HOLBORNE Passion

 

Conception & assemblage : Suisse
Amplificateur intégré hybride
Puissance : 2 x 70 Watts / 8 & 4 Ohms
Réponse en fréquence : 10 Hz à 100 kHz à puissance maxi
Taux de distorsion : < 0,1% @ 50 watts
Sensibilité entrée Ligne : 0,55 V
Sensibilité entrée phono MM : 5 mV
Sensibilité entrée phono MC : 0,5 mV
Rapport signal / bruit entrée phono MC : – 80,5 db @ 1 Watt @ 8 Ω

4 entrées ligne RCA
1 entrée phono MM ou MC
1 sortie bloc de puissance complémentaire

 

 

A tout dire, ce n’est pas tous les jours que l’on a l’opportunité de côtoyer et d’écouter un amplificateur HOLBORNE. Rappelons que le musicien et développeur Meinrad Müller a fondé l’entreprise HOLBORNE en 1987. Cette firme Suisse fabrique des produits exclusifs dans le respect de la tradition de la mécanique de précision suisse et de la technologie audio, principalement des platines tourne-disque. Ces appareils s’appuient sur des développements propriétaires de haute qualité. Aux antipodes de réalisations industrielles, ils sont assemblés en petite série et à la main. Les composants adoptent des matériaux durables et nobles. L’accent est délibérément mis sur un design qui va à l’essentiel, bref des produits au seul service de la reproduction musicale.

Depuis 2020, Meinrad Müller coopère pour la fabrication et la distribution en collaboration étroite avec l’expert audio Suisse HiFiction AG. Il se concentre principalement sur le développement et la conception de produits haut de gamme. La filiation avec la marque THALES Tornarm est évidente.

La marque HOLBORNE ne comporte, en tant que telle, qu’une seule référence : l’amplificateur intégré Passion.

Passion est un amplificateur intégré qui s’inscrit dans la plus pure tradition des électroniques haut de gamme. Aussi, ne cherchez pas de section de conversion N/A et encore moins de carte réseau. En revanche, Passion est pourvu d’un module phono.

L’étage de sortie polarisé en Classe AB fonctionne grâce à une paire de transistors FET par canal montés sur une grille de refroidissement rigidifiée par une plaque en aluminium sur laquelle sont plaqués les transistors. Ceux-ci sont maintenus par deux plaques du même métal destinées à juguler la moindre vibration.

Toute l’électronique dédiée à l’audio tient sur une seule carte de petite dimension qui réduit au maximum le trajet du signal et minimisant le nombre de composants. Ceux-ci sont des composants exclusivement discrets soigneusement sélectionnés. L’assemblage est effectué à la main avec la méticulosité Suisse que l’on connaît.

Pour garantir la tenue en puissance, le concepteur utilise un transformateur toroïdal de 275 VA développé spécifiquement pour cet amplificateur. Il est monté et découplé du châssis principal par une plaque en acier de forte épaisseur. Cette alimentation est épaulée par des condensateurs d’une valeur de 10 000 µF 50v par canal.

Le constructeur a veillé à séparer la section d’alimentation comprenant le transformateur de celle véhiculant les « fragiles » signaux. Le radiateur de dissipation thermique fait office d’écran pour éviter toute forme de pollution électromagnétique.

Pour cet amplificateur, HOLBORNE a porté son choix sur la technologie hybride. La section pré-amplificatrice s’appuie sur 2 tubes PCC88 Telefunken montés sur un circuit limité à l’essentiel, favorisant le trajet du signal le plus court possible.

Un potentiomètre motorisé permet le réglage en douceur du volume sonore via la télécommande en métal fournie d’origine. Cette dernière donne aussi accès à la sélection des sources et la mise en veille de l’appareil.

L’originalité de cet amplificateur repose sur ses modules phono MC ou MM au choix, à tube et au soin apporté à la réalisation ainsi qu’à la sélection drastique des composants. Afin de rester cohérent avec l’étage ligne, HOLBORNE a choisi le même tube PCC88 Telefunken.

Le panneau arrière comporte exclusivement des entrées analogiques sur connecteurs RCA. Ces connecteurs plaqués or de très haute qualité sont directement boulonnés sur le châssis et isolés de celui-ci. L’utilisateur aura la faculté de relier quatre sources haut niveau, plus une platine vinyle. HOLBORNE a également prévu une sortie Ligne variable pour associer au Passion un bloc de puissance complémentaire et éventuellement un amplificateur pour casque.

