RAIDHO X-2

 

Origine : Danemark
Enceinte colonne 2,5 voies / 3 haut-parleurs
Charge : bass-reflex
Sensibilité : 85 dB / W – 2,83V / m
Impédance nominale : 6 ohms
Réponse en fréquences : 60 Hz à 50 kHz
Fréquence de coupure : 220 Hz & 3500 Hz

 

 

RAIDHO est une marque d’enceintes acoustiques de haut de gamme dont on parle finalement assez peu. Les enceintes RAIDHO sont intégralement réalisées au Danemark y compris les haut-parleurs. Le constructeur propose un éventail suffisamment large de produits à travers 3 séries : X / XT-Series, D-Series et TD-Series, soit au total 12 modèles de haut et très haut de gamme telle que la X2 qui fait l’objet de ce banc d’essai unique en France.

X2 est la première colonne du catalogue. Elle se présente sous un format fin et élancé d’un mètre de haut. Il s’agit d’un modèle 2,5 voies / 3 haut-parleurs à charge bass-reflex.

L’emprunte de RAIDHO est sans contestation la conception et la réalisation de tweeters à ruban « propriétaires ». X2 intègre logiquement ce type de tweeter. L’idée est de proposer un registre aigu doux doublé d’une extension sans limites apparentes sur le haut du spectre, tout en mettant l’accent sur la transparence et le détourage des instruments et voix – caractéristiques qui seront vérifiées dans les lignes qui suivent.

X2 est doté de 2 haut-parleurs grave / médium de 11 centimètres de diamètre réalisés autour d’un puissant moteur à aimant néodyme très compact à la rigidité absolue. Ces haut-parleurs se distinguent par leur cône en céramique extrêmement rigide fabriqué selon un procédé au plasma où une couche de composition céramique est formée dans un liquide par un procédé haute tension / courant sur plus de 80 heures.

La membrane est un assemblage de deux couches de céramique rigides enrobant un noyau d’aluminium beaucoup plus souple. Pour être plus précis, la base de la membrane est constituée par un cône d’aluminium extrêmement fin de 100 microns d’épaisseur. Par définition, l’aluminium présente une signature sonore que le constructeur traite par un procédé qui prend en sandwich cette membrane d’aluminium entre deux couches d’oxyde d’aluminium de 150 microns. Chacune d’elles est réalisée par pulvérisation cathodique, un procédé plasmatique mettant en œuvre des tensions et des courants suffisamment élevés pour générer la température nécessaire à la vaporisation de l’oxyde d’aluminium de part et d’autre de la membrane principale. Les couches de céramique de 150 microns sont ainsi progressivement constituées.

A noter que X2 est délinée en une version XT2 dont la différence porte sur la membrane elle-même. La membrane en céramique reçoit plusieurs couches de nitrure de titane pur.

L’ébénisterie au dessin peu conventionnel est le fruit d’une recherche effectuée pour obtenir le meilleur coefficient de dispersion possible. Elle obéit à une architecture qui dépasse largement le simple cadre esthétique. Elle obéit à des exigences purement acoustiques. Ainsi, la forme allongée du coffret, les panneaux latéraux incurvés et fuyants ainsi que les contreventements internes ont été pensés de manière à laisser les ondes « évoluer » à leur guise dans l’espace.

Pour le matériau de face avant, RAIDHO s’appuie sur un baffle en aluminium massif d’un élégant noir satiné. Cela permet d’obtenir une façade lourde, exempte de vibrations qui explique aussi le poids de l’enceinte porté à 23 kg. La face avant est arrondie pour éliminer les diffractions de l’avant des haut-parleurs.

La forme galbée de l’ensemble débouche sur une face arrière de seulement 3 centimètres de largeur. En effet, c’est la face arrière qui reçoit le plus d’énergie acoustique provenant du retour arrière des haut-parleurs. Aussi RAIDHO n’a pas hésité à conjurer le sort pour éliminer à sa façon toute forme d’ondes néfastes qui viendraient à perturber la pureté du message sonore et limiter la profondeur de champ.

Au-dessus de l’unique paire de borniers, se trouve les tuyères d’accord bass-reflex de style avionique au dessin original. Ce type d’évent moulé a été soigneusement profilé et segmenté de manière à contrôler méthodiquement les turbulences et le coefficient de dispersion.

L’enceinte repose sur une embase en aluminium épais complétée de 2 barres transversales du même métal dont chacune d’elle accueille une paire de pieds à structure plate. Ces pieds sont ajustables afin de pouvoir, si besoin, affiner le réglage au sol en agissant sur l’inclinaison de l’enceinte elle-même.

