HARBETH Super HL5 Plus

Origine : Grande Bretagne

Enceinte colonne 3 voies / 3 haut-parleurs
Charge : bass-reflex
Sensibilité : 86dB / 1 w /  1m
Impédance : 6 ohms
Réponse en fréquences : 40 Hz à 24 kHz / +-3dB

 

Un duo de perles rares

 

Originaire de Grande-Bretagne, la marque HARBETH a été fondée en 1977 par Dudley Harwood, ingénieur en chef du département Recherche et Développement de la BBC afin d’apporter aux mélomanes et passionnés du son tout leur savoir faire et leurs connaissances. HARBETH est synonyme à travers le monde de fidélité, de perfection et surtout d’un très grand naturel dans la reproduction musicale.

Au fil des ans, la technologie a bien entendu évoluée, mais la philosophie HARBETH de reproduction précise du son d’origine reste le fer de lance de la société, apporter toute la définition nécessaire mais avec le plus grand naturel possible et l’absence totale de sons agressifs ou projetés. Fluidité et naturel avec une qualité de timbres se rapprochant toujours de la musique vivante. Dès le départ HARBETH a toujours innové sur deux points essentiels : utiliser de nouveaux matériaux offrants le moins de coloration possible et l’étude de filtres sophistiqués apportant un grand respect de la phase (image réaliste et absence de “son de boite”). Tout ceci a conduit à la légendaire SÉRIE BBC/LS synonyme de part le monde d’enceintes monitor compactes de très haut niveau de qualité : LS3/5A, LS5/12A, LS5/8, LS5/9, LS3/8, et bien d’autres.

En fait HARBETH conserve et améliore une technologie qui rompt avec les “standards” actuels, puisque les références n’entrent ni dans la catégorie des enceintes colonnes ni dans la catégorie des enceintes compactes, appelées communément – et c’est une erreur – enceintes de bibliothèque.

Tout arrive, puisque HARBETH fait son entrée dans les colonnes d’Audiophilefr.com avec la Super HL5 Plus.

La SUPER HL-5 Plus est la septième génération du moniteur HARBETH originel : le HL-MONITOR (Harbeth Loudspeaker) créé par Dudley Harwood en 1977 lorsqu’il quitta le département recherche de la BBC pour lancer sa propre société.

Construite sur la base d’un format classique de deux “pieds cubes” (soit deux fois 30 cm3) rencontré dans la conception des meilleurs monitors BBC, la Super LH5 Plus est une enceinte acoustique trois voies, trois haut-parleurs à charge bass-reflex. L’évent est placé en face avant avec les avantages que tout audiophile peut en déduire.

Elle est équipée d’un haut-parleur grave / médium HARBETH Radial 2 de 20 centimètres de diamètre, muni d’un cône en composite polymère qui lui procure un bas du spectre puissant et solide apportant les fondations à un médium d’une incroyable beauté et transparence.

Pour les hautes fréquences, cette enceinte s’en remet à deux tweeters, ce qui en fait un cas un peu à part dans le monde l’acoustique. Le tweeter principal à dôme de 25 millimètres de diamètre avec HexGrille est relayé par un Super Tweeter à dôme souple de 20 millimètres de diamètre qui donne une réponse très étendue et linéaire jusqu’à la limite de la bande passante (24 kHz).

Le premier tweeter prend en charge les fréquences comprises entre 3,1 kHz et 12 kHz. Le second tweeter est dévolu aux fréquences supérieures à 12 kHz.

Le coffret de 60 litres est construit selon la tradition BBC des panneaux “thin-wall” (parois minces) avec les faces avant et arrière indépendantes, qui est une des caractéristiques essentielles des monitors BBC. Pour parfaire le contrôle  des résonances de l’enceinte, le concepteur a garni l’intérieur de l’ébénisterie de plaques en mousse et plaques de bitume; le résultat étant d’obtenir une écoute très peu colorée.
Par ailleurs, l’épaisseur relativement faible des panneaux pourra surprendre, mais il semble que le concepteur s’appuie sur des travaux acoustiques qui s’apparentent à ceux des instruments de musique acoustiques, dont les vibrations donnent du corps aux dits instruments. Ici, se sont justement ces vibrations qui sont contrôlées.