Pour relier l’amplificateur aux enceintes acoustiques, HOLBORNE s’est limité à quatre bornes HP de haute facture acceptant tout type de connexion (fiches bananes, fourches, câbles nus de forte section). L’absence de connexion HP bi-câblée ne constitue nullement un inconvénient en soi.

Les plus attentifs auront repéré deux petites molettes dévolues au réglage fin du facteur gain de l’étage d’entrée sur une large plage pour chaque canal. Ce dispositif offre, le cas échéant, en fonction des enceintes acoustiques, d’avoir plus de souplesse sur la course du réglage de volume sonore d’une part et de corriger si nécessaire l’éventuel déséquilibre gauche / droit qui résulterait d’une prise de son dont la répartition entre les canaux ne serait pas de même intensité.

Je remercie l’importateur Hôte Fidélité d’avoir mis à ma disposition cet amplificateur pour une durée de trois semaines afin de pouvoir réaliser ce test d’écoute et vous faire partager mes impressions au travers ce banc d’essai.

Ecoute et impressions :

Les tests d’écoutes ont été effectués à domicile sur une période de trois semaines avec les éléments suivants :

– Lecteur CD YBA Classic Player 2
– Platine vinyle THORENS TD 166 Mk2 & cellule REGA MM Elys2 sur entrée phono
– Enceintes acoustiques PE LEON Kantor
– Enceintes acoustiques PE LEON Toscane
– Câbles de modulation asymétriques ESPRIT Aura et Beta 8G,
– Câbles HP ESPRIT Aura, ESPRIT Beta 8G

Pour l’alimentation secteur : barrette FURUTECH F-TP 615 et ESPRIT Volta, câble secteur de tête FURUTECH G-314Ag-18E et prise murale FT-SWS-G de la même marque. Câbles secteur ESPRIT Celesta & Eterna.

CD sélectionnés :  Gershwin & sa musique ~ Frank Chacksfield – Collaboration ~ The Modern Jazz Quartet with Laurindo Almeida –  Meedle ~ PinkFloyd Collaboration ~ The Modern Jazz Quartet with Laurindo Almeida Russian, Klezmer & Gipsy Music ~ Sirba Orchestra Stereo Concert Series ~ Decca Phase 4 – La Folia de la Spagna ~ Gregorio Paniagua – Barry Lyndon ~ bande originale du film – La Tradition Symphonique vol. 1 & 2 ~ Tri Yann et l’Orchestre National des Pays de Loire – Notenbüchlein für Anna Magdalena Bach de Jean Sébastien Bach ~ Tragicomedia Directed by Stephen Stubbs (édition Esoteric SACD – CD) The Singing Clarinet ~ Giora Feidman – Rive Droite – Rive Gauche / Swing Band meets Daniel Huck – Edition Passavant Music – Les Géants du Jazz jouent Georges Brassens – Swinging Safari ~ Bert Kaempfert – Le Son Plaisir ~ Onkyo CD test 1992 – Naim CD test  Sampler N°6 – Sonates de Domenico Scarlatti ~ piano : Mikhail Pletnev – Dance into Eternity ~ Omar Faruk Tekbilek – Jazz på svenska par Jan Johansson – Quiet Nights ~ Diana Krall – Les Marquises ~ Jacques Brel – Double jeux ~ Laurent Korcia – Lully – l’orchestre du roi soleil ~ Concert des Nations – direction Jordi Savall, etc…

Vinyles sélectionnés : Vivaldi : Concertos pour guitare & mandoline ~ Direction : Paul Kuentz – Gershwin & sa musique ~ Frank Chacksfield – Soul Bossa Nova ~ Quincy Jones – Ted Heath Salutes Benny Goodman – Nameless & Stay Tuned ~ Dominique Fils-Aimé La Folia de la Spagna ~ Gregorio Paniagua – The Secret of Climbing ~ Stephen Fearing – Barry Lindon ~ bande originale du film – La découverte ou l’ignorance ~ Tri Yann – Concertos Brandebourgeois N° 1,2,3 de Jean-Sébastien Bach ~ The English Chamber Orchestra – Direction Benjamen Britten – Workshop & Down Home ~ Chet Atkins – Shadow Hunter ~ Davy Spillane – A mémorial for Glenn Miller : the original members – « Jalousie » par Yehudi Menuhin et Stéphane Grappelli – The Complete ~ Mike Oldfield – Swinging Safari ~ Bert Kaempfert – Contrastes par Pachacamac – The Complete ~ Mike Oldfield – Shadow Hunter ~ Davy Spillane – Crucifixus ~ Jean-Christian Michel – Le Vaisseau de Pierre ~ Tri Yann – Toccata et Fugue de Jean-Sébastien Bach interprétée aux grandes orgues par Marie-Claire Alain – Quiet Nights ~ Diana Krall, etc…

