THULE AUDIO Spirit IA 100

 

THULE AUDIO Spirit IA 100

Origine : Danemark
Ampli-préampli intégré à transistors
Puissance : 2 x 100 watts – 8 ohms
2 x 160 watts – 4 ohms
Rapport signal / bruit : 90 dB
5 entrées haut niveau
1 entrée monitoring
1 sortie enregistrement
1 sortie amplificateur supplémentaire

Le Spirit IA 100 est le petit frère du IA 150 testé ci-dessus. Il en reprend l’esthétique et la présentation générale : façade aluminium de 8 millimètres parfaitement usinée de couleur noire; laquelle comporte un unique bouton de volume un afficheur rouge donnant des indications sur le degré de volume et les sources sélectionnées. Un petit poussoir permet de sélectionner la source désirée.
En revanche, une très complète télécommande permettra d’autres fonctions : un réglage de balance ( heureuse idée ) des réglages de graves et aigus ( j’ai appris à m’en passer ), une mise en veille, et toutes les commandes pilotant un lecteur CD de la marque. On aurait apprécié une prise casque, et surtout un cordon d’alimentation déconnectable ( impensable à notre époque ).
A l’intérieur : rien que du beau monde. Le schéma est symétrique, et l’alimentation fait appel à un transformateur torique de 500 VA et des capacités de filtrage totalisant 10000 microfarads garantissant une très bonne stabilité du courant, et les 8 transistors de marque Sanken permettent de délivrer la confortable puissance de 2 x 100 watts sous 8 ohms.
Cette puissance importante facilitera le mariage avec un bon nombre d’enceintes acoustiques et notamment celles de faible rendement. On retiendra aussi que les sections ampli / préampli peuvent se déconnecter et qu’une sortie pour un second préampli est présente, ce qui permet pas mal de possibilités en matière d’évolution.

ECOUTE 

Avant toute chose, il sera primordial de tester la phase secteur sous peine d’être immédiatement déçu : en effet l’IA 100 s’avère particulièrement sensible sur ce chapitre, et c’est de cette  » manœuvre  » que dépendra la qualité musicale.
Au delà de cette considération, il semble que les avis divergent sur les prestations musicales de cet intégré. Malgré tout, l’IA 100 a tout de même des arguments pour convaincre un audiophile exigeant :

– le registre aigu présente dans l’ensemble une belle finesse traduisant une transparence et des détails intéressants,
– le registre médium bien présent, doublé d’une restitution bien articulée et vivante, sans toutefois être envahissante,
– le registre grave est assez rondouillard sans toutefois descendre à des niveaux très bas.

En revanche l’IA 100 se distingue par ses qualités dynamiques : cet intégré fait preuve d’une grande présence et démarre au quart de tour. Généreux et abondant, cet amplificateur sait garder un côté humain duquel se dégage une grande chaleur qui prend d’ailleurs le dessus par rapport à la finesse des timbres. Cela se traduit par une image sonore moins évidente qu’il n’y paraît. Néanmoins, il convient d’être prudent dans ces conclusions qui restent somme toute très subjectives.

Le THULE IA 100 reste malgré tout une valeur sûre et je pense qu’associé à une excellente source et à des enceintes de haute qualité il risque, dans cette gamme de prix, de  » bousculer  » pas mal de ses concurrents et surtout quelques intégrés Japonais à bout de souffle.

Cotations : Musicalité : 8 / 10
Rapport qualité – prix : 9 / 10

 

Prix : 1000 €  / 6560 FF (12/2004)

Lionel Schmitt