HARBETH peut réaliser à la demande une finition suivant trois types de placage en bois véritable : cerisier, eucalyptus ou bois de rose.

Le filtre propriétaire très sophistiqué comprend pas moins de 27 composants de grande qualité et permet ainsi une réponse linéaire et un accord précis entre les trois haut parleurs. Le câblage interne est du type OFC Van Damme.

Le verso de l’appareil ne comporte qu’une plaque dorée avec les références des enceintes, leur numéro de série, et une mention  L / R pour respectivement l’enceintes de gauche et celle de droite. Quatre borniers de très haute qualité autoriseront le bi-câblage ou la bi-amplification. Ils acceptent le fil nu, les fourches, et les fiches bananes.

Je remercie le distributeur HIGH END AUDIO d’avoir déployé les moyens nécessaires pour mettre ces enceintes à ma disposition pendant près de trois mois pour réaliser ce test d’écoute et vous en faire profiter au travers ce banc d’essai.

Ecoute et impressions  :

Les tests d’écoutes ont été effectués à domicile avec le matériel suivant :

– amplificateur “tout-en-un” NAIM Uniti Nova,
– amplificateur intégré REGA Brio
– amplificateur intégré ELECTROCOMPANIET ECI 6
– amplificateur intégré LFD NCSE Mk3
– préamplificateur YBA 3 Delta et bloc de puissance YBA 3 Delta DT,
– lecteur CD YBA Classic Player 3,
préamplificateurs phono YBA Héritage PH 100 & MOON 310 LP Mk2,
– platine vinyle REGA RP 8 & cellule REGA MC Ania,
– câbles de modulation ESPRIT Beta 2019, YBA Glass, VAN DEN HUL The Orchid, CONFIDENCE Audio,
– câbles HP ESPRIT Aura, BETA 2019, YBA Diamond, CONFIDENCE Audio,
– REHDEKO plaquettes anti-vibratoire.

Pour l’alimentation secteur : barrette FURUTECH F-TP 615 et ESPRIT Volta, câble secteur G-314Ag-18E et prise murale FT-SWS-G de la même marque. Câbles secteur ESPRIT Celesta & Eterna.

CD sélectionnés : Beethoven : 9 symphonies ~ Rudolph Kempe (édition SACD Esoteric) – Gipsy Spirit – Saint Kilda Wedding ~ Ossian – Requiem de Mozart – A memorial for Glenn Miller vol.1 – La Folia de la Spagna ~ Gregorio Paniagua – Mademoiselle in New-York ~ Lucienne Renaudin Vary & BBC Concert Orchestra – Quiet Night’s par Diana Krall – Stéréo Concert Séries ~ Collection Decca Phase 4 – Dance into Eternity par Omar Faruk Tekbilek – Celtic Spectacular ~ Erich Kunzel & Cincinati pops orchestra – « Prodiges » par Camille Berthollet – Camille et Julie Berthollet – Naim CD test  Sampler N°6 – Jazz på svenska par Jan Johansson – Meedle ~ Pink Floyd – In a Monastery Garden : The Immortal Works of Albert Ketèlbey – Legends par James Galway & Phil Coulter – Collaboration par le Modern Jazz Quartet with Laurindo Elmeida, etc…

