Sélection Octobre 2013

Sélection CD OCTOBRE 2013

Lionel Schmitt
• Musique classique
       

Delalande : symphonie pour les soupers du Roy
Direction : Hugo Reyne

Du très grand classique chez Harmonia Mundi. Sous la  » baguette  » de Hugo Reyne, on découvre ou redécouvre ici la musique qui accompagnait les soupers du roi Louis XIV. Le responsable de cet enregistrement, Hugo Reyne, nous présente pour la première fois l’enregistrement intégral des Symphonies pour les soupers du Roy réalisé avec l’ensemble  » La Simphonie du Marais  » qui joue sur instruments d’époque avec une très belle virtuosité.
L’enregistrement de 1990 est excellent, et pourra servir de disque test pour écouter de très bons ensembles haute fidélité.

 

Jean-Sébastien BACH : Suites pour violoncelle
Jean-Guihen Queyras

Excellente interprétation de ces suites pour violoncelle signées Jean-Sébastien Bach – peut-être l’une des meilleures interprétations, qui sait. Jean-Guihen Queyras met réellement tout son art au service de la musique du compositeur.
On pourra sans doute regretter, et je ne suis pas le seul à l’avoir constaté, le côté un peu  » réverbéré  » de la prise de son qui tend à durcir quelque peu la qualité des timbres de l’instrument de musique, et tout au moins rendre moins  » souple  » l’écoute avec un système audio de très haut niveau et / ou très neutre. Mais sur le plan artistique, c’est un must !

 

Jean-Sébastien BACH
par Richard Galliano

Il fallait vraiment oser ! Jean-Sébastien Bach à l’accordéon … rien que ça ! Visiblement, Richard Galliano ne s’interdit rien et devient même coutumier du fait en jouant de la musique classique sur un  » piano à bretelles « . Pour ma part, je n’ai rien trouvé de choquant dans cette vision atypique de la musique de Bach. Pour tout dire, je me suis pris au jeu de la curiosité pour finir par adhérer à ce type d’interprétation et oublier que le thème principal émanait de cet instrument dit  » populaire « .
La qualité d’interprétation est très bonne et se trouve rehaussée par le quatuor à cordes qui accompagne le soliste en suivant la partition à la lettre. La prise de son est haute qualité. A découvrir.


• Jazz, variétés

All For You
Diana Krall

C’est une Diana Krall en grande forme que nous retrouvons sur cet album. Les partitions de piano et un accompagnement dépouillé mais pertinent ont été soignés comme de coutume. La voix de Diana Krall fait froid dans le dos, car la prise de son n’accuse aucun défaut apparent : ce disque respire l’authenticité et le naturel. Voici donc un très bon CD qu’il convient de retenir tant sur le plan artistique que technique.

 

Benny Goodman in Moscow

Longtemps resté aux oubliettes, ces enregistrements publics étaient considérés en format vinyles comme de véritables pièces de collection. VOCALION s’est attaché à rééditer ces enregistrements exceptionnels en format CD, ce qui constitue une bonne nouvelle pour les aficionados de Benny Goodman. Si les qualités artistiques ne se démentent pas, l’enregistrement d’époque aurait mérité d’être remasterisé avec un peu plus d’attention.

 

JEALOUSY
Yehudi Menuhin et Stéphane Grappelli

Loin d’être une nouveauté, l’association de la musique classique et du jazz ne s’est jamais démentie lorsque Yehudi Menuhin et Stéphane Grappelli se sont rencontrés à diverses reprises pour proposer une série de morceaux issus d’un répertoire aussi vaste qu’éclectique. Réunir deux talents aussi opposés constitue un tour de force qui se solde par un cocktail musical étonnant qui demeure une exception dans les annales de la musique. La prise de son est correcte et l’interprétation vaut le détour.

 

Chet Atkins
picks on the Beatles

Il serait fastidieux de recommander tous les albums de Chet Atkins ; d’autant que beaucoup se résument à des compilations. Pourtant certains CD sont édités conformément à l’album original vinyle, comme Picks on the Beatles. Si le style country apparaît comme moins marqué ici, on ne regrettera pas de découvrir sous un autre angle les quelques thèmes qui ont fait le succès des Beatles, traités à la sauce Atkins. Comme à l’accoutumée, le guitariste fait des prouesses techniques qui méritent que l’on s’y attarde. Ce CD est agréable, voir amusant à découvrir. La prise de son date un peu, mais le résultat demeure très acceptable.

 

Desafindo – Swingin Country
Par Si Zentner

2 CD en un seul coffret pour découvrir le talent de ce jazzman des années 60 qui met notamment l’accent sur le style Bossa Nova avec une très belle qualité dans les arrangements. Malgré un remastering assez moyen, on savoure sans restriction les standards de la musique latino américaine et autres musique de jazz avec un réel bonheur.

 

Soft Lights and Sweet Music
John Wilson and his Orchestra

John Wilson est un tout jeune chef d’orchestre anglais : il n’a que 40 ans. Sa tâche est lourde, et il s’est fixé comme objectif de dépoussiérer la musique orchestrale ou dite récréative des années 50 / 60. Davantage connu en Angleterre où il donne des concerts, John Wilson nous propose à travers ce CD fraîchement enregistré un répertoire varié, mais diablement orchestré et bien agréable à écouter. On y fera connaissance avec la musique de Gerschwin, Kern, Hammerstein, Rodgers, Berlin … La prise de son n’appelle aucune remarque négative, et ce CD peut être utilisé comme disque repère pour tester des très grands ensembles haute fidélité.