REGA Ania : le constructeur confirme sa position sur le créneau des cellules MC

Rega logo

REGA Ania1

Cellule MC ANIA

 

REGA confirme son positionnement sur le créneau des cellules MC. En effet, après l’Apheta, l’Apheta 2, l’Aphelion, voici que le constructeur britannique dévoile une nouvelle cellule à bobine mobile.

Bien entendu, cette cellule s’inspire largement des études menées lors de la réalisation des modèles cités ci-avant, mais REGA s’est fixé comme objectif d’élargir son offre avec un modèle plus accessible sur le plan tarifaire. C’est aussi dans cet esprit que l’ANIA est née.

Cette très bonne surprise arrive en outre à point nommé à peine quelques jours après la « diffusion » des nouveaux préamplificateurs FONO présentés très récemment dans cette même page.

REGA Ania2

L’ANIA reprend le principe de l’aimant néodyme, mais adopte cette fois un boîtier usiné avec une précision extrême dans une matière combinée de polymère et de verre appelée sulfate de polyphénylène. REGA n’hésite pas  communiquer sur les moyen mis en œuvre pour réaliser le corps de la cellule, dont les machines outil.

Les inserts sont en acier inoxydable de haute spécification et faible tolérance. Le système de pivotement rhomboïde est unique, et l’ANIA adopte un diamant de type elliptique. La masse très faible de cette nouvelle cellule jouera un rôle important sur son comportement et aura sans doute un effet bénéfique sur la musicalité.

Comme de coutume, REGA communique peu sur les caractéristiques techniques, mais on retiendra :

 – Impédance d’entrée : 100 ohms,
– Impédance de sortie : 10 ohms,
– Séparation des canaux : ≥ -29dB,
– Tension de sortie : 350μVolts.

L’excellente surprise vient du prix qui devrait se situer aux alentours de 700 euros (à confirmer). A ce tarif, l’ANIA constituerait alors une concurrente de poids face aux références du moment.

Lionel Schmitt

savoir_plus

Site du constructeur :
http://www.rega.co.uk

Site de l’importateur :
http://www.soundandcolors.com/