Ecoute et impressions :

Les tests d’écoutes ont été effectués en auditorium en deux séquences avec les éléments suivants :

– Préamplificateur Mark Levinson N° 5206 & bloc de puissance N° 5302
– Lecteur réseau – Dac dCS Rossini & horloge dCS Vivaldi
Amplificateur intégré MOON 600i V2 (testé ICI)
Lecteur réseau – Dac dCS Bartok seul (testé ICI) & avec horloge dCS Rossini
– Câble numérique AUDIOQUEST AES/EBU, câbles de modulation symétriques NORDOST Red Dawn
– Câbles HP NORDOST Leif Red Dawn.

Pour l’alimentation secteur : barrette NORDOST QB 8 Mk2, purificateurs secteur NORDOST Qkore, câbles secteur Leif Red Dawn de la même marque.

Un monde musical à part !

 

Extraits dématérialisés Qobuz : Naim Sampler N°6 11:11 ~ Rodrigo y Gabriela The Last of the Mohicans ~ bande originale du film – Golden Brown ~ The Stranglers – Take Five ~ Dave Brubeck Quartet – Marquises ~ Jacques Brel – Dance into Eternity ~ Omar Faruk Tekbilek – Jazz på svenska ~ Jan Johansson – If I Should Fall from Grace with God ~ The Pogues – « Prodiges » par Camille Berthollet – Meedle ~ Pink Floyd – La Folia de la Spagna ~ Gregorio Paniagua – Dvorak : Slavonic Dances ~ Minneapolis Symphony Orchestra – Direction Antal Dorati & Royal Philharmonic Orchestra ~ Direction : Antal Dorati  – Les rives du Loch Lomond (version studio) ~ Tri Yann – Dance into Eternity ~ Omar Faruk Tekbilek – Collaboration par le Modern Jazz Quartet with Laurindo Elmeida – Prodige ~ Camille Berthollet – Portrait ~ Angèle Dubeau & la Pietà – Sonate Kk 87 – Domenico Scarlatti ~ clavecin : Trevor Pinnock – Sonate Kk 87 – Domenico Scarlatti ~ piano : Mikhail Pletnev – Mademoiselle in New York ~ Lucienne Renaudin Vary  –  Nameless ~ Dominique Fils-Aimé Quiet Nights ~ Diana Krall – A Swinging Safari ~ Bert Kaempfert – In Ireland ~ James Galway and The Chieftains – Cécile ma fille ~ Claude Nougaro, etc…

Nature des timbres transparence

L’habit ne fait pas le moine : pour ceux qui ne connaissent pas RAIDHO et qui, par ailleurs, ont coutume d’écouter des enceintes acoustiques colonne de petit format, munies ou non de tweeter à ruban, et munis de haut-parleurs de grave / médium de petit diamètre, la X2 rond avec tous les codes établis par d’autres références. A tout dire, cette enceinte ne sonne pas du tout comme les enceintes de même gabarit. Se serait peut-être même l’inverse. En tout état de cause et, sur ce point, je vous prie de croire que X2 surprend.

Registres médium aigu

 La Folia de la Spagna ~ Gregorio Paniagua

Ceux qui connaissant et apprécient les enceintes acoustiques munies de tweeter à ruban vont immédiatement penser à une reproduction affûtée sur les fréquences les plus hautes.

RAIDHO X2 propose une restitution légèrement matte, peut-être moins étincelante qu’avec des tweeters conventionnels ou à ruban. Cependant, ne nous y trompons pas, cette enceinte ne masque rien du contenu des prises de sons soigneusement réalisées incluant celles en mode dématérialisé. Pas de colorations superflues non plus : cette enceinte acoustique de consonance neutre travaille sur l’essentiel du message sonore sans y ajouter de quelconques formes d’artifice ou surligner telle ou telle fréquence.

La version dématérialisée de La Folia de la Spagna de Gregorio Paniagua répond parfaitement aux critères de l’enregistrement original et des pressages vinyles et CD habituellement pris comme référence par mes soins dans d’autres tests et d’autres conditions.

Les fréquences médium et aigu sont reproduites avec une belle douceur générale qui reflète bien le degré de netteté et met en lumière les micro détails et le grain du clavecin, de la guitare, du violon. Cette enceinte acoustique tend à sculpter une fresque musicale qui fait émerger un nombre incroyable de variations et de couleurs qui rendent l’écoute riche en substance.

