certainement en tête des meilleures platines du moment. On pourra également souligner la dynamique remarquable de ce modèle, qui rend certains morceaux de musique particulièrement percutants.
Certes, le pressage vinyle, n’est pas une technologie qui reprendra le pas sur le numérique (commercialement parlant), mais pour ceux possèdent une discothèque de disques noirs et qui veulent les écouter dans des conditions optimales et savourer des enregistrements qui ne seront jamais réédités, et qui ont fait leur joie à une certaine époque, ils peuvent être assurés que la Thorens  T 800 répondra présente à l’appel.
Cotations :
Dynamique subjective : 7 / 10
Définition : 8 / 10
Scène sonore : 8 / 1 0
Rapport qualité – prix : 7 / 10
Prix : 1215 € / 7970 FF (11/2003)

Lionel Schmitt