RECITAL Audio Mutine HEFA Ex

Origine : France
Enceinte colonne 2 voies / 2 haut-parleurs
Charge : bass-reflex
Sensibilité : 85 dB / 2.83V
Impédance : 8 ohms
Réponse en fréquences : 55 Hz à 30 kHz -3 dB
Filtrage : 12-12dB / octave 1250 Hz
Dimensions : H : 29,0 x L : 16,4 x P : 29,0 centimètres

 

RECITAL Audio fait désormais partie du paysage haute fidélité Français à part entière. Un travail de patience anime le concepteur de Mützig pour mettre au point des enceintes acoustiques à la musicalité sincère et au tarif étudié.

Le récent banc d’essai consacré à la colonne Define HEFA que je vous engage à lire ou à relire ICI démontre que le travail de développement engagé depuis quelques années débouche sur une reproduction musicale totalement « loyale ».

 

Le modèle Mutine Ex dĂ©voilĂ© au dĂ©but de l’annĂ©e 2021 s’inspire largement de la philosophie du manufacturier. Il s’agit d’un modèle compact aux dimensions rĂ©duites dont le prĂ©fixe Ex fait rĂ©fĂ©rence Ă  la gamme Excel de chez SEAS en ce qui concerne les haut-parleurs.

Compte tenu de ses dimensions, il aura fallu au concepteur repenser la conception dans son ensemble, tout en conservant les fondamentaux.

Mutine Ex est une enceinte acoustiques 2 voies / 2 haut-parleurs à charge bass-reflex. L’évent de décompression est situé à l’arrière de l’ébénisterie.

La structure en bois haute densité de 18 millimètres a été renforcée pour garantir une ébénisterie totalement inerte. On peut citer en exemple la densité de 790 kG / m3, et la résistance à la flexion supérieure à 36N / mm² / td.  La nouvelle venue est disponible en deux finitions : blanc mat ou noyer d’Amérique.

Les deux haut-parleurs qui équipent cette mouture ont été choisis pour leurs performances intrinsèques. Ils sont issus de chez SEAS.


Le haut-parleur dédié aux fréquences grave et médium est un modèle de 15 centimètres de diamètre à membrane extrêmement rigide en alliage d’aluminium et de magnésium. Il est mu par un imposant moteur à long débattement. Comportement idéal du cône « en pur piston » sur toute la bande passante utile. Sa surface émissive est portée à 75 cm².

Le tweeter 22TAF/G à dôme 19 millimètres ferrofluidé adopte un alliage en aluminium / magnésium à surface émissive de 5,9 cm². Il possède des caractéristiques proches de celles d’un dôme de  26 millimètres. Il offre cependant une meilleure dispersion dans les hautes fréquences, et ce jusqu’à 30 kHz.

Le filtrage fait abstraction d’un circuit imprimé. Mutine HEFA Ex est équipée d’un filtre de type 12dB / octave à basse fréquence de coupure spécialement adaptée pour les haut-parleurs à membranes rigides.

Le choix des composants sélectionnés est assumé : condensateurs à film de chez Jantzen audio, self à air de gros calibre, résistances en céramique MOX pour l’atténuation du tweeter. La fréquence de coupure acoustique a été portée à 1250 Hertz et la fréquence de coupure électrique à 1600 Hertz.

Afin de ne rien laisser au hasard, le concepteur a porté son choix sur une excellente paire de borniers d’origine WBT acceptant tout type de connexion : fil nu, fiches bananes et fourches.

Je remercie le concepteur d’avoir mis à ma disposition cette paire d’enceintes acoustiques pour une durée de trois mois afin d’évaluer son potentiel musicale et vous le proposer sous la forme du présent banc d’essai.

Ecoute et impressions :

Les tests d’écoutes ont été effectués à domicile avec les éléments suivants :

– préamplificateur phono MOON 310 LP Mk2,
– platine vinyle REGA RP 8 & cellule REGA MC Ania,
– lecteur CD YBA Classic Player 2,
– convertisseur N/A AUDIOMAT Tempo 2.9,
– magnétophone à bobines libres REVOX A77 Mk IV,
– préamplificateur YBA Classic 3 Delta & bloc de puissance YBA 3 Delta / double transformateur 2 x 400 VA,
– amplificateur YBA Genesis IA3A,
– amplificateur intégré CREEK Voyage i20,
– lecteur CD-Dac CREEK Voyage,
– câbles de modulation ESPRIT Aura & Beta 8G 2019, YBA Glass, VAN DEN HUL the Orchid,
– câbles HP ESPRIT Aura & Beta 8G 2019, YBA Diamond.

