MARANTZ PM 7000

MARANTZ PM 7000

Origine : Japon
Ampli-préampli intégré à transistors
Puissance : 2 x 95 Watts sous 8 ohms – 2 x 155 Watts sous 4 ohms
Taux de distorsion : 0.004 %
6 entrées haut niveau dont :
1 monitoring 1 entrée phono aimant mobile 1 sortie magnétophone

 

 

Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil… Beaucoup d’appareils testés sur ce site ou dans des revues spécialisées font souvent l’objet d’éloges. En effet, les uns ou les autres ( moi compris ) vous répondront que les appareils analysés étant triés sur le volet, ils font l’objet de critiques négatives peu nombreuses. Mais il arrive de temps à autre qu’un appareil ne soit pas tout à fait du goût d’un auditeur, d’un revendeur, voir d’une revue spécialisée. Pour ma part, le PM 7000 m’a déçu.

Bien sûr, il est très complet sur le plan des fonctionnalités : 7 entrées dont une phono aimant mobile, des réglages de tonalités graves/aigus, une balance, 2 paires de sorties HP, une télécommande intégrale, une boucle monitoring, une prise casque, etc…

C’est vrai que sa présentation est sympathique et inspire la confiance, eu égard à son châssis entièrement métallique. L’intérieur est nettement moins convainquant, et trahit une fabrication industrielle de masse ( au mauvais sens du terme ), la construction de l’électronique est un véritable fouillis ! Certains composants sont pourtant de bonne qualité : par exemple, les 2 condensateurs électrochimiques de filtrage sont des modèles ELNA de 12 000 microfarads chacun.

Les fiches de raccordement audio, ainsi que les borniers HP sont de piètre qualité, et il sont trop rapprochés, ce qui exclus l’utilisation de meilleurs câbles. Le cordon secteur est prisonnier du boîtier ; il sera donc impossible de le changer le cas échéant.

ECOUTE

Peu importe la source et les enceintes utilisées : le son qui émane de cet intégré est toujours le même. Malgré un punch d’enfer pour 2 x 95 Watts , on est rapidement saturé par une sonorité un peu monotone, voir monocorde. Bien sûr, nous avons du grave à revendre et des aigus à souhait, mais il manque l’essentiel : un peu d’humanité et un brin d’émotion. L’image stéréo est cependant assez large.

Son prix de vente en fait, cependant, un appareil très concurrentiel, mais tout dépend du souhait de chacun. Si vous recherchez un appareil très complet en possibilités et possédant une grande dynamique subjective, le PM 7000 est fait pour vous. Si au contraire vous recherchez une certaine vérité musicale, la concurrence offre à des prix encore abordables des amplificateurs intégrés bien mieux armés sur le plan musical.

Cotations :Dynamique subjective : 8 / 10
Définition : 6 / 10
Effet stéréo : 9 / 10
Cohérence d’ensemble : 6 / 10
Rapport qualité – prix : 6 / 10

 

Prix : 458 € / 3000 FF (2000)

 

Essai réalisé par :
Lionel Schmitt