ROTEL RC-1572 & RB-1572

Origine : Japon
Fabrication : Chine
Préamplificateur / Dac et bloc de puissance transistorisés
Préamplificateur / convertisseur

Bande passante ligne : 10 Hz à 100 kHz ±0,3dB
Bande passante entrées numériques : 10 Hz à 20 kHz ±0,5dB
Bande passante entrée phono : 20 Hz à 20 kHz ±0,3dB
Taux distorsion : < 0,004%
Rapport signal / bruit ligne : 110dB
Rapport signal / bruit entrées numériques : 100dB
Rapport signal / bruit entrée phono : 80dB

1 entrée phono MM
3 entrées ligne haut niveau RCA
1 entrée ligne haut niveau XLR
1 sortie ligne RCA
1 sortie ligne XLR
1 sortie subwoofer RCA
1 sortie casque jack 3,5

2 entrées numériques coaxiales,
2 entrées numériques optiques,
1 entrée PC-USB en face arrière
1 entrée USB en face avant

Bloc de puissance

Puissance : 2 x 250 watts / 8 ohms
Taux de distorsion : < 0,03%
Bande passante : 0 Hz à 80 kHz ±1dB
Rapport signal / bruit : 109 dB
Facteur d’amortissement : 400

 

 

ROTEL ! un nom qui résonne comme celui d’un pionnier en matière de matériel haute fidélité. D’origine Japonaise, la marque fête en 2019 ses 62 ans d’existence, pour ne pas dire de succès. ROTEL, aujourd’hui, c’est l’héritage d’une tradition et d’un savoir-faire familiale, même si les produits sont aujourd’hui assemblés en Chine, complétés d’un lien de parenté étroit avec B&W.

L’héritage, c’est aussi pour ROTEL la faculté d’évoluer, de s’adapter et de “coller” à son époque en réalisant des électroniques musicales en répondant à la demande et aux attentes des audiophiles.

Le “fer de lance” de la marque se concrétise par des amplificateurs intégrés, mais aussi des sources numériques. On oublie parfois que ROTEL s’est aussi forgé une réputation enviable grâce à ses électroniques en éléments séparées dont le préamplificateur RC-1572 et son partenaire le bloc de puissance stéréo RB-1572 analysés au travers ce banc d’essai.

ROTEL a bien compris depuis de très longue années que deux éléments totalement séparées intégrant leur alimentation respective vont dans le sens d’une musicalité supérieure à celle d’un amplificateur intégré. D’autre part, les phénomènes vibratoires et autres pollutions n’interfèrent pas ou peu sur le fonctionnement optimal de chaque section. Le gain qui en résulte n’est plus à démontrer.

Le préamplificateur RC-1572 se présente sous une forme conviviale, relativement sobre, à la façade en aluminium qui inspire la confiance et la sympathie.

Sous les lignes épurées et familières du RC-1572 se cachent des technologies sophistiquées. Les sources analogiques et numériques ont été traitées de manière équivalente, car l’auditeur possède aujourd’hui souvent plusieurs sources numériques, mais il veut également pouvoir profiter de formats plus “traditionnels”, comme le disque vinyle par exemple.

Un transformateur toroïdal surdimensionné et une alimentation régulée garantissent pour tous les étages un courant et une tension stabilisés, et ceci, dans les conditions les plus dynamiques. Les meilleurs composants haut de gamme ont été sélectionnés sur la base de nombreuses évaluations d’écoute. Un routage soigné de tous les signaux de bas niveau a été réalisé pour obtenir un rapport signal / bruit réellement impressionnant, complété par une dynamique musicale élevée, associée à un très haut niveau de détails et une ampleur sonore étonnante.