Philosophie musicale timbres

Registre aigu

• « Prodiges » ~ Camille Berthollet

Une fois mis sous tension, sans plus attendre, l’amplificateur intégré HOLBORNE Passion affiche la couleur. Nul besoin de se poser des questions inutiles sur la philosophie musicale qui le caractérise. Celle-ci est simplement chantante.

Sur toute la bande passante audible, cet amplificateur démontre une forme de supériorité flagrante par rapport à un très grand nombre d’amplificateurs à tubes comme à transistors de catégorie identique, voire de catégorie supérieure.

Cette supériorité, on la perçoit à travers les registres aigu et médium. Le registre aigu file très très haut, sans pourtant jamais agresser l’auditeur, et ceci quel que soit le niveau d’écoute. Les superbes prestations au violon de Camille Berthollet le démontrent bien. La sonorité du violon affiche finesse exceptionnelle. Mais, surtout cet amplificateur réussit ce tour de force qui consiste à analyser le message sonore, qui plus est, les hautes fréquences tout en respectant la texture onctueuse de l’instrument soliste. Prodiges n’est pas seulement le mot qui convient pour décrire le talent de la musicienne, il s’applique également à cet amplificateur.

J’ai senti que cet amplificateur avait quelque chose de plus à raconter. Certes les cordes semblent s’envoler comme par magie dans votre pièce d’écoute. Mais, de surcroît, en sa qualité de fin analyste, Passion nous amène une foule de nuances qui nous conduisent à suivre la partition note à note. Nous pouvons alors entendre distinctement le contre-chant de certains instruments par rapport au thème de la mélodie principale, comme cela est le cas entre le violon et le violoncelle de la Passacaille de Johann Halvorsen.

Quel plaisir de pouvoir bénéficier des différentes harmonisations de l’Éte des Quatre Saisons de Vivaldi  ou du Concerto pour Deux Violons BWV 1043 de Jean-Sébastien Bach. Quel bonheur aussi d’avoir accès à toutes ces couleurs tonales et à cette sensation de présence au sein de la pièce d’écoute. Il faut reconnaître que l’enchainement des phrases musicales s’ouvre sur une véritable existence matérielle qui met l’auditeur en confiance pour goûter au charme de la musique.

Registre médium transparence harmoniques

• La Folia de la Spagna ~ Gregorio Paniagua

Dans le même esprit, les fréquences medium qui s’illustrent à travers La Folie de la Spagna de Gregorio révèlent une reproduction on ne peut plus lumineuse. Cet amplificateur ne privilégie pas particulièrement tel ou tel registre. Il se montre absolument linéaire sur toute la plage de fréquences audibles. Passion est un amplificateur d’une belle neutralité.

L’idée du concepteur d’avoir opté pour  le mélange de deux technologies (tubes et transistors) se traduit par une reproduction naturelle. Aucune caricature ne vient entacher le message sonore. Le grain des instruments baroques conduit à une musicalité riche en substance où le moindre détail est immédiatement audible. Les instruments à vent (flûtes baroques, cromorne, saxophone, etc…) font preuve d’un souffle surprenant. Ils sont libérés de toute contrainte et brillent par leur légèreté respective incomparable.

Le grain de la viole de gambe, de la vielle à roue, tout comme celui du clavecin nous mettent en regard d’une reproduction riche en substance. Cependant, entre tous les éléments distinctifs qui caractérise cet amplificateur, c’est cette transparence inouïe qui retient l’attention. Si les multiples percussions sont reproduites de manière éclatante, j’avoue aussi que la sonorité du clavecin prend à son tour des teintes dont nous pouvons percevoir la moindre pigmentation. L’attaque des cordes est restituée avec une minutie extrême. Le tintement de chaque note est instantanément perceptible. De facto, on arrive fort bien à cerner l’adresse avec laquelle le musicien travaille sa partition et joue de son instrument.