Vinyles utilisés : A Memorial for Glenn Miller vol.1 Saint Kilda Wedding ~ Ossian Nameless par Dominique Fils-Aimé (vinyle 30 cm / 45 tr/m) – Quiet Night’s par Diana Krall – Bossa Nova  ~ Quincy Jones – Shadow Hunter par Davy Spillane – Bach Spectacular par The Kingsway Symphony Orchestra ~ Direction Camarata – The Complete par Mike Oldfield – Tri Yann : Le Vaisseau de Pierre  – Molière ~ bande originale du film – Barry Lindon ~ bande originale du film – « Les grands classiques du jazz » par Bill Coleman et Stéphane Grappelli – Concertos Brandebourgeois N° 1,2,3 de Jean-Sébastien Bach, par The English Chamber Orchestra ~ Direction Benjamen Britten, etc…

Supports dématérialisés : Jungle par Emma Louise – Nameless par Dominique Fils-Aimé –  The Wall par Pink Floyd – Thriller de Michael Jackson – Tri Yann : concert des 40 ans – Scarlatti : sonates pour piano vol.2 ~ piano : Marcela Roggeri – The Last of the Mohicans ~ bande originale du film – « Prodiges » par Camille Berthollet – Marquises de Jacques Brel – Jazz på svenska par Jan Johansson – A Tribute to Stanley Black (medley) – Cinéma par Laurent Korcia  – Silence, on joue ! a Times for US ~ Angèle Dubeau & La Pieta – Legends par James Galway & Phil Coulter, etc..

Approche globale, découverte et premières impressions

En dépit de son apparence, la SUPER HL5 Plus est une enceinte de belle dimension. Pour sonner juste et bien, elle requiert quelques précautions d’usage. Il est fortement recommandé de changer les straps en métal livrés d’origine qui relie des borniers HP en les remplaçant par des modèles plus performants.

Par ailleurs, cette enceinte est sensible au support (pieds) sur lequel elle sera installée. Il est donc conseillé d’opter pour les supports HIFI Racks – HARBETH Range / 46 centimètres conçus spécialement pour ce modèle.

Ne vous fiez pas à la sensibilité qui peut apparaître faible (86 dB). La SUPER HL5 Plus ne renonce pas devant des électroniques à tubes comme à transistors d’une puissance de 25 watts. Enfin, il ne faut pas hésiter à éloigner les enceintes des murs arrières d’environ 60 centimètres pour tirer pleinement profit de la musicalité de ces enceintes au caractère bien trempé, mais également de la profondeur de champ et des reliefs.

Il y a un temps pour tout : l’analyse par des mesures, l’étude du concept, le décryptage des caractéristiques techniques, et puis l’écoute. Dès les premières minutes d’écoutes, la SUPER HL5 Plus met l’auditeur à l’aise. Pas de questions métaphysiques à se poser, vous “lancez” votre vinyle, votre CD, votre extrait dématérialisé et le contact avec la musique, les interprètes, sont instantanés.

La musique Grandeur nature

• Beethoven : 9 symphonies ~ Rudolph Kempe (édition SACD Esoteric)

Quitte à mettre les petits plats dans les grands, autant mettre à l’épreuve cette enceinte avec de grandes œuvres classiques.
D’entrée de jeu la Super HL5 Plus affiche la couleur ! mais quelle couleur au juste ? Celle de la musique qui resplendit, celle qui parle aux auditeurs, celle qui vient du cœur de Ludwig Van Beethoven sous la “dictée” de Maître Rudolf Kempé qui dirige le Munich Philarmonic Orchestra. Autant le dire tout de suite, l’intégralité du coffret, édité par ESOTERIC, consacré aux neuf symphonies du compositeur a été écouté.

Bien que cette édition ait été rééditée en SACD, l’écoute s’est effectué en mode CD 16 bits / 44,1 kHz. Avec ces enceintes HARBETH, j’ai eu le sentiment que les compositions de Beethoven avaient pris un “coup de jeune”. Tous les ingrédients étaient réunis pour déguster ces symphonies menées d’une main de maître. Quelle dégustation ! Ah si Beethoven et Kempé avaient pu assister au spectacle qui m’ait été offert, je suis certain qu’ils en auraient été les premiers étonnés.