La flûte, le cromorne, et les autres instruments baroques nous parviennent avec des couleurs tonales étonnantes, un aspect aérien et délié assez incroyable. Les percussions se détachent de l’ensemble instrumental avec une élégance qui n’a d’égale que leur teinte pétillante. Le pouvoir de résolution de cette mouture RAIDHO engendre des harmoniques du plus haut niveau. En effet, je n’ai constaté aucune simplification du message sonore : cette enceinte délivre des sons qui s’éteignent progressivement dans le temps et l’espace paisiblement avec un côté authentique remarquable et, pourquoi ne pas le dire, magiques. Pour tout dire, l’écoute de La Folia de la Spagna constitue une « sucrerie musicale » dont je garde un souvenir impérissable.

Transparence

• Naim Sampler N°6

Forte d’un registre médium / aigu d’une grande qualité, et de ses facultés à explorer en profondeur le signal avec un degré de perfectionnisme exceptionnel, X2 se distingue par une transparence de « bon ton » permettant de révéler et mettre en évidence l’intégralité du contenu d’un enregistrement de haute qualité et d’apporter des informations supplémentaires.

X2 agit un peu à la manière d’une loupe : elle met l’accent sur l’intégralité du message musical. Elle se focalise sur chaque instrument de musique – mieux encore, sur la façon dont les interprètes exercent leur art. Il en résulte une précision que l’on pourra notamment apprécier sur Tears of Joy d’Antonio Forcione.

Le degré d’analyse va très loin : aussi, on se fait un réel plaisir à suivre le jeu de guitare d’Antonio Forcione avec un enthousiasme débordant. On y entend parfaitement les changements d’accord, le frette de la guitare acoustique par le glissement des doigts sur le manche de l’instrument. Les brefs coups de cymbale et autres percussions se singularisent par leur détourage et leur franchise excpetionnelles. Rien de dépasse, rien n’est laissé au hasard ni dans l’ombre. X2 est une enceinte qui met en lumière chaque détail, chaque nuance avec réalisme tel qu’il est impossible de passer à côté.

Sur des extraits moins « éclatants » tels que Remember the River de Fred Simon, la sonorité du saxophone brille par sa texture cuivrée. Mais entre tout, c’est bien le jeu de contrebasse qui affiche une restitution matérialisée, palpable même. On ressent aisément la manière dont les cordes sont pincées. Nous y entendons à la perfection certains bruissements liés au jeu du contrebassiste.

Par nature, cette enceinte acoustique plaide réellement en faveur de l’ouverture du message sonore qu’elle délivre avec une aisance et un réalisme d’expression qui dépassent l’entendement. Quel « choc » d’écouter More Than You Know par Laurence Hobgood Trio. Outre le vocal et le piano, j’ai littéralement « flashé » sur la légèreté, le contact et de la sonorité du ballet sur la caisse claire et les petits coups de cymbales d’une finesse déconcertante.

Registre grave

• Meedle ~ Pink Floyd

Ne nous voilons pas la face : en général, les enceintes compactes ou colonnes de format réduit ont inévitablement un registre grave écourté. Les manufacturiers de renom arrivent à contourner plus ou moins habillement ce manque de grave en travaillant sur des paramètres techniques et des composants ayant pour objet de gérer les signaux en les portant à des valeurs audibles acceptables, parfois gonflées et même artificielles.

RAIDHO joue carte sur table en annonçant une fréquence de coupure située à 60 Hertz ! En dehors de quelques rares instruments de musique tels que l’orgue, peu d’instruments de musique délivrent  une valeur qui descend significativement plus bas que la valeur affichée. Dès lors, autant pousser le test en confrontant cette enceinte à Pink Floyd. En écoutant One of these Days tiré de Meedle, je dois avouer que ma surprise fut de taille. Le jeu de guitare basse de Rogers Waters est franc, direct, particulièrement expressif. Il descend à une profondeur que je n’aurais, au premier abord, jamais soupçonné.

Cette basse se montre profonde, ferme, bien tenue : sa lisibilité inattaquable permet de suivre chaque accord sans perdre un soupçon de ce qui fait sa force et sa vigueur. Cette enceinte va encore plus loin si l’on prend en considération la batterie et, plus précisément, les impacts du marteau sur la grosse caisse. Aussi, on ne pourra pas rester insensible à l’expression qui en émane. La reproduction se montre alors « explosive » et surtout « organique ». Il en découle une consistance phénoménale, une matière inimaginable à tomber par terre. En dépit des valeurs affichées par le constructeur, je dois reconnaître que cette enceinte a une santé de fer pour ce qui a trait aux fréquences bas médium et graves.