Pour l’alimentation secteur : barrette FURUTECH F-TP 615 et ESPRIT Volta, câble secteur G-314Ag-18E et prise murale FT-SWS-G de la même marque. Câbles secteur ESPRIT Celesta & Eterna.

• CD sélectionnés :  Naim CD test  Sampler N°6 – Le Son Plaisir ~ CD test  Onkyo – La Folia de la Spagna ~ Gregorio Paniagua – Collaboration ~ The Modern Jazz Quartet with Laurindo Almeida – Dance into Eternity ~ Omar Faruk Tekbilek – Prodiges » ~ Camille Berthollet – The Singing Clarinet ~ Giora Feidman – Les Géants du Jazz jouent Georges Brassens – La Tradition Symphonique ~ Tri Yann & l’Orchestre National des Pays de la Loire Vol. 1 & 2 – Direction : Hubert Soudant – Meedle & the Wall ~ Pink Floyd – Stereo Concert Series ~ Decca Phase 4 – Barry Lindon ~ bande originale du film – Mozart par l’ensemble Zefiro ~ Direction Alfredo Bernardini – The Voice of The Trumpet ~ Lucienne Renaudin Vary – Jazz på svenska ~ Jan Johansson – Sonates de Domenico Scarlatti ~ piano : Mikhail Pletnev – « Ainsi parlait Zarathoustra de Richard Strauss » ~ Direction Lorin Maazel – Jazz på svenska par Jan Johansson – Soul Bossa Nova ~ Quincy Jones – « Emotions »~ Gautier Capuçon : violoncelle, etc…

• Vinyles sélectionnés : Nameless & StayTunedi ~ Dominique Fils-Aimé – Contrastes par Pachacamac – Quiet Night’s ~ Diana Krall – Guitar Genius par Chet Atkins – Georges Brassens vol.11 – La Folia de la Spagna ~ Gregorio Paniagua – Shadow Hunter ~ Davy Spillane – Gershwin & sa musique ~ Frank Chacksfield – Crucifixus ~ Jean-Christian Michel – All Time Favorite Melodies of Japan – A Memorial for Glenn Miller 1,2 et 3 – « Ainsi parlait Zarathoustra de Richard Strauss » ~ Direction Zubin Mehta – Bach Spectacular ~ The Kingsway Symphony Orchestra ~ Direction Camarata – Le Vaisseau de Pierre ~ Tri Yann – Molière ~ bande originale du film – Barry Lindon ~ bande originale du film – « Jalousie » par Yehudi Menuhin et Stéphane Grappelli – Concertos Brandebourgeois N° 1,2,3 de Jean-Sébastien Bach, par The English Chamber Orchestra ~ Direction Benjamen Britten,  etc…

PrĂ©conisations d’usage

Compte tenu de sa sensibilitĂ© relativement rĂ©duite (85 dB) et de son impĂ©dance moyenne de 8 ohms, il est suggĂ©rĂ© d’associer cette paire d’enceintes acoustiques avec un amplificateur, Ă  tubes comme Ă  transistors, bien armĂ© en terme d’alimentation. Il n’y a pas de puissance minimale requise.

Les Mutine Ex sont essentiellement destinĂ©es aux pièces d’Ă©coute de petite Ă  moyenne dimension. Cependant, leur installation dans les espaces plus volumineux ne constitue pas un frein Ă  leur expressivitĂ©. Dans cette perspective, j’irai mĂŞme jusqu’Ă  dire que ces enceintes requièrent de l’espace autours d’elles pour obtenir une scène sonore ample et dĂ©liĂ©e et un registre grave dĂ©graissĂ© et affirmĂ©. Dans cette perspective et pour obtenir une aĂ©ration digne de ce nom, il est fortement dĂ©conseillĂ© de positionner les enceintes sur une Ă©tagère ou sur un meuble bibliothèque. En pareil cas, vous obtiendriez une restitution assourdissante et en manque total de souffle.

Couleurs tonales

Registres médium / aigu – transparence

• La Folia de la Spagna ~ Gregorio Paniagua (vinyle & CD)

FruitĂ©e ! telle est la première impression qui me vient Ă  l’esprit lorsque j’Ă©coute La Folia de la Spagna de Gregorio Paniagua.