• Again & The Mist of Avalon ~ Alan Stivell

Je crois que le mélange des technologies tubes pour l’étage d’entrée et transistors pour l’étage d’amplification démontre bien que si la technologie hybride est utilisée à bon escient, elle aboutit à un degré de définition poussé. Je n’ai aucun doute sur l’élaboration en ce sens de cet amplificateur.

« Comme la lumière jaillit de l’obscurité, la musique nait du silence ». Cette citation illustre bien le tempérament de  l’amplificateur HOLBORNE Passion, qui se singularise par son silence de fonctionnement absolu. Cela lui permet de traiter le message musical avec cette forme d’ouverture que l’on ne doit qu’aux « grandes » électroniques. Cela est d’autant plus vrai si l’on évoque le détourage des instruments et la formulation des voix. La tonalité de la harpe d’Alan Stivell, au contenu délicatement « travaillé » et harmonieux, est particulièrement mise en exergue. Il est clair que le point d’orgue de cet amplificateur se matérialise  par une transparence cristalline.

Mais, en complément, je dois confier que je suis resté pantois sur la gestion des harmoniques, plus particulièrement sur cette façon de gérer dans le temps et l’espace la prolongation des notes jusqu’à leur extinction. Cet amplificateur a pour vocation de laisser « s’émanciper » le message musical avec cette efficience et d’une fluidité que l’on ne doit qu’aux électroniques de haut niveau, aux électroniques mûrement pensées et impeccablement réalisées.

Registre grave

• Ainsi parla Zarathoustra / Ouverture – Richard Strauss ~ Direction Lorin Maazel

Un petit test en préambule avec l’ouverture de Ainsi Parla Zarathoustra de Richard Strauss, histoire de vérifier que « notre » amplificateur est en bonne santé. Assurément, il l’est si on en juge par l’ouverture aux grandes orgues. Voilà un registre grave qui descend très profondément et qui, sans hésitation, sans approximation, va tutoyer les octaves abyssales avec une superbe extension dans le bas du spectre. De plus, nous assistons à des roulements de timbales démontrant la consistance de ces percussions, leur texture pleine et matérialisée. Voilà d’emblée un comportement qui rassure.

Naim CD test  Sampler N°6

Le registre grave se limite pas à la profondeur. Un jeu de contrebasse tel qui celui qui figure sur de nombreux extraits de l’album CD test Sampler N°6 de Naim nous indique que cet amplificateur assure une prestation soignée, sans faux plis. Je retiendrais Remember the River de Fred Simon ou Anna de Charlie Haden et Fred Simon. La contrebasse est absolument fantastique au regard de sa fermeté, du suivi des notes, et de son aspect dégraissé. Jamais lourde, la prestation affiche un poids des notes bien dosé qui donne une idée du discernement avec lequel l’amplificateur travaille pour aboutir à des lignes de basses d’une superbe « puissance ».

Nous entendons clairement la manière dont le musicien fait glisser sa main sur les cordes de l’instrument pour plaquer méticuleusement chaque accord.

Outre le côté palpable et la « propreté » qui définissent bien le tempérament de cet amplificateur, je crois intéressant de souligner que cet appareil se concentre sur une restitution particulièrement organique assortie d’articulations d’une abondance sans précédent.

Scène & espace sonores 

• Stereo Concert Series ~ Decca Phase 4

L’amplificateur HOLBORNE Passion a toutes les prédispositions nécessaires pour proposer une scène sonore d’une extension somptueuse.

Avec cette série Stereo Concert Series issue du catalogue Decca Phase 4, nous obtenons un panorama d’une ampleur extravagante. Le volume orchestral est d’une générosité singulière.

L’ampleur se matérialise par une scène sonore holographique en largeur, mais également en hauteur. Pour l’exemple, si l’on souhaite bénéficier de toute la substance de la Toccata et Fugue en Ré Mineur de Jean-Sébastien Bach transcrite pour orchestre symphonique par Léopold Stokowski, il est nécessaire d’avoir recours à un amplificateur qui, à aucun moment, ne vient modifier le bon déroulement de la partition. Il apparait que l’amplificateur Passion répond parfaitement à cette exigence.

J’irais même jusqu’à dire que cet amplificateur tisse une véritable fresque musicale où chaque pupitre, chaque groupe d’instruments prend une place précise, identifiable, faisant bénéficier à l’auditeur d’un positionnement bien défini de chaque plan.