Capacités de réaction dynamique

• Golden Brown ~ The Stranglers

Dans la lignée de Meedle par Pink Floyd, RAIDHO X2 se comporte divinement pour ce qui a trait à ses capacités dynamiques. Il ne fait aucun doute que cette colonne répond à toutes les sollicitations avec une réactivité sans faille. Elle se montre diablement rapide comme l’éclair sur Golden Brown. Sur cet extrait, sa vivacité se traduit par le rythme soutenu du clavecin mais surtout par l’entrain de la contrebasse qui débouche sur un tempo irrésistible. Cette contrebasse aux contours précis reflète bien le comportement général, la punch à toutes épreuves et, par définition, l’absence de traînage.

Se sont bien sur les extraits les plus rythmés incluant Golden Brown, que l’on se rend bien compte du soin apporté à la réalisation de ces haut-parleurs de petite taille qui font toute la différence. Non seulement, les phrases musicales s’enchaînent aisément, mais en complément, nous assistons à une tenue générale irréprochable dont on pourra juger de l’efficacité à travers l’énergie du clavecin, des coups de cymbales et du jeu de la contrebasse à la vigueur marathonienne.

Dans ce contexte, il faudra cependant être attentif à la sensibilité relativement faible de ce modèle de compétition. Aussi, afin de bénéficier de tout le potentiel qu’est en capacité de produire le modèle X2, il est absolument nécessaire d’avoir recours à des amplificateurs bien armés sur le plan de l’alimentation et de la puissance. Dans le cas contraire, on pourrait facilement passer à côté de l’essentiel, c’est à dire le comportement vif et enjoué de ce petit prodige Scandinave.

En ce qui concerne les charges complexes et la difficulté éventuelle à les traiter, je vous certifie que le modèle X2 n’en a cure. Elle travaille en toutes circonstance avec une habileté et une fluidité constantes. Tout ce qu’il vous plaira de lui donner à reproduire, cette enceinte à l’agilité déconcertante saura le prendre en charge sans que vous ayez à vous inquiéter du comportement. Douée d’une « puissance de feu » inimaginable, cette réalisation saura prendre en charge absolument toute forme d’art musical avec une adresse et un brio qui ne laissent aucune place à l’imperfection.

Espace et scène sonores

• Dance into Eternity ~ Omar Faruk Tekbilek

Tout le travail de recherche, développement et mise au point effectué sur cette enceinte acoustique porte ses fruits. Si les dimensions de X2 apparaissent contenues, ce qui s’en échappe est inversement proportionnel à la taille du coffret et prend toujours une dimension phénoménale.

Cette enceinte acoustique est généreuse sur bien des paramètres. Elle se distingue en outre par l’étoffe de la scène sonore. Aussi, il ne sera pas compliqué d’installer cette enceinte dans un espace de grande dimension. La musique remplira cet espace sans qu’il soit question de confinement acoustique.

L’écoute de bons nombres d’extraits musicaux, dont Dance into Eternity par Omar Faruk Tekbilek démontre qu’au-delà de l’aspect holographique de la restitution, X2 soigne méticuleusement le positionnement des instruments au sein de la scène sonore. Chacun prend la place qui lui a été assignée lors de la prise de son. Les effets stéréo sont assez stupéfiants, et surtout, nous assistons à des contrastes épatants. On réalise à quel point existe la notion de profondeur de champ. Les reliefs sont éloquents et, de facto, on fait aisément la distinction des instruments de premier plan de ceux de second ou troisième plan. Il en résulte une écoute d’une superbe aération permettant de distinguer l’intégralité du contenu de cet album (et de bien d’autres).

Par ailleurs, même à fort niveau d’écoute, X2 ne s’emballe jamais, ne dérape jamais : en toutes circonstances, l’image est d’une stabilité exceptionnelle. De plus, à fort comme à faible niveau d’écoute, tout ce qui se déroule est fort bien documenté : cela suscite une adhésion totale à l’œuvre en cours d’audition, et peut-être même une certaine addiction.

Un système à haute teneur expressive

 

Séquence plaisir & émotion sens de l’expression

• Les Marquises ~ Jacques Brel

C’est sur les capacités à procurer des émotions que j’attendais cette enceinte acoustique. Compte tenu de son positionnement face à la concurrence et du prix élevé, nous sommes en droit d’en attendre de véritables sensations.

