COPLAND CTA 402

 COPLAND CTA 402

Origine : Danemark
Ampli-préampli intégré à tubes
Puissance : 2 x 35 W sous 8 ohms minimum
Bande passante : 5 Hz à 35 kHz
4 entrées haut niveau
1 entrée phono
1 entrée monitoring
1 sortie magnétophone

Aucun doute possible, le CTA 402 est bien le digne successeur du CTA 401 et ne peut renier en aucun cas ses origines sur le plan de la présentation et de la ressemblance avec son prédécesseur et plus généralement avec les autres électroniques de la marque COPLAND. Mais le CTA 402 a la lourde charge de succéder à un produit qui faisait état d’une musicalité, d’une fiabilité à toute épreuve, et d’une longévité commerciale hors du commun : 10 ans au catalogue – rien que ça !
La face avant en aluminium épais satiné particulièrement séduisante et d’une finition digne des meilleurs productions haut de gamme. Cette face avant regroupe les commandes habituelles dont une fonction monitoring (intéressant), et suprême luxe : un réglage de balance. A noter qu’une jolie télécommande pilote l’ensemble des fonctions de cet intégré qui accuse un poids de 23 kg. L’arrière de l’appareil rassemble les fiches RCA de très bonne qualité pour les sources, ainsi que quatre grosses bornes HP autorisant la sélection de l’impédance en 4 ou 8 ohms et peuvent accueillir des fiches bananes, fourches ou câbles nus.
Et pour ceux qui possèdent une platine disque vinyle, retenons que le CTA 402 est livré d’origine avec un préampli phono MM : chose rare qu’il convient de souligner.
Les entrailles du CTA 402 laisse apparaître une électronique montée autours de trois transformateurs particulièrement généreux : un général pour la préamplification et la ” petite électronique ”, et un par canal pour l’étage de puissance, lequel fait appel à une paire de pentodes EL 34, et qui sont capables de fournir en mesure jusqu’à 53 watts sous 8 ohms. Ces tubes de sortie possèdent un réglage de bias permettant une adaptation optimale. Par ailleurs, il est bon de savoir que cet intégré fonctionne en mode ultra linéaire proche de la classe A sans avoir les éventuels inconvénients lié à ce mode d’amplification.

ECOUTE

Une brève écoute plonge immédiatement l’auditeur dans le bain. On a tout de suite la sensation d’avoir affaire à une électronique à tube. Cependant, la coloration est discrète : il n’y a aucun effet de traînage ou de chaleur excessive.
Les timbres sont très bien répartis et le CTA 402 fait preuve d’une belle fluidité qui le rend facile à vivre et surtout ” chantant ”.
L’image est très aérée, et la musique se veut consistante sans pour autant être envahissante. Les notes de piano ou les percussions, par exemple, sont franches et nettes traduisant une dynamique plutôt vive.
Côté transparence, rien à dire : on perçoit sans peine une foule de micro informations. Par ailleurs les vocaux traduisent un caractère très humain. Les effets de rondeur du tube sont perceptibles bien sûr, mais sans aucune exagération.

J’aurais souhaité l’écouter un peu plus longtemps juste pour le plaisir, mais cette brève séance d’écoute s’est avérée très convaincante et vraiment super agréable.

A noter que malgré une réserve de courant importante, il sera de bon aloi de choisir des enceintes acoustiques de bon rendement ( supérieur à 90 dB ) pour tirer le meilleur parti des performances et de la musicalité de cet amplificateur intégré.

Malgré le manque d’informations sur le site internet du constructeur, cet amplificateur intégré est toujours disponible en France.

 

 
Cotations :Musicalité : 10 / 10
Rapport qualité – prix : 10 / 10

 

Prix : 3200 €  / 20990 FF (12/2004)

Essai transmis par
Lionel.Schmitt