Je dois avouer que les duo mĂ©dium / aigu est d’une neutralitĂ© absolue. Selon le ou les amplificateurs reliĂ©s Ă  la Mutine Ex, le registre aigu pourra prendre une teinte lĂ©gèrement diffĂ©rente. Dans tous les cas, on pourra se fĂ©liciter de la texture, de la finesse, de la douceur ainsi que de la prĂ©cision bien illustrĂ©s avec les instruments baroques.

C’est un rĂ©el plaisir d’Ă©couter la sonoritĂ© Ă©tincelante du clavecin. Le mĂŞme plaisir revient avec le jeu de cromorne, ainsi que les percussions aux multiples couleurs qui viennent vous caresser l’oreille. C’est une vĂ©ritable fresque qui nous est proposĂ©e tant ces enceintes vont très loin en matière d’analyse.

Elles conservent un tempĂ©rament neutre et linĂ©aire qui les autorise Ă  filer très haut lorsque cela s’avère nĂ©cessaire. Cependant, analyse poussĂ©e ne signifie pas que cette enceinte force de trait sur les hautes frĂ©quences. Aucune trace d’agressivitĂ© ne vient perturber l’audition y compris Ă  fort niveau d’Ă©coute.

On relève une excellente homogĂ©nĂ©itĂ© avec les instruments concentrĂ©s dans les frĂ©quences mĂ©diums. L’Ă©quilibre subjectif est totalement assurĂ©. Le piquĂ© du clavecin, et le dĂ©tourage du violon conduisent Ă  une belle transparence qui nous fait dĂ©couvrir toute la richesse de cet enregistrement (et d’autres) en lui donnant une saveur toute particulière.

Registre grave

• Collaboration ~ Modern Jazz Quartet (CD)
• Meedle & The Wall ~ Pink Floyd
(CD & dématérialisé)
• Ainsi parlait Zarathoustra – Richard Strauss ~ Lorin Maazel & Zubin Mehta
(vinyle & CD)

Dans pas mal de cas, les enceintes compactes de ce volume ont tendance Ă  limiter la profondeur du registre grave. Par ailleurs, il n’y a pas que les dimensions qui entrent en ligne de compte. Le(s) concepteur(s) sont contraints aussi de limiter le diamètre du haut-parleur, de rĂ©gler la frĂ©quence de coupure du filtre afin d’Ă©viter des effets de talonnage et une dĂ©formation des sons.

En dĂ©pit des compromis et ajustements techniques qu’a dĂ» opĂ©rer le concepteur, nous nous apercevons rapidement que cette enceinte acoustique ne souffre pas d’un registre grave lĂ©ger, superficiel ou limitĂ©. Il est d’ailleurs inutile de faire une fixation sur la valeur annoncĂ©e de 55 Hertz. Le bas du spectre est suffisamment profond pour ĂŞtre crĂ©dible et ne frustrer personne. Mutine Ex sait dĂ©jouer tous les pièges que je lui ai soumis. Elle explore les basses frĂ©quences plutĂ´t facilement. De l’introduction au final de Ainsi parla Zarathoustra de Richard Strauss jusqu’au jeu de contrebasse du Modern Jazz Quartet, en passant par la guitare basse de Rogers Waters de Pink Floyd, les frĂ©quences basses sont toujours contrĂ´lĂ©es. Par ailleurs, la lisibilitĂ© est toujours au rendez-vous – autrement dit, toute forme de bavure ou approximation sont totalement bannies du message sonore.

Capacités de réaction – dynamique

• Collaboration ~ The Modern Jazz Quartet with Laurindo Almeida (CD)

Par expĂ©rience, nous savons bien que les capacitĂ©s de rĂ©action d’une enceinte compacte ne sont pas identiques Ă  celles d’une enceinte colonne ou une version monitor de grande dimension. Les enceintes compactes rencontrent parfois (souvent) quelques difficultĂ©s Ă  s’exprimer correctement, de manière linĂ©aire et cohĂ©rente, qui plus est Ă  fort niveau d’Ă©coute lorsque la charge devient complexe.

