Amplificateur intégré ou préamplificateur et amplificateur séparés

L’édito de Lionel Schmitt
Septembre 2007

AMPLIFICATEUR INTEGRÉ
ou
PRÉAMPLIFICATEUR & AMPLIFICATEUR SÉPARÉS

La question de l’option entre un amplificateur intégré ou une section préamplificatrice / bloc de puissance séparés se pose ou s’est souvent posée à bon nombre d’audiophiles. Il n’est pas évident de mettre dans la balance les avantages et inconvénients de chaque configuration, d’autant que certains amplificateurs intégrés s’avèrent tout aussi ” performants” et quelque fois plus puissants que certains blocs de puissance séparés.

Beaucoup d’amplificateurs intégrés sont dotés d’une alimentation gigantesque leur permettant de rivaliser facilement avec celle d’un bloc de puissance et d’un préamplificateur indépendants. Par ailleurs l’amplificateur intégré a l’avantage de l’encombrement qui se réduit à un seul boîtier, ce qui évite aussi l’acquisition d’un câble supplémentaire de modulation chargé de relier le préamplificateur à l’amplificateur avec toute la délicatesse que cela comporte.
Compte tenu de ces quelques remarques, il apparaîtrait presque évident de porter son choix sur un amplificateur intégré.

On peut maintenant aborder le problème sous l’angle d’une évolution future. Avec l’option préamplificateur / amplificateur séparés, l’évolution offrira la plupart du temps davantage de souplesse avec de nombreuses possibilités, telles que l’utilisation de blocs monophoniques, bi-amplification, amplification plus puissante, changement de technique d’amplification, etc…, ou tout simplement conserver son ou ses blocs de puissance avec changement de la section préamplificatrice.
Par ailleurs, on notera qu’à l’heure actuelle de nombreux amplificateurs intégrés sont pourvus de sorties permettant la connexion de blocs de puissance externes, accroissant ainsi les possibilités d’évolutions, mais il faut cependant reconnaître qu’à l’usage et dans le temps, ces possibilités d’évolution sembleront plus limitées le cas échéant.

Dès lors on peut s’interroger sur l’option à prendre. La question initiale consiste à cerner ses besoins, ses envies du moment et surtout ses envies futures. Les audiophiles soucieux de faire évoluer leur systèmes trouveront dans une configuration séparée un surcroît de souplesse, et d’excellents mariages entre préamplificateurs et amplificateurs séparés de marques et d’origine différentes laissent présager des gains en qualité musicale très significatifs.
Il n’empêche que pour les audiophiles qui ne souhaitent pas démultiplier les éléments, et éviter de ” s’empoisonner ” la vie avec des connexions supplémentaires, un très grand choix d’amplificateurs intégrés leur sera proposé pour une restitution musicale de la plus grande qualité qui soit, et qui répondra sans états d’âmes à leur exigences.

D’une façon générale, une fois de plus, une écoute comparative s’imposera d’elle même, et il conviendra de tenir sérieusement compte des paramètres que sont la pièce d’écoute, les enceintes acoustiques et leur câblage, et dans une moindre mesure, la source qui y sera associée.

L’automne arrive…….. avec son lot de nouveautés, et c’est peut être l’occasion de passer quelques heures dans un auditorium muni de ses meilleurs enregistrements pour se forger une opinion.