Et l’émotion dans tout ça ?

L’édito de Lionel

 

Et l’émotion dans tout ça ?

En matière d’écoute, nous sommes – à juste titre – toujours très attentifs au respect des timbres, à la dynamique, à la finesse ou à la transparence, etc…., bref à tout ce qui a trait à des caractéristiques musicales que l’on arrive à appréhender et à entendre facilement. Beaucoup de produits ou de systèmes sonnent en apparence de manière équilibrée, ou simplement de façon agréable. Cependant, il y a ce petit “plus” qui permet de faire la différence d’un produit à l’autre, ou d’un système à l’autre : je veux parler de l’émotion que procure l’écoute.

Si l’on met de côté les caractéristiques purement techniques, le respect des timbres, l’équilibre tonal, les propensions à délivrer un message musical cohérent, un système totalement musical devra aussi procurer cette sensation de bien-être qui favorise la communication avec l’auditeur. Il faut reconnaître que les systèmes de début de gamme, souvent constitués de maillons reconnus pour leurs caractéristiques musicales complètes, ne procurent malheureusement pas l’émotion qui se dégagent de systèmes audios plus sophistiqués, et souvent de prix bien plus élevés.

On peut s’interroger que le côté émotionnel de la restitution, et pour qui n’est pas habitué à écouter de la musique dans de bonnes conditions, l’émotion peut apparaître comme un élément abstrait, pas toujours vérifiable, et certainement pas quantifiable.

J’en conviens volontiers, le côté émotionnel n’est pas évident à déceler, mais depuis le temps que j’ausculte des produits haute fidélité, j’ai pu me rendre compte au fil du temps que des produits ou systèmes complets restituaient de la ”belle musique”, mais occultent parfois ce supplément de communication avec l’auditeur. Bien évidemment, la qualité de l’enregistrement entre aussi en ligne de compte. Si celle-ci est de mauvaise qualité, il ne faut pas forcément y chercher ce supplément de communication, qui, le cas échéant, ne se trouve pas sur l’enregistrement.

Toutefois, dans le cas d’un enregistrement de bonne qualité, des ingénieurs du son scrupuleux de la qualité de leur prise de son, travaillent depuis longtemps sur ce sujet pour offrir à l’auditeur cette fameuse sensation émotionnelle dont je parle désormais régulièrement au travers de mes comptes rendus.

Il n’en demeure pas moins que cette émotion dépend, non seulement de l’enregistrement, du matériel haute fidélité utilisé, mais aussi de l’état d’esprit dans lequel l’auditeur se trouve au moment où il écoute la musique. En ce qui me concerne, lors de l’écoute d’un produit ou d’un système, ce petit “plus” se traduit bien souvent par une sensation toute particulière : il me vient alors une sorte de frisson qui court le long de la moelle épinière, et qui procure un bien-être très singulier à l’écoute d’un extrait de musique. Les ”ingrédients” permettant d’obtenir ses sensations se traduisent souvent par une restitution sonore qui respire, une présence et une dimension réalistes des interprètes dans la pièce d’écoute, un nombre de détails et subtilités supplémentaires, qui viennent enrichir le message musical.

Aussi, lorsque vous serez en phase d’écoute d’un produit ou d’un système audio complet, prêtez une attention particulière à cette notion, sous condition d’être réceptif à la qualité musicale. Dans le cas d’un produit ou d’un système qualitatif, vous verrez alors de quoi je veux parler.