Eu Ă©gard Ă  la conception du coffret, au principe de charge, au choix des haut-parleurs, cette enceinte n’a, Ă  aucun moment, montrĂ© des signes de dĂ©faillance. La musique peut s’Ă©couter au fort niveau d’Ă©coute, sereinement et en toute quiĂ©tude. Pour vous en convaincre, le choix de ValĂ©ria par le Modern Jazz Quartet montre que Mutine Ex reste totalement stoĂŻque sur les passages les plus complexes. En effet, le difficile jeu de vibraphone est brillamment reproduit avec une maĂ®trise absolue. Les grands et rapides changements de tonalitĂ© ont Ă©tĂ© pris en charge avec une minutie et une rigueur exemplaires, montrant Ă  chaque instant les multiples couleurs que peut prendre l’instrument en quelques fractions de secondes.

Cela suggère que cette enceinte se montre Ă  la hauteur des Ă©lectroniques ainsi que des extraits musicaux les plus rapides et les plus dynamiques. Nous pouvons aussi en juger par des attaques de piano, franches, prĂ©cises, nuancĂ©es. Le jeu de contrebasse est tout aussi pertinent : il est ponctuel et suit la cadence sans dĂ©formation, traĂ®nage ou formes d’essoufflement.

Espace et scène sonores

• Stereo Concert Series ~ Decca Phase 4 (CD)

Ces enceintes Mutine Ex ont quelque chose de particulier : une facultĂ© d’adaptation au tempĂ©rament des Ă©lectroniques auxquelles elles sont reliĂ©es. Le comportement de l’enveloppe sonore, et par dĂ©finition de son extension,  sont intimement liĂ©es Ă  celle de l’amplificateur, de la source et dans une moindre mesure Ă  celle du câblage.

Ainsi, nous pourrons compter sur ces enceintes pour reproduire aisément les « grandes orchestrations » de ce coffret Stéréo Concert Series édité par Decca dans la série Phase 4.

Mutine Ex n’a pas de complexe Ă  avoir par rapport aux enceintes compactes de la concurrence, ainsi que face Ă  des modèles colonnes dont sa grande sĹ“ur Define hefa.

Avec les Ă©lectroniques associĂ©es, la scène sonore se montre holographique, et prend mĂŞme des dimensions parfois surprenantes, en tout cas Ă©loignĂ©es de toute forme de confinement. Le positionnement rigoureux de ces enceintes permet d’obtenir un agencement de l’espace sonore fort bien structurĂ© dans la largeur. Les effets stĂ©rĂ©o sont clairement identifiĂ©s. De surcroĂ®t, on apprĂ©ciera le centre de la scène sonore plutĂ´t bien ancrĂ© et tout aussi bien documentĂ©.

Les reliefs sont lĂ©gèrement moins marquĂ©s que ceux constatĂ©s lors de l’Ă©valuation de la Define hefa, comme cela est gĂ©nĂ©ralement le cas avec des enceintes de ce gabarit. En revanche, et quelque soient les dimensions de la pièce d’Ă©coute, nous avons affaire Ă  une Ă©coute toujours aĂ©rĂ©e, dĂ©liĂ©e, qui fait apparaĂ®tre un grand nombre d’informations dont certaines pourraient ĂŞtre parfois noyĂ©es dans la masse orchestrale.

Sincèrement, eu Ă©gard Ă  la taille du coffret, j’ai Ă©tĂ© heureux de constater que l’aspect panoramique ainsi que la profondeur de champ soient au rendez-vous. Avec cette paire d’enceintes, la musique s’exprime avec beaucoup de libertĂ© et d’aĂ©ration.

Communication avec l’auditeur – sens de l’expression

• The Secret of Climbing ~ Stephen Fearing (vinyle)
• Nameless ~ Dominique Fils-Aimé (vinyle 30 cm / 45 tr/m)

Les impressions ressenties avec Mutine Ex sont identiques Ă  celles dĂ©crites lors de l’essai de Define hefa.

Cette enceinte se distingue Ă  la fois par ce mĂ©lange de clartĂ© et de douceur du message sonore. Ces deux caractĂ©ristiques permettent de dĂ©guster sans modĂ©ration la prestation de Dominique Fils-AimĂ©. La reproduction est « poignante » tant l’expression Ă©veille le sens de l’audition.