Great Musicals ~ Stanley Black – London Festival Orchestra

J’ai retrouvé ce prestigieux panache à l’écoute de la suite orchestrale un violon sur le toit – Anatevka où les phrases musicales sont terriblement aérées. Du flot orchestral émane une foule de micro informations tels que le tintement d’un triangle, un chapelet de notes de harpe, des pizzicati de violons qui insufflent une bonne humeur et un entrain qui suscitent l’envie irrésistible d’enchaîner les extraits musicaux et finalement écouter de la musique.

Aussi, il est enthousiasmant de pouvoir cerner tout ce qui fait la beauté d’un enregistrement bien réalisé duquel émanent des contrastes entre chaque groupe d’instruments. Je salue au passage le côté délié et le bénéfice d’une image particulièrement stable notamment sur les charges complexes. Ce comportement préserve ainsi l’intégralité de l’intégralité du contenu et des couleurs consignés sur l’enregistrement.

Capacités de réaction dynamique rigueur

• La Tradition Symphonique vol. 1 & 2 ~ Tri Yann et l’Orchestre National des Pays de la Loire

Rapide comme l’éclair, cet amplificateur a réellement toute l’énergie pour répondre à toutes les sollicitations telles que celles qui illustrent ces deux albums de Tri Yann accompagné par l’Orchestre National des Pays de la Loire.

La réserve en énergie est notable : elle semble bien plus importante que celle indiquée par le constructeur (2 x 75 Watts / 4 et 8 ohms). Le Passion est un amplificateur nerveux qui travaille avec une poigne d’acier – une poigne d’acier dans un gant de velours.

Sur les extraits les plus énergiques, cet amplificateur a cette force de réaction qui le démarque de bien d’autres amplificateurs de même catégorie. Ses capacités à réagir vite et bien sont évidentes. En sa compagnie, nous profitons d’une dynamique accrue. Les grandes « envolées » de l’Orchestre National des Pays de la Loire, tout comme la rythmique composée de la batterie, la guitare électrique et de la basse sont proposées avec une vélocité qui n’accuse aucune limite objective.

Les chœurs sont d’un aplomb et d’une rigueur fascinantes. L’expression vocale et orchestrale est toujours franche, fougueuse dans certains cas, mais jamais vulgaire ou trop extravertie. Lorsque le déroulement de la partition est plus mesuré, cet amplificateur va s’adapter, mais, de surcroît, son agilité l’autorise à faire très facilement face aux grands écarts de dynamique avec une incontestable maîtrise qui met scrupuleusement en perspective « l’évolution » des groupes d’interprètes ou interprètes solistes.

Par son comportement tonique, Passion repousse encore plus loin les limites d’une écoute purement « domestique » pour vous inviter à entrer dans une salle de concert grandeur nature.

Séquence émotion sens de l’expression

Dance into Eternity ~ Omar Faruk Tekbilek

Avec cet amplificateur, nous entrons dans un monde musical que je qualifierai ici de « festif ». Écouter Dance into Eternity de Omar Faruk Tekbilek constitue moment inoubliable.

Fort de ces capacités à reproduire une musique juste aux tonalités chatoyantes, Passion se permet le luxe d’une magnifique élégance sur les instruments acoustiques. Chacun d’eux est mis en valeur avec une attention particulière. Sur certains passages le duo harpe / oud donne des intonations d’un effet irrésistible.

Compte tenu de ce qui précède, je m’attendais évidemment à une musicalité de haut niveau. Cependant, Passion m’a apporté encore davantage de réponses à mes attentes. Il dessine à la perfection les lignes mélodiques de chacun des instruments. Il surprend de seconde en seconde. Les plus discrètes variations émergent en permanence. Les percussions tout comme le jeu de oud amènent à des sensations physiques très affirmées. Pas de fioritures superflues, mais une sonorité totalement pure et lumineuse qui vous parvient de manière à vous procurer des frissons permanents de bonheur.

Le jeu de flûte, à la sonorité on ne peut plus nuancée, insuffle une bouffée d’oxygène que l’on se plait à inhaler sans modération. Le moindre frémissement est perceptible et conduit à communier avec la prestation étonnante du musicien.

• Rive Droite – Rive Gauche / Swing Band meets Daniel Huck – Edition Passavant Music

Alors là, c’est le bouquet ! Cet amplificateur vous plonge immédiatement dans l’ambiance Cotton Club que Daniel Huck et son quatuor s’engagent à vous faire découvrir à travers cet album Rive Gauche / Swing Band meets Daniel Huck réalisé au studio Passavant Music.