Cette enceinte rassemble réellement toutes les qualités pour donner le meilleur de la musique dans des conditions idéales. Si, votre salle d’écoute est bien agencée, votre fauteuil d’écoute se transformera rapidement en fauteuil d’une excellente salle de concert parce qu’avec ces références, vous aurez le sentiment d’une écoute en Live. Dans cette salle, il n’y aura que vous, l’orchestre, son chef et le compositeur.

Analysons maintenant plus en détail ce qui fait le charme de cette enceinte acoustique.

Timbres

Registres aigus / médium

• Dance into Eternity ~ Omar Faruk Tekbilek

Indubitablement, cette enceinte signée HARBETH se distingue par son registre aigu. Je n’ai pas perçu de “fluctuations” très remarquées d’un amplificateur à l’autre. Bien entendu, chaque amplificateur a sa personnalité. Aussi, je ne crois pas me tromper en disant que les fréquences hautes sont “traitées” et reproduites avec une infinie délicatesse. Le Super tweeter joue ici un rôle déterminant qui conduit à une lisibilité absolument étonnante. De plus, la conception d’ensemble, l’intégration de ce tweeter spécifique et l’élaboration du filtrage contribuent à rendre les très bonnes prises de sons d’une limpidité “immaculée”.

Mariée à un fidèle compagnon tel que  l’amplificateur intégré LFD NCSE Mk3, la Super HL5 Plus délivre la musique sous un jour nouveau. Le réalisme est stupéfiant. La sonorité du oud est “décortiquée” de manière à faire ressortir cette teinte si typique – boisée, tantôt aigrelette, tantôt douce, pure, naturelle – qui respire l’authenticité et des parfums orientaux du plus bel effet. Chaque accord est minutieusement détouré

Dans le même esprit, la flûte, le violon et une multitude de percussions forment un ensemble  riche et, pourquoi ne pas le souligner, un ensemble “touchant”. Le jeu de flûte est subtilement reproduit : il vous glacera le dos. En effet, l’interprète arrive à extraire de son instrument une multitude de nuances, et un éventail de tonalités, de variations qu’un “solide” système audio reproduira à la “perfection”.

Transparence

• Tri Yann & l’Orchestre National des Pays de Loire Vol.1

Ce CD du groupe Tri Yann avec l’Onpl comporte deux extraits instrumentaux interprétés par le seul Orchestre National des Pays de Loire dirigé par Hubert Soudant, dont Marine composé par JosephGuy Ropartz. C’est cet extrait qui évoque la mer que j’ai choisi pour “pointer du doigt” cette transparence tout à fait exceptionnelle de la Super HL5 Plus qui va réellement très loin dans ce domaine. Le délicat murmure des notes de harpe, avec dont “l’éclat” forme un superbe contraste avec les nappes de violons et violoncelle me donne la chair de poule. Les petites touches de vibraphone, le tintement du triangle nous montrent à quel point cette enceinte acoustique arrive à sculpter une véritable fresque musicale devant vos yeux.
Cet extrait m’évoque la scène d’une horde de mouettes planant sur flots d’une mer calme. ll ne manque que le bruissement régulier du sac et du ressac de l’océan, le cri des mouettes, pour laisser libre cours à votre imagination et au rêve. La Super HLS Plus est douée pour provoquer des impressions souvent “renversantes”.

De plus, cette enceinte a un véritable don pour faire ressortir chaque instrument, et bien entendu les voix sur les autres extraits chantés. La lisibilité exceptionnelle est un atout précieux : elle va de pair avec la “beauté”, l’interprétation et la prise de son.

Il n’y a pas à dire, ce modèle de compétition HARBETH dévoile une palette de timbres éclatante.  J’ai été conquis par la luminosité, le fruité, la justesse des instruments solistes tout comme celui des différents pupitres. Le grain et la matière sont diffusés avec une finesse et un réalisme dont certains constructeurs pourraient bien s’inspirer.