Le préamplificateur stéréo RC-1572 est également souple d’utilisation et polyvalent en exploitation. Quatre entrées numériques (2 coaxiales et 2 optiques), auxquelles s’ajoute une entrée PC-USB à l’arrière qui “supporte” les sources numériques jusqu’à la résolution 32 bits / 384kHz. Les 4 entrées ont été conçues pour connecter des décodeurs de télévision câblée ou satellite, téléviseurs à écran plat ou lecteurs Blu-ray pour une qualité de restitution toujours étonnante.Le “traitement” du signal numérique est pris en charge par une puce AKM premium 32 bits/768 kHz.
On notera aussi qu’il est aussi possible de “fixer” le niveau d’écoute et de définir une option de mise sous tension automatique pour les entrées numériques, permettant une utilisation avec des appareils disposant de leur propre contrôle de volume pour un usage simple au quotidien. L’entrée PC-USB prend en charge les signaux DSD. Une fonction Bluetooth au format aptX fait également partie du programme de connexion.

Les entrées analogiques adoptent des connecteurs de type XLR symétriques, parfaits pour relier les sorties XLR du RCD-1572 ou d’autres sources, auxquelles s’ajoutent quatre paires d’entrées RCA conventionnelles. Une entrée phono pour cellule à aimant mobile vient compléter ces entrées analogiques. Il est juste dommage que ROTEL ait limité l’entrée phono aux seules cellules à aimant mobile.

Les sorties sont de type symétrique XLR ou asymétriques, ainsi qu’une sortie mono pour caisson de graves et deux triggers 12 volts permettant de commander l’activation / désactivation d’un amplificateur externe ou d’autres éléments audio. Pour une parfaite intégration dans un système domotique connecté, nous disposons du pilotage par RS232 sur connecteur DB9 standard, ainsi que d’un port Ethernet offrant le contrôle par IP et les mises à jour logicielles.

Au chapitre des “petits plus”, ce préamplificateur est muni de correcteurs de timbres graves (±10 dB à 100 Hz) et aigus ±10 dB à 10 kHz, heureusement débrayables et d’une prise casque au format jack 3,5 en façade, plus anecdotique qu’autre chose.

Le bloc de puissance RB-1572 est plus “conventionnel” dans sa présentation. Toutefois, il fait l’objet du même soin conceptuel dont nous sommes habitués chez ROTEL. C’est un produit déjà ancien qui revêt cependant comme principal intérêt de compléter harmonieusement le préamplificateur RC-1572.

Le constructeur s’étend moins sur le concept de ce bloc de puissance qui délivre une puissance de 2 x 250 watts sous 8 ohms en Classe D. Si la face arrière comporte de 8 paires de bornes HP autorisant le bi-câblage et tous types de connexions (fourches, bananes, fil nu de forte section), j’ai été stupéfait de trouver uniquement une unique paire d’entrée RCA interdisant de relier ce bloc de puissance au préamplificateur RC-1572 en mode symétrique. Un paradoxe sur lequel je m’interroge et qui n’a pas de fondement !

Ecoute et impressions  :

Les tests d’écoutes ont été effectuées avec le lecteur réseau PIONEER N-70A , enceintes acoustiques B&W CM9, câbles de modulation ESPRIT Beta et Aura et HP ESPRIT Aura.

Pour l’alimentation secteur : câbles secteur ESPRIT Alpha, Celesta, Eterna sur barrette secteur ordinaire.

Exploitation : la liaison lecteur réseau / préamplificateur a été effectuée en mode asymétrique RCA.

Extraits dématérialisés sélectionnés : Quiet Night’s par Diana Krall L’Aigle Noir de Barbara (24 bits / 96 kHz) – Naim Sampler N°6 – Epics by The City Of Prague Philharmonic Orchestra – På svenska par Jan Johansson – Thriller de Michael Kackson (24 bits / 88,20 kHz) – Prodige par Camille Berthollet (24 bits / 96 kHz) – Jungle par Emma Louise – Dance into Eternity par Omar Faruk Tekbilek, etc…

