LUXMAN L-595A SE : design et culture musicale intemporels

 

Amplificateur intégré L-595A

1925-2021 : LUXMAN cultive depuis près d’un siècle un certain art de la culture musicale. Sans attendre l’anniversaire de son siècle plein, la marque Japonais met, depuis quelques années, un coup d’accélérateur sur les nouveautés, présentées régulièrement dans ces colonnes.

S’il est vrai que LUXMAN a changé de mains à plusieurs reprises au cours des 40 dernières années, il semble que les concepteurs veillent à conserver une certaine tradition et image de marque inaltérable. A cet effet, le design rétro qui associe le bois et l’aluminium brossé n’est pas pour déplaire. Le tout nouvel amplificateur intégré L-595A n’échappe pas à la règle. Même les touches de fonctions ont été reprises à l’identique. Plus généralement, la ressemblance avec le mythique L-570 de 1989 est flagrante.

Il n’y a rien à dire, le L-595A a de la gueule. Il en impose avec ses 27 kilos, sa haute façade, ses 4 pieds imposants, et la multitude de fonctions qui l’anime – heureusement prises en charge par une télécommande en aluminium.

Cette imposante façade rassemble toutes les fonctions utiles et d’autres qui ne le sont pas. Outre le réglage de volume, on appréciera un réglage de balance, et un peu moins les correcteurs de tonalités grave / aigu et le fameux Loudness qui ne sert à rien. Le L-595A dispose d’un prise casque en façade au format jack 6,35 et d’un filtre subsonique parfois utile pour les disques vinyles.

A l’intérieur du châssis cossu, c’est beau, propre, bien rangé, c’est signé LUXMAN. Sa particularité : un fonctionnement en pure Classe A animé par une configuration de transistors  Push-Pull Darlington à partir de 3 circuits push-pull montés en sections  parallèles.

L’agencement interne montre clairement que les étages de sortie sont de type double mono – configuration symétrique. Ils reçoivent les fameux circuits propriétaires ODNF-u Only Distorsion Negative Feedback-ultimate. Au coeur de cette électroniques bien pensée : une alimentation gigantesque qui repose sur un transformateur d’une valeur de 640VA secondé par une armée de condensateurs d’une valeur totale de 80 000 µF.

L’amplificateur L-595A bénéficie d’un contrôle de volume électronique de dernière génération à 88 pas de type LECUA1000 (Luxman Electric Controlled Ultimate Attenuator) qui est sensé minimiser la détérioration de la qualité sonore, et un tampon discret qui augmente la force motrice du circuit de préamplificateur.

La face arrière s’ouvre vers une connectique de haut niveau, mais exclusivement dédiée à des sources analogiques dont une entrée phono MM &MC. Celle-ci est complétée par 6 entrées Ligne haut niveau dont 2 symétriques XLR. Curieusement, les concepteurs n’ont pas jugé nécessaire d’installer une entrée et une sortie pour enregistreur analogique avec boucle monitoring. En lieux et place, nous trouvons 2 paires de connecteurs RCA Pré Out et Main In destinés à utiliser cet amplificateur soit en préamplificateur seul, soit en bloc de puissance seul.

En revanche, le L-595A dispose de 8 bornes HP permettant la connexion de 2 paires d’enceintes acoustiques selon une tradition ancestrale, quelque peu révolue au demeurant.

Caractéristiques techniques :

– Puissance : 2 x 30 Watt / 8 Ω & 2 x 60 Watt / 4 Ω,
– Réponse en fréquence Ligne : 20 Hz à 100 kHz,
– Réponse en fréquence section phono : 20Hz à 20 kHz,
– Taux de distorsion : 0,007 % à 1 kHz / 8 Ω & 0,06 % de 20Hz à 20 kHz / 8 Ω,
– Rapport signal bruit Ligne : 105 dB,
Rapport signal / bruit section phono : 91 dB (MM) & 75 dB (MC),
– Sensibilité entrée phono MM :  2,5mV / 47kΩ,
– Sensibilité entrée phono MC : 0,3mV / 100Ω.

Ce luxueux amplificateur entièrement analogique et fort complet, dont la production est limitée à 300 exemplaires pour l’exportation, sera commercialisé à 13.000 €. Deux finitions sont disponibles : entièrement aluminium ou flancs et capot en bois vernis.

Lionel Schmitt

Site du constructeur :
http://www.luxman.com