VAN DEN HUL THE 3T ROCK HYBRID

 

VAN DEN HUL – THE 3T ROCK HYBRID

Câble de modulation – RCA

 

Selon le constructeur, The 3T Rock Hybrid est probablement le câble de modulation ayant le meilleur rapport qualité/prix de la série 3T et qui en réunit cependant toutes les qualités. Sans flagornerie de ma part, je ne suis pas loin de penser la même chose. Sa structure est en tous points identique à celle du modèle symétrique décrit. dans cette même page. La technologie 3T s’appuie sur un concept qui préfère utiliser le plus grand nombre possible d’électrons dans les liaisons entre les atomes. Il en résulte une légère augmentation de la résistance du conducteur mais largement compensée par celle de la rigidité de leur structure interne.

Le double conducteur est une combinaison d’un brin massif de 0,4 mm entouré de 11 brins plus fins. Cette géométrie diminue au maximum l’inductance. Des fibres de L.S.C, technologie hybride, parfont le câble, et le double blindage est réalisé par deux tresses de brins de cuivre plaqué argent très denses. La mention Hybrid indique qu’en complément des conducteurs 3T, des conducteurs en fibres de carbone sont employés et expliquent les procédures particulières d’assemblage. Dans sa version asymétrique, The 3T Rock adopte des fiches RCA d’excellente facture qui assurent un contact optimal : le pin central est en cuivre pur plaqué or, la section dévolue à la masse est façonnée dans du bronze phosphoré plaqué du même métal précieux.

The 3T Rock Hybrid a été associé avec l’amplificateur intégré TOSCA AT 5, l’ensemble YBA Ligne 3 Classic Delta DT, amplificateur LUXMAN L-4 (vintage), un lecteur YBA CD 3 Classic Player, enceintes Pierre Etienne LEON Kantor.

CD utilisés : Modern Jazz Quartet with Laurindo Almeida – La Stravaganza par Rachel Podger, 12 Concertos pour Violon de Vivaldi – Chambre avec vue par Henri Salvador – Quiet Nights par Diana Krall.

Ce câble rompt de façon significative avec les caractéristiques observées avec les autres modèles VAN DEN HUL qu’il m’a été donné de tester. L’aspect un peu rond et parfois lisse, laisse la place à une écoute plus linéaire, plus directe, dépourvue de toute forme de « démonstration ». Les dimensions de la scène sonore sont bien proportionnées, et The 3T Rock n’en fait pas davantage que ce qu’il lui est demandé.
Par ailleurs, The 3T Rock s’évertue à rendre l’écoute plus posée; il s’attache à délivrer une musicalité fine, ciselée, et avant toute chose élégante. Le registre aigu file haut et clair permettant aux nappes de violons d’adopter une certaine hauteur et une dimension que je qualifierais « d’aérienne » d’un très bel effet – la Stravaganza de Rachel Podger en est l’illustration même. Le registre grave est dégraissé, mais on aurait pu souhaiter qu’il descende un peu plus bas.

Testé avec l’amplificateur à tubes TOSCA AT 5, on assiste à un florilège de couleurs tonales : le 3T Rock nous gratifie d’une multitude de teintes sonores, un excellent détourage des instruments et des voix. Ce câble a aussi le pouvoir de contribuer à une extinction très propres de chaque note de musique, et une forme de silence de fonctionnement qui contribue à purifier la musique dans son ensemble.

Différents extraits de Modern Jazz Quartet with Laurindo Almeida, dont Valéria, nous enseignent que The 3T Rock Hybrid a un sens du respect des timbres, et je ne peux que saluer la précision du jeu de contrebasse ou chaque note est décortiquée à l’extrême. Le jeu de cymbales subit le même traitement, avec un aspect étincelant plaisant. Le piano est restitué avec une belle franchise; toutefois on aurait pu en attendre davantage de poids, ou quelque chose d’un peu plus profond. Le difficile jeu de vibraphone a passé son examen avec succès, en particulier avec l’amplificateur à tubes TOSCA AT5. Les nombreuses teintes qui le caractérisent par ailleurs, paraissent moins étendues avec le système YBA Classic. En tout cas, je n’ai repéré aucune distorsion ou forme de « vrille » désagréables.

Sur le plan des vocaux, et sous réserve que les enregistrements soient impeccablement réalisés d’une part, et que le système audio soit minutieusement choisi d’autre part, ce câble se fera remarquer par son pouvoir de communication peu banal. La présence mesurée d’Henri Salvador ou Diana Krall dans la pièce d’écoute est doublée d’une spontanéité d’une excellente tenue générale. Les orchestrations constituent un remarquable contraste avec les vocaux, un sens des nuances non dissimulé, qui contribuent à enrichir le message musical pour former un ensemble harmonieux et cohérent.

La mise en œuvre de The 3T Rock Hybrid devra s’effectuer en prenant garde de respecter son sens de branchement (absolument primordial), et de choisir du matériel (électronique et source) qui se caractérise par de la douceur. Je le recommande, entre autres, avec certaines électroniques à tubes à la vocation musicale ronde et / ou chaleureuse, tels que TOSCA et LEBEN. Pour le matériel à transistors, et The 3T Rock Hybrid s’épanouira, par exemple, avec les électroniques et lecteurs CD AUDIA FLIGHT. Enfin, ce câble a contribué à redonner la vie et du tonus à un ancien amplificateur LUXMAN L-4 …

 

cotation : Musicalité : 9 / 10
Rapport musicalité – prix : 9 / 10

 

Prix :
512 € le jeu de 2 x 1,00 m
615 € le jeu de 2 x 1,20 m
768 € le jeu de 2 x 1,50 m

Lionel.Schmitt
Audiophilefr.com