Grâce Ă  ce sentiment de prĂ©sence dans la pièce d’Ă©coute, l’interprète assure un dialogue permanent avec l’auditeur. La chaleur et l’onctuositĂ© de la voix de Dominique Fils-AimĂ© sont d’un rĂ©alisme dĂ©concertant. A chaque mot, Ă  chaque respiration, nous sentons une forme d’expression naturelle. En ce sens, nous obtenons des points de convergence avec la colonne Define hefa. La voix n’est pas seulement belle et agrĂ©able Ă  entendre, on perçoit nettement la conviction de l’interprète, son application Ă  transmettre un message, des Ă©motions avec un sens artistique prononcĂ©.

C’est vraiment sympa d’Ă©couter Stephen Fearing en compagnie de ce duo de « petites bombes » qui surprennent Ă  chaque instant. L’approche vinyle est très rĂ©ussie : cette enceinte ne dĂ©nature jamais ce qui, par dĂ©finition, fait la magie de ce support analogique ; je dirais mĂŞme qu’elle met en valeur la richesse de l’enregistrement et du pressage. La fluiditĂ© attachĂ©e Ă  la voix et au jeu de guitare sont rĂ©vĂ©lateurs du degrĂ© de perfectionnisme avec lequel le concepteur a rĂ©alisĂ© cette mouture.

• Le Son Plaisir ~ Onkyo CD test 1992 (CD)
• Barry Lindon ~ bande originale du film
(vinyle & CD)

Mutine Ex incarne simplement le « son plaisir ». L’Air variĂ© d’après Colombi – Ecole de Modène 17ème siècle qui illustre le CD test Onkyo est une rĂ©vĂ©lation. Sur ce passage, cette enceinte « bookshelf » se montre Ă©blouissante Ă  tous points de vue. La reproduction du clavecin est Ă©tincelante. Le piquĂ© de l’instrument traduit une texture pĂ©tillante : les attaques du marteau sur les cordes de l’instrument dĂ©montrent que cette enceinte s’y entend pour mettre en lumière une vaste Ă©tendue de nuances.
Toute l’âme du violon et du violoncelle baroques est bien perceptible. Leur teinte sonore respective est proposĂ©e avec une Ă©loquence, des couleurs rĂ©alistes et un très beau grain. Nous avons affaire Ă  une musicalitĂ© d’une authenticitĂ© qui incite Ă  Ă©couter pleinement la musique sans limites.

Le KyriĂ© de la Misa Criolla d’Ariel Ramirez dirigĂ©e par JosĂ© Luis Ocejo est Ă©galement prodigieux. Cette enceinte se montre particulièrement vertueuse sur les chĹ“urs qui s’expriment Ă  haute et intelligible voix. Nous sentons aisĂ©ment la respiration du soliste et de l’ensemble vocal qui l’accompagne, donnant Ă  la musique un souffle d’air pur savoureux.

Pour ceux qui apprécient la musique de film, ils ne seront pas déçus par la bande originale du film Barry Lindon qui regroupe des thèmes classiques et des thèmes traditionnels Irlandais.
Quelle n’a pas Ă©tĂ© ma surprise Ă  l’Ă©coute de la Sarabande de Haendel prĂ©sentĂ©e par Mutine Ex comme une Ĺ“uvre magistrale. Rien ne manque Ă  l’appel. La dimension scĂ©nique, l’envergure du dĂ©cor, les roulements de timbales : c’est un orchestre de grande dimension qui s’offre Ă  vous.

Piano Trio opus 100 – second mouvement de Schubert est restitué de manière à vous donner le frisson ultime. Oui, Mutine Ex est un beau vecteur de sensations fortes qui donne un panache supplémentaire à cette interprétation.  Il émane de ce trio de piano, violon, violoncelle des sensations qui feront vibrer mélomanes et audiophiles les plus sensibles au charme des belles interprétations.

Conclusion :

A l’heure du bilan, il apparaĂ®t que Mutine Ex est une enceinte acoustique très « complète » sur l’ensemble des paramètres analysĂ©s. PlutĂ´t agile, rĂ©active, cette compacte requiert d’ĂŞtre associĂ©e Ă  des Ă©lectroniques de haut niveau. Ses prestations musicales nous confirment qu’elle est prĂŞte Ă  occuper un terrain fort encombrĂ©, mais aussi peuplĂ© de rĂ©fĂ©rences qui ont finalement moins de choses Ă  raconter. Par sa finesse, sa transparence, son fruitĂ©, Mutine Ex est une enceinte acoustique de bonne compagnie; une amie qui vous veut du bien.

 

 

Prix : 1250 € la paire (05/2021)

Test d’écoute réalisé par
Lionel Schmitt