Sélection CD Février 2007

Sélection CD FEVRIER 2007

Lionel Schmitt
Phil 6789

 

• Musique classique

   L.Schmitt

THE RUSSIAN ALBUM
Dmitry Bortnyansky 
Pratum Integrum Orchestra

Compositeur Russe peu connu sous nos latitudes Dmitry Bortnyansky (1751-1825) nous propose un  » spectacle musical  » hors du commun, et en tout cas différent à ce que l’on connaît habituellement en musique classique Russe.
Au premier abord, on croît reconnaître des pièces musicales de Schubert, mais au fur et à mesure de l’écoute ce répertoire s’avère finalement plein de nouveautés.
L’orchestration est de tout premier ordre, mais la prise de son en DSD n’est pas des plus convaincantes. Dommage, car sur le plan artistique, c’est une découverte à ne pas manquer.

• Musiques de films

   L.Schmitt

BEN HUR – QUO VADIS
Miklos Rozsa

National Philarmonic Orchestra

Cette réédition chez Vocalion sera une bonne surprise pour les amateurs de musiques de films, et les collectionneurs du genre.
Certes, ces bandes originales de films sont disponibles facilement chez tous les disquaires, mais ces versions ont été réenregistrées chez Decca en version Phase 4 et dirigées une seconde fois par le compositeur lui-même. C’est avec bonheur que nous les retrouvons aujourd’hui, sans une ride, avec une prise de son de très bonne qualité.

• Jazz

   L.Schmitt

SWING
Bert Kaempfert

Il serait fastidieux de décrire la carrière du compositeur de Stranger In The Night, et faire un inventaire de l’ensemble de ces albums.
Toutefois, de CD entièrement orchestral mérite que l’on s’ y arrête quelques minutes, le temps d’une écoute où jazz, swing, et grand orchestre proposent une musique pleine de surprises, de très belles harmonisations : un cocktail superbement rythmé. La prise de son et le re mixage lui donne un air de jeunesse incontestable, qui pourra servir à tester un très bon équipement audio.

COLLABORATION
Modern Jazz Quartet
With Laurindo Almeida

Les amateurs de Jazz connaissent sans doute le Modern Jazz Quartet. La collaboration avec le guitariste Laurindo Almeida amène un  » plus  » significatif à l’ensemble.
Cet album qui mêle jazz et ambiance latino américaine est tout à fait original, tant par le choix des morceaux que par leur interprétation. Les vrais amateurs de jazz qui ne connaissent pas apprécieront l’ambiance suave des arrangements et de la prise de son. On retiendra notamment le sublime thème de Valéria qui n’en finit pas de rebondir pendant près de 6 minutes. A découvrir.

Phil 6789

AMUSED TO DEATH
Roger Waters

Le créateur de « The Wall » nous distille ici un univers (tant sonore que musical) qui lui est propre et qui nous rappelle quelques Pink Floyd.
Que l’on adhère ou pas à cet univers, la qualité de l’enregistrement est exceptionnelle. La scène sonore est d’une rare amplitude, les petits détails foisonnent, l’amplitude du spectre est rare (aussi bien dans le grave que dans l’aigu), les contrastes parfois violents et la dynamique de certains passages impressionnants.
Bref, ce disque de 1992 est un véritable banc d’essai pour un système audio. Mettez votre chaîne en température, éloignez les oreilles sensibles, installez-vous confortablement, fermez les yeux en montant le volume plus que d’habitude : vous allez entendre ce dont votre configuration est capable.

Metheny – Mehldau
Pat Metheny et Brad Mehldau

Un duo de jazz rare : Guitare et piano. L’originalité de cette rencontre est magnifiée par le talent des deux protagonistes (accompagnés d’une basse et batterie sur quelques titres). Rien de plus à dire sinon que c’est beau, bien fait et bien enregistré.