Les câbles et l’argent

L’édito de Lionel

 

Les câbles et l’argent

Depuis de nombreuses années, on nous vante les mérites de tel ou tel matériau (cuivre, argent, or … ) parmi les composants utilisés dans la conception et l’assemblage des câbles. Au fil du temps, nous avons constaté que l’argent n’était pas toujours en odeur de sainteté. A l’écoute, il a même été vérifié que ce matériau engendrait parfois certaines formes d’acidité et contribuait à relever le haut du spectre.
Pourtant, certaines marques de câbles continuent à utiliser l’argent à différents niveaux, soit au niveau des soudures, soit en placage cuivre / argent de leurs conducteurs, et / ou en utilisant un placage de leurs fiches de connexions, dans l’optique de confirmer une écoute à la fois riche et dépourvue d’agressivité.

Doit-t-on définitivement bannir l’argent des câbles ? Certes non, car l’argent demeure le meilleur conducteur devant le cuivre pur et l’or. En cas d’oxydation, l’argent reste le matériau dont la conductivité “résiste” le mieux dans le temps.

Les manufacturiers qui persévèrent à utiliser l’agent le font en toute connaissance de cause, et maîtrisent en principe les quantités savamment dosées pour garantir des résultats musicaux dépourvus de toutes formes de colorations, et de fait, asseoir une excellente neutralité, une transparence exceptionnelle, et une lisibilité exemplaire du message sonore.
De plus, beaucoup de manufacturiers qui se sont penchés sur la question ne plaident pas forcément en faveur d’un placage or. Les mêmes assurent – résultats à l’appui – que l’argent permet d’obtenir une meilleure impression de “silence” autour des instruments ou des voix.

A titre de comparaison, le tableau ci-dessous met en évidence les différences qu’il peut y avoir entre différents métaux ou autres ”composants” sur des critères mesurés qui montrent que l’argent possède des propriétés supérieures, lorsque l’on évoque la conductivité électrique et thermique, la résistivité électrique, la densité, etc … qui peuvent mettre davantage en évidence les caractéristiques musicales d’un élément audio :

Câbles et argentFinalement, sauf dans l’imaginaire collectif audiophile, l’utilisation de l’argent dans les câbles ne conduit pas systématiquement à forcer le trait sur le haut du spectre. Seule une mauvaise utilisation ou une mauvaise maîtrise de ce matériau aboutit à une restitution musicale déformée.

J’en profite pour rappeler que, quels que soient les métaux utilisés, tous les câbles ne réagissent pas de la même manière avec tous les produits qu’ils ont pour mission de relier entre eux, ou de relier au courant secteur. Il convient donc d’étudier au cas par cas chaque câble au sein de chaque configuration audio particulière.