Matériel chinois : la face cachée de l’iceberg.

L’édito de Lionel Schmitt

Matériel chinois : la face cachée de l’iceberg.

Comme nous l’avons souvent évoqué, derrière les marques ” phares ” que sont Cayin et Vincent Electronique, le matériel chinois prend de plus en plus de place dans le monde de la haute fidélité. Il prend d’autant plus d’importance que les prix proposés sont particulièrement attractifs et que la présentation des produits s’avère des plus rutilantes qui soient. On peut se poser sérieusement la question de la qualité et de la pérennité des appareils proposés.
Sur le plan musical et technique, il y a évidemment un peu de tout. Les manufacturiers chinois ont pris des options techniques orientées le plus souvent vers le tube pour les électroniques et les lecteurs de CD. Les résultats musicaux, il faut le reconnaître peuvent parfois être corrects et même bons, sans toutefois rivaliser avec les meilleurs électroniques du moment.

Ce que l’on sait moins, c’est l’attachement de certains concepteurs à proposer des platines vinyles et des enceintes acoustiques. Ces produits ne sont pas ou peu distribués en France pour le moment. Toutefois un concepteur français me confiait récemment qu’il a entendu des enceintes conçues et assemblées en Chine qui offrent une restitution assez bluffante; en tout cas assez proches des meilleurs enceintes Européennes actuellement disponibles.
Il est évidemment difficile à l’heure actuelle de se faire une idée et de tirer des conclusions hâtives, mais il est certain que les Chinois avancent à grand pas sur le marché audiophile et l’on devrait voir arriver au cours de l’année 2009 des produits nouveaux, encore meilleurs, et résolument destinés à concurrencer le matériel que l’on a l’habitude d’écouter et d’apprécier. Je ne sais pas ce qu’il faut penser de cette évolution, mais il est certain que de nouvelles références sont dévoilées chaque mois et demanderont une attention tout particulière sur le plan de la restitution sonore bien sûr, mais aussi sur le plan de la distribution, et du service après vente éventuel.

Par ailleurs, si il est reconnu que les produits d’origine chinoise progressent de façon régulière, il ne faut pas perdre de vue que ceux issus d’Europe ou des États Unis sont également améliorés de façon permanente, leur permettant toujours de se positionner sur la plus haute marche du podium des meilleures références.

C’est sur cette réflexion qu’il nous reste à vous souhaiter nos meilleurs voeux pour l’année 2009, des voeux qui se veulent musicaux avant tout.