Accompagné par des enceintes acoustiques bien choisies, l’amplificateur Passion ne se contentera pas, et de loin, de vous proposer un style de reproduction musicale avec ses limites et / ou ses imperfections. Non, cet amplificateur offre tout autre chose.

Si les lignes mélodiques sont extraordinairement bien dessinées, on décèle toujours un surcroît d’informations qui fait la différence, qui touche l’auditeur, qui s’approche au plus près d’une écoute en directe où les interprètes et leurs instruments respectifs affichent une présence réaliste. J’ai eu, par exemple, cette sensation de pouvoir entrer en contact avec l’ensemble des « composantes sonores » ; celles du lieu de la prise de son tout comme celles de chaque instrument ou de la section vocale.

Les interventions vocales qui « animent » quelques extraits de cet album sont d’une somptueuse éloquence. Il en émane une chaleur humaine confirmant une communication directe avec l’auditeur. La beauté du saxophone et sa texture cuivrée, tout comme le frottement du ballet sur la caisse claire reflètent l’approche réaliste en matière de diffusion des informations contenue sur cette prise de son prodigieuse.

Aussi, je vous garantis qu’avec cet amplificateur intégré, la musique est absolument fascinante, envoutante, enivrante même.

Module phono MM

• Nameless ~ Dominique Fils-Aimé (30 cm / 45 tr/m)
• Stay Tuned ! ~ Dominique Fils-Aimé
• All  Time Favorite Melodies of Japan
• Les Marquises de Jacques Brel

Cet amplificateur étant muni d’origine d’une carte phono pour cellule phono à aimant mobile, il eut été dommage de ne pas explorer cette possibilité d’écoute. Pour cet exercice, se sont la platine THORENS TD 166 Mk2 avec câble de modulation QED Qnext2 et la cellule REGA Elys2 qui ont été soumises à cette « épreuve ».

Contrairement à une grande majorité d’amplificateurs intégrés d’origine Japonaise par exemple, ce module phono n’a rien d’anecdotique. Le module phono MM a fait l’objet d’une conception et d’une réalisation à part. Une fois la mise au point effectuée, le module est inséré sur la carte mère. L’idée du concepteur est de tirer le meilleur parti des platines et bras de la marque THALES.

Avec une platine et une cellule de gamme inférieure, nous retrouvons une bonne partie des caractéristiques décrites ci-avant et ce charme propre au disque vinyle. Par ailleurs, comme cela est souvent la règle avec des disques vinyles, la scène sonore semble prendre davantage d’extension.

Qu’il s’agisse de Dominique Fils-Aimé ou de Jacques Brel, les vocaux sont d’une beauté et d’une sensualité remarquables. Je me suis délecté à l’écoute de Marquises de Jacques Brel tout comme sur Nameless de Dominique Fils Aimé. La section phono MM nous apprend beaucoup de choses. Le contenu des vinyles révèle cette faculté à extraire des informations pas toujours évidentes à mettre à la lumière du jour. J’ai eu le sentiment que cette section dépoussiérait le contenu du disque et s’appliquait à lever le voile sur le contenu du message sonore.

Il n’y a pas à dire la « teneur émotionnelle » est bien réelle. Elle vous tient en haleine sur tous les disques vinyles écoutés, et plus encore sur All  Time Favorite Melodies of Japan. La petite formation autours du koto (cithare sur table japonaise à treize cordes) offre une plénitude que je qualifie d’émérite. La prestation est éblouissante : elle offre une musicalité éclatante, authentique, naturelle qui, grâce à cette section phono, touchera à coup sûr l’audiophile en quête de grandes et belles sensations.

Conclusion :

Peu médiatisé, l’amplificateur HOLBORNE Passion est un cas ! Sobre de présentation, doté d’une technologie loin d’être révolutionnaire en valeur absolue, cette unique mouture est véritable découverte. Il apporte une valeur ajoutée significative dans le paysage audio actuel. Il se démarque de la plupart des amplificateurs de sa catégorie et de son prix. Il pousse très loin le degré de réalisme par un caractère unique en son genre. De nature chantante, le Passion a ce don inné de « toucher » l’auditeur. Aussi, je recommande chaudement de faire connaissance avec lui en consacrant des séances d’écoutes. Vous verrez alors ce que le terme de Haute Fidélité signifie.

 

 

Prix avec carte phono MM : 9200 € (04/2022)
Prix avec carte phono MC : 10000 €

Banc d’essai réalisé par
Lionel Schmitt