Compact Disc : chronique d’une mort annoncée

L’édito de Lionel Schmitt

 

Compact Disc : chronique d’une mort annoncée

Si l’on regarde de près la situation et les nombreux témoignages que l’on a pu lire ces dernières semaines notamment sur ce forum, le CD et le SACD seraient des produits en voie de disparition, avec pour conséquences une autre disparition : celle de ces merveilleuses machines à lire ce(s) support(s).

Certes le CD se vend mal en ce moment, et la piste du téléchargement fait son chemin, sans toutefois trouver une issue audiophile satisfaisante. Les spéculations vont bon train, mais je crois qu’il est prématuré d’enterrer comme cela le Compact Disc car ce support et son cousin le SACD ont encore beaucoup de choses à raconter, même si la qualité de certains enregistrements ou rééditions récents est souvent aléatoire, voir médiocre.
Par ailleurs, si l’on cherche bien, de petits labels continuent à rééditer des oeuvres que l’on croyait à jamais perdues – il y a donc un marché et un potentiel permettant de perpétuer ”l’espèce”. Toutefois, personne ne sait combien de temps cela va durer et surtout de quoi demain sera fait ; en clair comment va se dessiner l’après CD.

Fort de ce ceci beaucoup d’entre nous hésitent à investir dans un nouveau lecteur ne sachant pas très bien si celui-ci sera rentabilisé, ou préférant des formules très tendances, parfois pratiques à utiliser tels que des PC associés à des DAC, mais ne donnant pourtant pas des résultats musicaux à la hauteur d’un lecteur bien conçu et bien réalisé.
Ainsi, et pour autant que je sache, le CD est toujours bien présent chez les revendeurs spécialisés, et de nombreuses promotions sont offertes actuellement chez les disquaires. Et même si les ventes de CD chutent, l’offre est assez pléthorique pour ne pas susciter d’inquiétudes particulières.
Concernant l’éventuel changement de machine, il est encore prématuré d’envisager un successeur au CD digne de ce nom, et ceux qui hésitent à investir dans un nouveau lecteur peuvent se rassurer, surtout si leur collections de disques est importante. Quelqu’en soit le niveau et le prix de vente, l’achat d’un lecteur CD est donc à mon avis toujours d’actualité et constituera encore un bon investissement qui procurera un apport musical de qualité.

C’est sur cette remarque rassurante et optimiste de ma part que l’année 2009 s’achève, en musique bien sûr et en fêtes surtout ; de joyeuses fêtes de fin d’année que nous vous souhaitons de passer le plus agréablement possible.