Couleur des timbres  définition

Sur ce chapitre, cet ensemble se défend honorablement. Je ne pas affirmer qu’il délivre une musicalité absolument dénuée de colorations. Cependant, ces couleurs ne reflètent pas systématiquement des traits trop “appuyés” ou caricaturaux. Si la neutralité absolue n’est pas totalement au rendez-vous, il serait mesquin de critiquer des “débordements” sur une ou des fréquences particulières.
Les couleurs sont belles, un tantinet chatoyantes, notamment sur les vocaux, ce qui aboutit à une reproduction globalement agréable et équilibrée dans son ensemble. Pour ceux qui recherchent un peu de chaleur humaine, il trouveront en association avec des enceintes B&W une forme d’équilibre subjectif réellement plaisant.

Le registre aigu file haut, avec une finesse et une définition appréciables qui met correctement en évidence le filé d’un violon, les coups de cymbale ou le tintement d’un triangle par exemple. Ce registre aigu s’articule autours des fréquences médiums qui “distillent” une foule d’informations complémentaires, notamment sur les voix dont nous apprécierons les articulations. En parallèle, l’ensemble 1572 se distingue par un grain appréciable : le “contact” d’un archet sur les cordes d’un violon ou d’un  violoncelle laisse entrevoir une forme de matérialisation que l’on retrouvera aussi sur les fréquences bas-médium et grave.

Le registre grave n’appelle pas commentaires négatifs. Les timbales, par exemple, adoptent une “formulation” consistante et pleine. La basse électrique ou la contrebasse descendent aussi profondément que souhaité sans altérations ou limites objectives. Les notes de piano sonnent et résonnent avec le poids et l’équilibre qui conviennent. Le suivi des notes est immédiatement identifiable – inutile de tendre l’oreille, même à bas niveau d’écoute, pour entendre l’essentiel : cet ensemble fait ce qu’il faut pour vous dispenser de cet exercice.

Définition

Pour compléter ma description précédente, ce tandem ROTEL délivre un message sonore charnel dans son ensemble, bien documenté, laissant une large place à un grand nombre de nuances. Plutôt ouvert à un large éventail de subtilités, la transparence ne fait visiblement pas défaut. J’ai même pu apprécier souvent une forme de pureté musicale, qui généralement, caractérise des produits de gamme supérieure, voir très supérieure. C’est sans aucun doute et depuis longtemps la force des électroniques ROTEL.
Le constructeur met en avant une caractéristique essentielle : le silence de fonctionnement de ses appareils. Le concept et la mise au point traduisent ce comportement réellement audible de cette transparence qui met en lumière une palette de détails suffisamment étendue pour rendre la musique riche en substances et harmoniques.

Fluidité 

Les produits ROTEL nous ont depuis plusieurs décennies habitué à une musicalité spontanée, sans failles apparentes, sans “coups tordus”, donc fluide par définition. L’ensemble RC-1572 / RB-1572 ne déroge pas à cette ligne de conduite.
Je n’irais pas jusqu’à évoquer une onctuosité hors normes (ce terme ne conviendrait pas ici), mais le message sonore et phrases musicales s’écoulent et s’enchaînent avec une docilité que l’on peut largement placer à l’actif ces appareils.

Dynamique réactivité rigueur

Les “frères” ROTEL ont un comportement dynamique exempt de tout reproche. Les accélérations se présentent sous les meilleurs hospices sur tous les styles de musiques écoutées. Dans le même esprit, nous sentons bien qu’en dépit de son âge, le bloc de puissance “en a sous le pieds” : les écarts de dynamique ainsi que la “gestion” des transitoires n’accusent aucune faiblesse. Aussi, d’un extrait à l’autre, et quelque soit le degré d’intensité requis et / ou demandé par l’utilisateur, la stabilité est toujours assurée.
Cet ensemble a réellement des prédispositions pour assurer une réactivité qui vous fait profiter des extraits musicaux les plus “fantaisistes”, les plus musclés. Vous bénéficierez d’une musicalité vive et enjouée, qui, cependant, fait preuve de retenue lorsque le contexte musical le requiert. Ainsi, ROTEL a su contourner le côté un peu trop démonstratif qui caractérise malheureusement encore trop d’amplificateurs intégrés qui cachent un peu leur absence partielle de pertinence en projetant systématiquement à la figure de l’auditeur certaines fréquences ou formes d’intensité inappropriées.
ROTEL a donc misé sur la rigueur pour proposer une reproduction cohérente et relativement réaliste sur toute la gamme de fréquences audible en s’assurant de l’homogénéité du message musical à reproduire.

