WHARFEDALE D300 Series : l’aventure continue

D 300 Series

 

Nous la croyions plus ou moins disparue, pourtant la marque Britannique WHARFEDALE créée en 1932 par Gilbert Briggs existe toujours. Fort de son partenariat avec IAG Group, elle continue à développer de nouvelles références telles que cette nouvelle série D 300.

L’idée des concepteurs actuels est de proposer une gamme économique aux prestations musicales « recevables ». Les technologies propriétaires appliquées aux transducteurs n’ont peut-être rien à envier à modèles de la concurrence. Les cônes en Kevlar tissés de longue date de la dernière génération de Wharfedale sont destinés aux fréquences de basses et de médiums.

Ces cônes sont entraînés par un système de moteur à bobine ultra-longue, permettant une linéarité et une précision dans les basses fréquences, assez exceptionnelles pour des enceintes peu coûteuses. L’utilisation d’une plaque polaire monobloc de format spécial munie d’un capuchon en cuivre réduit l’inductance et contrôle le flux magnétique, garantissant ainsi une faible distorsion dans la zone critique des médiums. Les aimants en céramique surdimensionnés – une technologie mise au point par Wharfedale dans les années 1960 – garantissent une sensibilité élevée, une réponse en douceur et un contrôle absolu du mouvement des cônes à des basses fréquences plus basses. L’ensemble est monté dans un saladier spécialement conçu nervuré pour augmenter la rigidité, améliorant ainsi l’impact sur les fréquences transitoires. Une large zone ouverte derrière le cône réduit les réflexions précoces et permet à l’absorbant interne de faire son travail.

D 310

Développé pour la série Diamond 11 et optimisé pour la gamme D300, le tweeter WFR ™ (Wide Frequency Response) de Wharfedale intègre une « logement » qui lui est propre : une chambre arrière de forme précise amortie, remplie d’un matériau à base de  fibres.

Un aimant en céramique surdimensionné, sélectionné pour permettre une transition plus en douceur des fréquences moyennes aux hautes fréquences, est fixé à une pièce polaire avec capuchon en cuivre pour le contrôle du flux. La pièce polaire est ventilée à travers la chambre arrière pour obtenir une fréquence de résonance basse, assurant une excellente linéarité et permettant au dôme textile, situé dans un guide d’ondes bombé, de contribuer à un médium merveilleusement lucide ainsi que des haut-parleurs lisses, purs et richement définis.

D 330

La gamme comprend 2 modèles compacts, 1 colonne, et 1 voie centrale, ayant en commun le tweeter et le haut-parleur de médium / grave.

• D 310 : enceinte ultra compacte 2 voies, 2 haut-parleurs – charge bass-reflex avec évent en face arrière – Sensibilité : 86 dB – Impédance nominale : 4 ohms – Bande passante : 65 Hz à 20 kHz – Fréquence de coupure : 2,2 kHz.

• D 310 : enceinte compacte 2 voies, 2 haut-parleurs – charge bass-reflex avec évent en face arrière – Sensibilité : 87 dB – Impédance nominale : 4 ohms – Bande passante : 56 Hz à 20 kHz – Fréquence de coupure : 2,4 kHz.

• D 330 : enceinte colonne 2,5 voies, 3 haut-parleurs – charge bass-reflex avec évent en face arrière – Sensibilité : 88 dB – Impédance nominale : 4 ohms – Bande passante : 40 Hz à 20 kHz – Fréquence de coupure : 3,2 kHz.

• D 300 C : enceinte centrale 2 voies, 3 haut-parleurs – charge bass-reflex avec évent en face arrière – Sensibilité : 89 dB – Impédance nominale : 4 ohms – Bande passante : 65 Hz à 20 kHz – Fréquence de coupure : 2,5 kHz.

Cette gamme rejoint un « joli » catalogue de 12 gammes d’enceintes, des plus traditionnelles aux plus contemporaines (Bluetooth & Wireless), mais leur distribution peine cependant à arriver en France. Pour les découvrir, il faudra vous rendre en Allemagne, Grande Bretagne, ou Espagne.

Lionel Schmitt

Site du concepteur :
http://www.wharfedale.co.uk