Si le sens de l’expression ne lui fait nullement défaut, la X2 procure ce supplément d’informations qui établit un dialogue direct et permanent entre l’auditeur et la prestation musicale et vocale. Si la Ville s’endormait…, cette enceinte acoustique sera en mesure de la réveiller avec toute l’élégance et la beauté, la sensibilité que l’on doit à Jacques Brel.

RAIDHO X2 va loin, très loin même dans ses facultés d’expression. Nous n’en sommes plus à analyser les timbres, à réaliser des mesures, ou que sais-je. La musique s’écoute avec une attention toute particulière tant la proximité de l’interprète se fait sentir dans la pièce d’écoute. Outre le phrasé impeccablement reproduit, il se passe quelque chose de tout à fait extraordinaire avec cet album. X2 procure cette magie qui s’appuie sur le degré de perfectionnisme et l’état d’esprit avec lequel l’auteur a enregistré ses dernières chansons, que l’on perçoit sans voile. On y décèle la conviction de l’interprète par les intonations de la voix, les reprises de souffles, et même la gestuelle lors de la prise de son.

La puissance et le pouvoir des mots forment un ensemble étonnant, complémentaire avec l’orchestration qui apporte sa touche et des « petits ingrédients » qui vous procurent des frissons de bonheur. Quelques notes de flûte traversière virevoltent dans la pièce d’écoute, comme des oiseaux venant se poser sur la partition. Les quelques notes de harpe qui s’égrènent au fil de cette partition viennent vous susurrer aux oreilles leurs doux arpèges avec un « touché » et une délicatesse et une tonalité cristalline prodigieuses.

Il en résulte de cette écoute des parfums d’une beauté, d’une pureté et d’une poésie absolument magnifiques, et Oh combien réalistes.

• Sonate Kk 87 – Domenico Scarlatti ~ clavecin : Trevor Pinnock
• Sonate Kk 87 – Domenico Scarlatti ~ piano : Mikhail Pletnev

Cette fameuse sonate Kk 87 de Domineco Scarlatti est, par définition, une oeuvre qui ne peut laisser tout mélomane indifférent.

Les deux interprétations, au clavecin pour Trevor Pinnock et au piano pour Mikhail Pletnev sont, l’une comme l’autre, réellement à couper le souffle.

Certes, les lecteurs réseau – Dac dCS Bartok et Rossini font un travail d’analyse poussé, mais cette analyse ne serait rien si en bout de chaîne les enceintes acoustiques ne venaient pas apporter leur entière contribution.

Cette sonate s’écoute alors religieusement, car X2 permet justement de goûter pleinement à la virtuosité des deux interprètes tout en étant totalement immergé dans le monde musical du compositeur.

Je vous jure qu’en compagnie de cette enceinte, au fil des notes, des sons, vous sentez au fur et à mesure monter le flux lacrymal lorsque vous entendez Trevor Pinnock s’appliquer à faire chanter son clavecin. Cette « pépite Danoise » a de réelles capacités à reproduire chaque intonation, chaque inflexion de manière totalement naturelle. Le grain de l’instrument, les différentes teintes qu’il revêt reflètent les innombrables teintes que peut prendre l’instrument.

L’interprétation de Mikhail Pletnev est toute aussi édifiante. Cependant, ce qui est impressionnant, se traduit par le fait que ces enceintes nous font découvrir à quel point le musicien maîtrise son instrument de musique et respecte à la lettre la partition à la lettre. Chaque mesure, chaque graduation, chaque silence prend une signification qui vous font simplement oublier la composition du système audio. Aussi, je n’hésite pas à dire que ces enceintes constituent à elles seules desinstruments de musique à part entière.

 

 

Conclusion :

RAIDHO n’est pas une marque que l’on rencontre à chaque coin de rue. La petite colonne RAIDHO X2 est une enceinte assez singulière en regard de sa taille inversement proportionnelle à la sonorité qu’elle délivre. Nous sentons bien que le constructeur Danois n’a négligé aucun détail pour offrir aux auditeurs exigeants une reproduction musicale d’une ampleur étonnante. Avec cette enceinte, le monde de la reproduction semble basculer vers un réalisme rarement atteint. RAIDHO vous fera vivre une expérience musicale absolument déconcertante. Pour moi, cette découverte constitue un véritable coup de cœur !

 

 

Prix : 12.900 €  la paire (12/2021)
Prix de la version XT2 : 16.250 € la paire

Banc d’essai réalisé par
Lionel Schmitt