Scène sonore

La structure et l’extension de la scène sonore ne constituent sans doute pas le nec de plus ultra – toutes proportions gardées. Dans une pièce de moyenne dimensions, vous pourrez tout de même bénéficier d’une excellente prestations et présence des musiciens. La structure des plans est correcte : on distingue assez bien l’emplacement des musiciens au sein de l’espace musical. Nous en retiendront une forme d’aération complétée par des contrastes parfois inattendus. Pas de tassement ou de concentration de tel ou tel groupe d’instruments. Les effets stéréo sont bien marqués et il se dégage une ampleur générale évidente, inhérente à la séparation des sections pré-amplificatrice et de  l’étage de puissance. Je n’évoquerais pas ici une construction en trois dimensions exceptionnelle; cependant en largeur et en hauteur, la scène sonore prend les dimensions attendues et réalistes. J’émets un peu plus de réserves sur la profondeur de champ moins flagrante. L’étagement des plans reste cependant dans les “normes” des électroniques qui a des facultés à construire une scène sonore correctement agencée.

Communication avec l’auditeur

Sur le plan de l’émotion, qu’en est-t-il exactement ? L’ensemble RC-1572 & RB-1572 ne devrait pas vous décevoir. Nous ressentons aisément l’application des musiciens, l’attention portée à la prise de son et au mixage de l’ingénieur du son. Cet ensemble n’a pas grand chose à envier à la concurrence, ni même aux produits plus ambitieux de la marque. La “sculpture” des extraits les plus expressifs est prise en charge avec beaucoup d’attention et de délicatesse. Les vocaux solos ou les choeurs vous parlent, et les échanges entre eux et l’auditeur s’établissent instantanément, sans détours, sans opacité. C’est vrai que ces électroniques ne dissimulent pas grand chose et misent essentiellement sur le réalisme de reproduction.

La musique, les chansons, n’ont pas l’aspect décharné qui émane quelque fois de produits concurrents. ROTEL s’emploie ici à rendre la reproduction la plus naturelle possible et s’applique à rendre la musique, avant tout, agréable à déguster. Pas de fatigue auditive à craindre, mais au contraire de belles surprises qui pourront même surprendre les puristes en quête de sensations particulières. Il arrive parfois que les messages complexes viennent perturber le lien entre les musiciens et l’auditeur. Ce tandem ROTEL sait déjouer habillement ce genre de difficultés : aussi, vous pouvez être assurés de pouvoir goûter en toute quiétude aux excellentes prestations, celles qui vous “parlent”, celles qui vous laissent le souvenir impérissable de moments musicaux captivants, celles qui vous donnent un sentiment d’évasion et de bien-être musical.

 

Conclusion :

On dira ce qu’on voudra, si l’on fait abstraction de l’encombrement, un système préamplificateur et bloc(s) de puissance séparés seront toujours plus “efficaces” et plus pertinents que leur équivalent intégré. ROTEL l’a – semble-t-il – de tous temps  revendiqué.
Nous retrouvons avec les RC-1572 & RB-1572 le souffle d’une musicalité plutôt bien “trempée”, aérée, ample, tonique, cohérente dans son ensemble. Vos “pièces musicales” préférées pourront ainsi être mises en valeur, et vous faire vibrer dans bon nombre de circonstances.

 

 

Prix : 2200 € l’ensemble (02/2019)

Test d’écoute réalisé par
Lionel Schmitt