REGA R 1

REGA – R 1

Enceinte 2 voies / 2 HP – bass-reflex
Type : bibliothèque
Rendement : 90 db / 1w / 1m
Impédance nominale : 8 ohms
Puissance admissible : 80 watts
Réponse en fréquence : non spécifiée
Dimensions : ( H x L x P ) 320 x 150 x 236 mm
Origine : Grande Bretagne

rega r1-1Sacré Monsieur Roy Gandy ! une fois de plus, vous nous avez encore surpris. Comment une aussi petite boîte en bois peut-elle délivrer de la musique avec tant de générosité ? La réponse se résume sans doute en 3 mots : talent du concepteur. Il faut tout de même savoir que Roy Gandy au début de sa carrière était passé maître dans l’art de concevoir des enceintes acoustique à fort potentiel musical.

La R1 est le modèle d’entrée de la nouvelle gamme 2004 / 2005. Il s’agit d’un modèle dit de  » bibliothèque  » et donc de fait peu encombrant. Il s’agit d’une enceinte bass-reflex avec un évent de décompression placé en face arrière; ce qui signifie que pour donner le meilleur d’elle même, il sera conseillé de l’éloigner du mur d’au moins 30 à 40 centimètres : la profondeur de scène en dépendra grandement. Le nombre de transducteurs se résument à :

– un tweeter à dôme souple en textile imprégné qui ressemble un peu à celui de la R7,
– un boomer / médium à membrane papier de 13 cm de diamètre.

Le constructeur ne s’étend ni sur la provenance ni sur le concept de ces haut-parleurs, mais on retiendra que le HP de grave pourtant réalisé par Rega est placé physiquement au dessus du tweeter afin de favoriser la dispersion acoustique – bon d’accord, pourquoi pas. Au verso, outre l’évent de décompression déjà cité, on trouvera sur un support en plastique qui accueille un simple mais solide bornier de bonne facture ne permettant pas le bi-câblage – mais ce procédé de connexion est-il indispensable ?

ECOUTE 

Connecté à un amplificateur Rega Mira 3 et un lecteur CD Rega Planet : la R1 dégage un bonheur absolu, une vivacité déconcertante et un volume sonore impressionnant, vu la taille de cette « enceinte gadget ».
Il se déverse de la R1 un déluge de musique et d’informations qui ne correspond pas tout à fait ce que l’on pourrait en attendre au premier abord d’un tel gabarit.


On reste pensif devant le registre grave qui descend relativement bas, mais qui reste cependant très lisible et bien maîtrisé, même à fort niveau d’écoute sonore – impossible de faire talonner ce boomer. Sur les coup de tambours, aucun dérapage ou traînage n’est à déplorer : les attaques sont parfaitement maîtrisées; on retrouvera cette caractéristique avec le piano qui prend ici une dimension intéressante. Le registre aigu délivre des sons cristallins sans qu’aucune agressivité ne soit à déplorer : les violons sont d’une grande finesse par exemple, mais on aussi le grain qu’il faut pour convaincre un mélomane averti. Beaucoup de micro-détails d’arrière plans attirent aussi l’attention.
Le médium est quand à lui superbe, notamment sur les vocaux qui font preuve d’une belle humanité et d’une réelle présence. Avec la R1, l’auditeur baigne dans un flot de bonheur musical dont il sera difficile de se passer.

Certes, la R1 ne peut rivaliser avec les ténors du moment tels que la prestigieuse PEL QUATTRO Référence testée dans cette page, mais ses qualités musicales et sa grande générosité en font une enceinte incontournable dans sa catégorie et pour son prix très accessible. Bravo ! Le constructeur préconise des câbles QED ou REGA, mais l’YBA Glass donne aussi d’excellents résultats.

Cotations : Musicalité : 10 / 10
Rapport qualité – prix : 10 / 10

 

Prix : environ 530 € la paire ( 03/2005 )

 

Ecoute réalisée 
Par Lionel Schmitt