AUDIOLAB 8200 A

AUDIOLAB 8200 A

Origine : Grande Bretagne
Ampli-préampli intégré à transistors
Puissance : 2 x 75 Watts sous 8 ohms
Bande passante : 20 Hz à 20 kHz; ±0.5Db; 1Hz-65kHz-3dB
Distorsion moyen : < 0,07 %
Rapport signal / bruit : NC
SĂ©paration des canaux : > 60dB Ă  1 kHz
Diaphonie : > 80dB Ă  1 kHz
4 entrées haut niveau,
2 entrées enregistreur,
2 sorties enregistreur,
1 entrée pré
1 sorties bloc de puissance,
1 sortie casque Jack 6,25
8 bornes HP

Pour mĂ©moire, AUDIOLAB trouve ses origines en Angleterre en 1969, et le 8200 A constitue en dĂ©finitive une rĂ©-Ă©dition d’un modèle qui avait dĂ©jĂ  fait ses preuves sur le plan musical il y a quelques annĂ©es.
A ce jour, la marque appartient au Groupe Chinois IAG, auquel appartiennent Ă©galement les marques LUXMAN, CASTLE ACOUSTICS, QUAD, MISSION, etc … Visiblement, l’investisseur actuel affirme son positionnement sur le marchĂ© de la haute fidĂ©litĂ©, en essayant de prĂ©server le concept d’origine, et de perpĂ©tuer la tradition musicale des marques. – L.S.

Principales caractéristiques :

•Magnetic Flux Isolation (Isolement de flux magnétique)
•ALPS motorized volume control (Contrôle du volume ALPS motorisé)
•Aluminum panel construction (Construction en panneau d’aluminium)
•Four stage discrete power amplifier (Amplificateur de puissance quatre étages, composants séparés)
•Open loop gain calibration (Calibrage de gain de boucle ouverte)
•J-FET input stages (Étages d’entrĂ©e J-FET)
•Gold plated relay switching (Relais de commutation plaqués or)
•4 Operating modes (4 modes de fonctionnement)
•Integrated (Intégré)
•Pre-Power
•Pre-Power AV

 

ECOUTE

Les tests d’Ă©coutes ont Ă©tĂ© effectuĂ©s pendant une semaine avec un lecteur Cambridge Azur 550 C, une paire d’enceintes acoustiques Mordaunt-Short Mezzo 6, et câbles de modulation Hifi Câbles et Cie Neith, et HP Hifi Câbles et Cie Neith Supermaxitrans 2.

Il faut savoir que l’ampli Audiolab 8200A est très sensible Ă  la phase. Avec le contrĂ´le d’un appareil de phase, j’ai inversĂ© le câble secteur Ă  gauche.

Avec le CD Dires Straits ” Money For Nothing”, le 8200 A tient bien la route. Il est très musical, il possède une belle attaque dans le grave, c’est propre, rapide. C’est Ă©tonnant pour un ampli 2x 75 Watts. (En tout cas, il est plus Ă©nergique que le Cambridge 840 A avec 2 x 120 Watts).
L’aigu est bien prĂ©sent, mais il offre une belle finesse. Le mĂ©dium est très dĂ©fini et naturel, quoiqu’il soit lĂ©gèrement soyeux, ce qui n’est pas dĂ©sagrĂ©able Ă  l’Ă©coute.

Il est tellement musical que je voulais m’amuser Ă  mettre un morceau de Disco, comme ABBA ou Parick Hernandez. LĂ  aussi, il tient toutes ses promesses, on a envie de taper du pied, de danser. L’audiolab 8200 A s’amuse avec ce genre de style de musique : la restitution n’est jamais agressive, il reste très dĂ©fini, naturel, les basses sont profondes, rapides, propres.

Avec Melody Gardot ” Over The Rainbow”, le mĂ©dium est riche, doux, transparent.
L’aigu est aĂ©rien, on entend bien les micro-dĂ©tails. En tout cas, je n’ai pas remarquĂ© de sĂ©cheresse, ni de duretĂ©. L’Audiolab reste prĂ©cis. Il y a toujours ce cĂ´tĂ© restitution très chantante, charnue, et tout en finesse .

Conclusion  :

 Pour un petit intĂ©grĂ© de 75 watts par canal, je suis surpris par l’Audiolab 8200 A, par sa vivacitĂ©, sa finesse, sa justesse de timbre sans tomber dans la caricature, et qui n’est ni trop dans la chaleur ni dans la froideur.

Cotations :Musicalité : 9 / 10
Rapport qualitĂ© – prix : 9 / 10

 

Prix : 979 € (04/2012)

Ecoute réalisée par
François Mortaigne