Vous avez dit « Hi-Fi » ?

L’édito

Vous avez dit « Hi-Fi » ?

Les technologies liées à la compression et à la miniaturisation progressent à un rythme effréné, et nous pouvons imaginer que les industriels concernés investissent des moyens considérables pour séduire les consommateurs, et surtout les jeunes ados. Il y a déjà longtemps que les portables et les ordinateurs sont utilisés pour télécharger et écouter de la musique, et les conséquences sont multiples.

Ceci a une conséquence économique dont les médias parlent beaucoup : la vente des CDs commence à chuter, et cette mévente met en péril non seulement les maisons de disques, principalement les petites structures qui misaient sur la qualité, mais aussi les artistes qui ont de plus en plus de mal à trouver des partenaires financiers, et qui ne se voient spoliés par les pirates du téléchargement gratuit.

Autre conséquence : elle concerne les matériels haute fidélité haut de gamme. Ce marché se restreint car les consommateurs se voient surtout proposer de plus en plus de domotique et  » packages  » de salon, à tout faire. Le concept est séduisant, mais la qualité s’en ressent.

Enfin, il y a une conséquence plus insidieuse : les jeunes perdent le sens de la musicalité. Tous les nouveaux formats proposés reposent sur la compression. Or, cette technologie a une incidence sur le son, car une partie des micro-informations disparaissent.

Audiophiles et mélomanes ne sont pas des espèces en voie de disparition, mais il est curieux de constater qu’ils ne progressent pas, alors que les matériaux et leur maîtrise n’ont fait que s’améliorer depuis plusieurs décennies.