Registre grave

• Meedle ~ Pink Floyd

Faire “parler la poudre” lorsqu’il cela est nécessaire, la Super HL5 Plus sait faire, grâce à son registre grave à la fois profond, ferme, “disponible” et très contrôlé.

Je me suis fais plaisir en écoutant One of these Days tiré de l’album Meedle de Pink Floyd. La guitare électrique, la basse, et batterie rugissent tel un ouragan plus fou que le “simoun hurlant” donnent une impression de profondeur et de gigantisme absolument ébouriffants.

Le grave descend à une excellente profondeur dont Roger Waters, le bassiste de Pink Floyd, aurait su tirer profit. La grosse caisse affiche sa présence, sa ponctualité par cette sonorité charnue, son étoffe, et sa profondeur qui confirme que la Super HL5 Plus s’adapte facilement à la musique qu’elle est chargée de reproduire et tout ce que cela implique. C’est donc un sans-faute pour cette épreuve destinée à vérifier les basses fréquences et la texture des instruments qui flirtent avec le bas du spectre. La batterie et la basse ont du corps et de la matière, là ou des enceintes plus “communes” capitulent assez rapidement.

Nous retiendrons de ces trois deux registres que cette enceinte acoustique est neutre. Elle ne privilégie aucun registre ou aucune fréquence en particulier, donnant à chacune d’elle une liberté totale d’expression. Cette enceinte est linéaire sur toute la plage de fréquences audibles. L’équilibre est toujours respecté et les audiophiles les plus exigeants apprécieront la cohérence d’ensemble.

Fluidité

• Mademoiselle in New-York ~ Lucienne Renaudin Vary & BBC Concert Orchestra

Pour tout dire, il y a peu remarques à formuler sur la fluidité en elle-même. Cette enceinte a cette vertu de dérouler harmonieusement les partitions avec entrain lorsque la situation le nécessite. Libres de toutes contraintes, les enchaînements se traduisent par une fluidité élogieuse. De nature neutre, cette enceinte “épouse” le tempérament musical des différentes électroniques qui lui ont été confiées au cours de ces trois mois d’analyse.
L’idée était également de pouvoir tester la réaction de divers produits aux consonances différentes, et de prendre en référence cette enceinte.

Sur ce critère qu’est la fluidité, la Super HL5 Plus se comporte ainsi divinement; elle confirme aussi la faculté des électroniques à “briller” en ce sens. La trompète n’est pas forcément un instrument simple à reproduire – sans compter parfois les imperfections de la prise de son. Avec la Super HL5 Plus, j’ai eu un réel plaisir de découvrir les prestations de la jeune trompettiste Lucienne Renaudin Vary qui revisite un répertoire assez varié dans cet album Mademoiselle in New-York. Les partitions s’écoulent avec magnifique aisance, sans écueil, sans distorsion. La pureté du message sonore se matérialise par cette fluidité permise par cette “Grande Dame Britannique”.

Espace et scène sonores

• Stéréo Concert Series ~ artistes et orchestres symphoniques divers (édition Decca Phase 4)

Vous souhaitez être en prise directe avec la musique, lors de la composition de votre système audio, le modèle Super HL5 Plus est à votre “service” – pensez-y. Cette enceinte acoustique de référence a toutes les qualités requises pour permettre d’exploiter les meilleurs amplificateurs du moment, sans doute du passé, et du futur.

Le coffret Stéréo Concert Series contient des interprétations prestigieuses “conduites” par des chefs qui ne le sont pas moins. J’en ai passé en revue un certain nombre dont le fabuleux Carmina Burana de Karl Orff dirigé par Antal Dorati , ainsi que l’incontournable Toccatta & Fugue de Jean-Sébastien Bach dirigée par Léopold Stokowski, ou encore la Danza de Rossini dirigée par Antal Dorati

Pas de doutes possibles, l’étendue de la scène sonore apparaît sans limites subjectives, et prend davantage d’extension dans une pièce de grande dimension. N’en déduisons pas que la musique soit “envahissante”. L’enveloppe est ample, l’image est stable et très large, définie au millimètre près. Impossible de passer à côté des différents pupitres, ni des différents plans qui composent un espace sonore parfaitement structuré. Les reliefs sont bien marqués et chaque groupe d’instrument est parfaitement positionné au sein d’une mise en scène holographique.

