Traitement cryogénique et haute fidélité

Traitement cryogénique
et haute fidélité

 

Nous sommes nombreux à nous intéresser à l’optimisation de notre équipement Haute Fidélité. Cette étape passe souvent par l’acquisition accessoires ( câbles, cônes, meubles, etc…) dont le résultat audio s’avère pour le moins aléatoire, et peut donner des résultats qui vont de l’excellence au désastre.

Une jeune société française de la région de Grenoble à la pointe de la technologie propose en exclusivité une démarche intéressante et solution complémentaire qui consistent à traiter les câbles, électroniques, sources, enceintes acoustiques, dans le but d’améliorer la musicalité des équipements Haute Fidélité.

Le traitement a pour objectif d’obtenir une meilleure fluidité de la restitution ( décrispation du son ), un meilleur filé, une meilleure rapidité, et une intégration idéale dans le haut du spectre.

Cette jeune société est située sur le commune de Crolles, sur un site connu à double titre : d’une part, pour avoir accueilli les jeux olympiques en 1968, et, d’autre part, pour être aujourd’hui un pôle consacré à la Recherche Scientifique et à la Haute Technologie, drainant de nombreuses entreprises ainsi qu’une population de scientifiques et d’ingénieurs hautement qualifiés.

Je vous propose de découvrir en avant première en quoi consiste ce procédé cryogénique.

 

En quoi consiste le procédé cryogénique ?

 » Il s’agit du refroidissement à très basses températures de matériels et matériaux divers, d’objets, d’outils et d’équipements confiés par nos clients afin d’en améliorer les performances. Ce refroidissement intense est rendu possible grâce à un gaz, l’azote liquide. La température au sein du réceptacle (la cuve) -où sont entreposées les pièces à traiter va descendre jusqu’à : moins 197 degrés C.

Notre traitement thermique réalisé à de très basses températures ne peut s’opérer qu’en machine efficiente et puissante. Celle-ci se compose d’une cuve et d’un Cryo-Processor.

Le dispositif de refroidissement, contrôlé par ordinateur fait décroître très progressivement et très lentement la température au sein de la cuve. Le refroidissement de la cuve s’effectue grâce à un échanger de chaleur : de l’azote liquide circule dans un conduit en forme de spirale situé à l’intérieur de la paroi de la cuve.
Cet espace qui est isolé et sous vide rend le refroidissement de la cuve possible sans qu’aucun élément extérieur ne soit en contact avec l’azote liquide, à fortiori les pièces que vous nous avez confiées. Le contrôle du processus de refroidissement s’effectue par ordinateur industriel permettant ainsi de maîtriser les températures au degré près. »

Dans quel but traiter les éléments Audio ?

 » Le traitement cryogénique appliqué aux métaux est utilisé à échelle industrielle depuis de nombreuses années. Une des premières applications de la cryogénie eut lieu dans l’aéronavale : les basses températures augmentaient la résistance des pièces utilisées pour la construction des avions.
Le traitement cryogénique renforçait leur solidité, leur résistance et allongeait leur durée de vie. Il fut également très tôt exploité pour ralentir l’usure des pièces exposées aux mouvements, pressions, frottements (freins, outils coupants … etc.).

Dans les cercles audio, la cryogénisation des accessoires et pièces détachées est très prisée car elle augmente la performance audible des équipements de Haute Fidélité.
Cela tient à ce que tout conducteur métallique traité voit sa capacité de conductivité accrue à sa limite maximale ce qui permet à toute l’information virtuelle -sans déperdition- d’être véhiculée de point en point. La conductivité accrue des fils de cuivre a fait l’objet de mesures très scientifiques.

Qu’il s’agisse d’un cordon de secteur, d’un processeur de type numérique, ou d’un lecteur disque laser : tous répondront favorablement au traitement cryogénique.
Les experts attestent pleinement du perfectionnement des caractéristiques audio noté sur les équipements traités. Ils confirment le net bénéfice du traitement concernant tous les critères subjectifs, bénéfices allant toujours dans le sens d’une décrispation du son, d’un meilleur filé, d’une rapidité plus grande et d’une intégration idéale du haut spectre.
Plus les éléments (connectique, conducteurs) sont d’une qualité élevée, plus les nuances iront en s’affinant.

L’amplificateur traité produira un son plus chaud, occasionnera moins de chauffe et vous offrira une tonalité et un silence d’une qualité remarquable, même pour une oreille non entraînée.
Les câbles traités cryogéniquement ajoutent encore à la chaleur du son et à sa profondeur et chacune de vos expériences musicales s’en trouvera enrichie pour votre plaisir. Une audition et vous en serez convaincu !
C’est pourquoi nous vous recommandons de traiter l’ensemble de vos câbles. Ainsi vous serez assuré de donner à votre équipement Hi Fi les garanties d’un fonctionnement qualitatif optimal.

Nous conseillons également le traitement cryogénique sur vos amplificateurs, vos câbles et saphirs de platine disques vinyle, vos lecteurs CD et DVD, ainsi que vos câbles inter connectiques, cartes électriques, câbles et certaines pièces d’enceintes (ex. filtres analogues).

Sachez que le procédé cryogénique n’occasionne aucun dommage à votre équipement Hi Fi. En revanche, il s’avère être un excellent dispositif pour améliorer de façon notable, de manière palpable et perceptible ses performances à un coût tout à fait modique. « 

Comment se déroule le traitement des pièces ou appareils à traiter ?

 » Gocryo manie votre précieux et coûteux matériel avec le plus grand soin. Nous nous portons garants de la sûreté et de la sécurité de votre équipement Hi Fi.
En effet, vos pièces et éléments Haute Fidélité sont disposés manuellement, un à un dans des paniers étagés installés au sein de la cuve. Puis ils seront amenés en douceur à la température de moins 197 degrés C (-300 F), en suivant une courbe de température modérée et progressive. Après quoi, nous procédons à l’opération inverse : votre matériel sera remis lentement à température ambiante grâce à la circulation d’azote liquide tempéré.

Le procédé de réchauffement peut prendre entre 12 et 48 heures. Un cycle complet peut s’échelonner sur 40 heures ou 100 heures (parfois au-delà), tout dépendra de la nature du matériau, de son poids et de sa densité. « 

www.gocryo.fr

Nous n’avons pas encore testé les bienfaits de ce traitement, mais c’est une expérience à mettre en oeuvre, et dont on reparlera sûrement. – L.S. –