REGA BRIO 3

REGA BRIO

( version 3 )

Origine : Grande Bretagne
Ampli-préampli intégré à transistors
Puissance : 2 x 38 W sous 8 ohms
Bande passante : non spécifiée
Distorsion harmonique : non spécifiée
Rapport signal / bruit : non spécifié
Couleur noire ou argent
4 entrées haut niveau
1 entrée phono MM
1 sortie enregistreur

Rega Brio3

Depuis de nombreuses années, ce petit amplificateur intégré de base figure au catalogue du constructeur Britannique depuis de nombreuses années (1992 pour être précis). Ainsi, le REGA BRIO fait le bonheur musical de bon nombre d’audiophiles qui ne désirent ou ne peuvent pas engloutir des sommes pharaoniques dans un équipement de haut de gamme, mais s’attachent à l’essentiel : la musique.

Contrairement à la plupart de ses concurrents d’Outre Manche de même prix et de même catégorie, le BRIO est totalement construit en Grande Bretagne, et le constructeur a  » investi  » l’argent dans les éléments qu’il jugeait utiles pour la fiabilité et la qualité sonore. Ont donc été mis de côté tous les gadgets et réglages parfaitement inutiles et qui viendraient perturber la qualité du fragile signal sonore. On regrettera toutefois, le réglage de balance pourtant si utile dans certains cas.

Sur le plan de la construction, cet amplificateur REGA de 3ème génération est élaboré sur les bases d’un châssis en aluminium qui repose sur des pieds en caoutchouc – l’ensemble permet un bon découplage et une immunité efficace contre les vibrations parasites. Le schéma interne est simple avec un minimum de composants sur le trajet du signal, mais ces composants ont été choisi pour leur qualité musicale. On retiendra que l’alimentation fait appel à un transformateur toroïdal relayé par 2 condensateurs d’une capacité totale de 10 000 micro-farads permettant une excellente stabilité du courant.

Sur le plan de la présentation, la face avant en plastique moulé ne regroupe que les commandes vitales : un interrupteur de mise sous tension, un sélecteur pour les 5 sources et un réglage de volume.
La sobriété du REGA BRIO est ici poussée à l’extrême car aucune télécommande n’est prévue en option, et le constructeur a même fait l’économie d’une boucle monitoring pour enregistreur. Cependant, au verso, à côté des 5 fiches RCA lignes et phono, on trouvera tout de même une sortie permettant la connexion d’un enregistreur ou à défaut un amplificateur casque.
Enfin, 4 bornes HP de qualité basique permettront de brancher une paire d’enceintes acoustiques selon le mode mono-câblage.

Le représentant de chez REGA France m’informe que la section phono ( sensibilité 3 mv / 47 ohms ) permet d’associer au BRIO des platines disques et des cellules très performantes, et comme REGA s’avère être un spécialiste en la matière …

ECOUTE 

Sur le plan musical, le ramage vaut le plumage. Sans vouloir casser la baraque, le REGA BRIO restitue avant tout une musique très homogène qui privilégie essentiellement le registre médium.
Les vocaux seront mis à l’honneur et s’avèrent être expressifs et communicatifs, comme c’est d’ailleurs le cas avec les toutes électroniques REGA , et comme j’ai pu le constater sur le CD Tri Yann en concert – tournée Live 1996.

Le registre aigu, sans monter à des  » altitudes stratosphériques « , s’avère assez fin, mais il ne brille pas non plus de mille feux. Le registre grave, quand à lui, manque un peu de profondeur il est vrai, mais ne fait pas preuve de rondeur excessive ( comme cela est souvent le cas pour cacher la misère).

Les 2 x 38 watts sous 8 ohms du REGA associés à sa très grande douceur, lui donnent pourtant des capacités dynamiques intéressantes que l’on pourra apprécier sur certains enregistrements tirés du CD d’Henri Salvador  » Chambre avec Vue  ». Avec ce CD, on se régalera de ses caractéristiques spontanées, de la magnifique fluidité, et de l’humanité qui se dégagent de cet intégré à travers des rythmes variés et des plans assez bien construits.
J’ai relevé aussi une belle capacité à restituer les cuivres et les instruments de percussions, ainsi que les accords de guitare acoustique.
A l’inverse, j’ai été un peu déçu par la restitution des lignes de basses qui manquent tout de même de  » coffre  ». Pourtant, je ne suis pas vraiment arrivé à prendre en défaut cet intégré qui restitue la musique avec beaucoup de cohérence.

Le REGA BRIO s’adresse à tous ceux qui veulent accéder à la haute fidélité pour un prix relativement modique. Il donnera le meilleur de lui-même associé à, par exemple, une paire d’enceintes REGA R1 ( voir essai page enceintes ) et un lecteur CD REGA Planet.
Et si ce lecteur vous paraît trop cher, sachez qu’un mariage avec un lecteur ATOLL CD 50 donnera des résultats musicaux de très bonne qualité, et on gagnera même légèrement en finesse dans l’aigu.

Cotations : Musicalité : bonne approche
Rapport qualité – prix : très bon

 

Prix : 560 €  (05/2005)

Essai réalisé par
Lionel Schmitt