Avec les différents amplificateurs testés successivement durant ces longues semaines d’audition, j’ai retrouvé une aération qui “cible” toutes les informations disponibles sur l’enregistrement et émergent de la masse orchestrale souvent complexe et parfois “chargée”.

La musique respire de façon naturelle sans aucune compression. Avec l’amplificateur LFD NCSE Mk3, la Danza de Rossini dirigée par Antal Dorati, est un véritable délice, une pure merveille permettant d’avoir accès à un nombre incalculable d’informations. Cela contribue, pour l’exemple, à donner de la crédibilité à aux différents timbres de chaque groupe d’instruments qui illustrent cette composition de Rossini. Soyez certains que ces enceintes offrent une reproduction “grandeur nature”.

Dynamique réactivité rigueur

• Thriller ~ Michael Jackson (extrait dématérialisé)

Cette enceinte se montre également “brillante” sur la rapidité d’exécution. Elle ne constitue à aucun moment un frein pour des électroniques ou des systèmes audio complets au tempérament musical énergique.
Les longues heures d’écoutes passées en compagnie du NAIM Uniti Nova (voir banc d’essai ICI) démontrent que cette enceinte se comporte comme un caméléon. La Super HL5 Plus prend facilement la couleur des amplificateurs aux quels elle est connectée.
Elle s’adapte, de surcroît, à tout type de styles musicaux aussi divers que variés. Thriller de Michael Jackson ou The Wall par Pink Floyd  incarnent bien la vivacité transmise par  cette enceinte acoustique au tempérament tonique. La réactivité est instantanée : cette enceinte ne fait pas pour autant dans le “démonstratif”. J’ai senti que tout reposait sur ce mélange de muscle et d’agilité.

Communication avec l’auditeur sens de l’expression

• Silk Road III – Silk Road IV – Oasis – Silver Cloud ~ Kitaro

Pour moi, l’analyse et la découverte de cette enceinte ne constituent pas une parenthèse, un produit parmi d’autres à évaluer, ou encore un dossier administratif à traiter. Il s’agit d’une découverte qui méritait largement un investissement en temps.

Oui, il est requis de  prendre le temps de savourer la musique : la Super HL5 Plus vous y invite grandement. Tout y passe ou presque, et en matière de musiques un peu hors normes, ce cocktail de “sonorités” d’un autre âge, signé Kitaro,  constitue plus qu’un simple divertissement.

Avec l’enceinte HARBETH, nous partons à la découverte d’un univers musical peu commun  à travers une séance de détente bien méritée. Le mélange de couleurs à base de synthétiseurs avec celui des instruments plus traditionnels, exotiques est une incitation au voyage, à l’évasion. Les plus sensibles d’entre vous se prêteront facilement au jeu, car cette enceinte possède tous les ingrédients pour mettre en exergue sur le sens artistique.

Ce style musical à part, de consonance “asiatique” est absolument exquis. Les timbres de deux cithares, ceux de la flûte baroque,  vous entraînent dans leur sillage mélodieux pour vous amener aux confins de l’univers; univers musical “of course” comme on dit chez nos voisins d’Outre Manche.

Percussions, triangle, carillon, cymbales et quelques autres sonorités “curieuses” donnent le ton.  Ainsi, le sentiment d’évasion est total ! Vous oubliez votre système hifi, les caractéristiques techniques, et vous vous laissez bercer par la mélodie et son interprétation. La Super HL5 Plus a ce don presque unique de délivrer des “sons” très purs, aérés, détaillés aux couleurs chatoyantes et profondes. En clair, la Super HL5 Plus est une enceinte acoustique Monitor.

• Camille & Julie Berthollet

Les sœurs Berthollet s’y entendent et s’accordent parfaitement à unir leur talent pour “servir la musique. Vous pourrez noter qu’elles ne sont pas seules.
Les enceintes HARBETH jouent aussi un rôle déterminant : elles concourent à donner une âme à la partition affectionnée par Camille & Julie Berthollet. La musicalité sera validée si le système audio est bien “pensé”, habillement composé. Mariées aux éléments cités, les Super HL5 Plus font la “différence” en matière d’émotions.

La version du Trio N°2 D929 – Andante Co Monto de Schubert écoutée à maintes reprises m’a fait frissonner à chaque passage. Je ne me suis pas lassé d’écouter en boucle cet extrait (et d’autres) pour sa ou leur “beauté” bien sûr, mais par ce surcroît de présence des interprètes dans la pièce d’écoute. Il se passe réellement quelque chose dans la pièce d’écoute : ce petit supplément indéfinissable qui vous “prend au tripes” et vous fait même pleurer.

Nous reconnaîtrons la sonorité boisée et les vibrations caractéristiques du violon et du violoncelle. Les attaques et le frottement de l’archet sur chacun de ces instruments à corde montre le degré d’analyse poussé permis par ce modèle. Plus encore, son degré d’ouverture ne masque absolument rien des vibratos que l’interprète applique avec un soin sur chaque accord. Enfin, la Super HLS Plus est absolument fascinante en ce qui concerne le magnifique grain qui émane de ces deux instruments à cordes.

• Nameless ~ Dominique Fils-Aimé (vinyle 30 cm / 45 tr/m)

Je garde le meilleur pour fin : l’album vinyle 30 cm / 45 tr/m Nameless de Dominique Fils-Aimé qui me sert désormais de “mètre étalon” pour tester les éléments audio les plus “sophistiqués”.

Je passerai sur la “prestation” artistique pour ne pointer que les éléments relatifs à l’émotion. Là, c’est l’apothéose : les HARBETH Super HL5 Plus sont de véritables perles musicales dans la mesure où vous pourrez compter sur elles pour être en contact direct avec l’interprète. Vous dégusterez sans limites la diction impeccable de la voix Dominique Fils-Aimé, une voix suave, douce, articulée où chaque mot est pesé, où chaque mot a un sens.

Le “phrasé” est clair, articulé, authentique, naturel. Plus encore, il se montre absolument captivant : vous fermez les yeux et Dominique Fils-Aimé vous conduit dans son monde avec sa voix gutturale remplie de sensualité. L’orchestration sobre est d’une richesse fascinante qui fleure bon le meilleur de la musique Soul. Grâce à cette enceinte “charmeuse”, vous comprendrez qu’il est impossible de rester insensible à la beauté des timbres de cet album.

Conclusion :

Trois mois et demi d’écoutes intensives, cinq systèmes d’amplification d’origine et de philosophie musicales différents m’ont permis de cerner la personnalité des enceintes HARBETH Super HL5 Plus.
Sous ses allures que l’on pourrait qualifier de “néo rétro”, la Super HL5 Plus surprend par sa musicalité et son esthétique sonore.
Ne croyez pas qu’il s’agisse d’un produit “vintage”. La SHL5 Plus est totalement dans l’ère du temps des enceintes HIFI de haut de gamme à fort potentiel expressif. Ce modèle embarque les technologies et les composants de la meilleure qualité qui soit. Ils sont associés à une architecture qui a largement fait ses preuves depuis plusieurs décennies. Le résultat perceptible se traduit par une musicalité très fine, avec des timbres particulièrement naturels et fruités, doublés d’une présence “sidérante” des interprètes dans la pièce d’écoute

 

 

Prix : à partir de  4300 € la paire (02/2020)
Prix : supports HIFI Racks – HARBETH Range : 800 € la paire

Test d’écoute réalisé par
Lionel Schmitt