NAIM Nac 152 XS et Nap 155 XS

NAIM Nac 152 XS – Nap 155 XS

Origine : Grande Bretagne
Préamplificateur et amplificateur transistorisés

Bande passante préampli : 4 Hz à 40 kHz
Rapport signal-bruit : 67 dB à 775 mV
Taux de distorsion : 0,042%

Puissance sous 8 ohms : 2 x 60 Watts
Puissance sous 8 ohms : 2 x 90 Watts
Bande passante amplificateur : 4 Hz à 75 kHz
Rapport signal / bruit : 100dB
Taux de distorsion : 0,013%

5 entrées haut niveau DIN ou RCA
1 entrée jack 3,50 en façade
2 entrées haut niveau DIN ou RCA
1 sortie ligne fixe
1 sortie ligne variable DIN
2 sorties ligne variable RCA

 

NAIM 152-155

Depuis quelques années, le constructeur britannique met l’accent sur ses (excellents) produits numériques et s’inscrit pleinement dans l’ère du dématérialisé. En parallèle, NAIM a amélioré ses amplificateurs intégrés au point que l’on en oublierait presque ses éléments séparés. Selon mon point de vue c’est une erreur : il ne faut pas perdre de vue que NAIM a toujours entretenu et maîtrisé le concept d’éléments distincts en boîtiers séparés. Aussi, il m’a apparu intéressant de refaire un tour d’horizon sur les dernières moutures du préamplificateur Nac 152 XS et le bloc de puissance Nap 155 XS. Chacun d’eux prend assez logiquement la succession des Nac 112, Nac 122, et Nap 150.

Et bien que la tendance soit aux amplificateurs intégrés, et même au retour du « tout en un », je reste convaincu qu’un ensemble préamplificateur / bloc de puissance séparés offre un petit supplément de choses qui font la différence. Le couple NAIM Nac 152 XS – 155 XS constitue une réponse enviable à une musicalité sans concession pour un tarif encore raisonnable. Et pour ceux qui souhaiteraient tirer le meilleur partie de leur équipement, les alimentations SuperCap, Flatcap XS, HiCap constituent des compléments réellement significatifs qui permettront au préamplificateur Nac 152 XS de décupler ses forces. C’est d’ailleurs avec la FlatCap XS que je vous propose de faire connaissance avec cet ensemble.

1° Le préamplificateur

Le NAC 152 XS succède au NAC 122 testé par mes soins dans ces colonnes. Il a été conçu autour d’une carte mère entièrement nouvelle qui intègre des avancées à la fois en matière d’électronique analogique et quelques améliorations sur le découplage mécanique. Sa technologie est largement inspirée de celle du NAC 202. Il est équipé d’un potentiomètre de contrôle du volume Alps, filaire et motorisé, pour de meilleures performances et un bruit moindre en cours d’utilisation. Les six entrées DIN sont commutées par relais, pour des performances accrues. Un grand soin a été apporté à la conception du boîtier et de la carte mère (circuit imprimé) pour qu’ils soient le moins sensibles possible à la résonance et pour isoler le circuit imprimé des interférences inhérentes à son environnement.

NAIM verso1

Les entrées haut niveau – standard DIN ont (enfin) été pour la plupart doublées au standard RCA. On en compte 6; les entrées DIN Hdd et Av peuvent également servir également de sortie pour l’usage d’un enregistreur. On pourra également compter avec deux sorties RCA dont une est déstinée à relier le bloc de puissance et la seconde à Subwoofer.

En façade, on a droit au réglage de volume motorisé complété des six touches destinées à la sélection des sources, aux quelles s’ajoute une fonction Mute. Une prise jack 3,5 mm vient compléter la face avant convenant à divers lecteurs de musique portables. L’ensemble des fonctions est reprise par la télécommande fournie d’origine. Je lui reproche cependant l’absence de réglage de balance pourtant bien pratique.

2° Le bloc de puissance

Sous sa « robe » noire anthracite en aluminium rigide, le bloc de puissance intègre un solide transformateur toroïdal réalisé sur mesure de 260 VA, avec des enroulements séparés pour chaque canal de sortie. Le cœur du circuit de l’amplificateur est une version dérivée du NAP 500, équipé d’une alimentation conséquente et réputée silencieuse dont le constructeur se porte garant de la régulation vis à vis des fluctuations du courant secteur. A ce tire, le total capacitif des condensateurs de filtrage est de l’ordre de 10.000 microfarads.

Le schéma est simple, les composants peu nombreux, mais la réalisation inspire la confiance et  une fiabilité à l’épreuve du temps et de l’utilisation. L’étage de puissance repose sur un simple push-pull de transistors bipolaires d’origine Sanken. Résistances à couches métalliques font partie de la panoplie des composants discrets implantés sur l’unique carte électronique.

NAP 155 xs intérieur

La connexion au préamplificateur NAC 152 XS s’effectue exclusivement par l’intermédiaire de l’unique connecteur DIN, ce qui réduit quelque peu le champ des possibilités. Les connecteurs HP n’autorisent que l’utilisation de fiches bananes et le mono-câblage.

Ecoute :

Les tests d’écoute ont été effectués en auditorium au travers d’innombrables séances avec le matériel suivant : lecteur CD NAIM CD 5 XS & alimentation FlatCap XS – lecteur CD NAIM CD 2X, enceintes acoustiques B & W CM 8, CM 9, CM 10, 804 Diamond et 805 Diamond, câbles modulation NAIM Snaic 5 Din / Din et ESPRIT Kappa – câbles HP YBA Diamond et ESPRIT Kappa.

CD utilisésCD test NAIM Sambler N° 6 – ‘’ Marquises ‘’ et ‘’ La Ville s’endormait ‘’ par Jacques Brel- La Folia de la Spagna par Gregorio Panagua – 5ème Symphonie de Beethoven dirigée par Rudolf Kempe (réédition Esoteric) – Requiem de Mozart par Karajan – Modern Jazz Quartet with Laurindo Almeida – Double jeu par Laurent Korcia – Quiet Nights par Diana Krall – Les géants du jazz jouent Georges Brassens Celtic Spectacular sous la Direction de Erich Kunzel – Tri Yann et l’Orchestre National des Pays de Loire Vol.2 – Dance Intro Internity par Omar Faruk Tekbilek,etc…

1° Musicalité d’ensemble

Les traits de caractère propres à la marque NAIM se reconnaissent immédiatement, sans toutefois apparaître caricaturaux à outrance. Nous décelons un système plutôt « volontaire » ou en tout cas musclé, plein de vie, spontané, et pas du tout coincé. Ce couple délivre une musique riche qui ne laisse que peu de place à l’approximation.

  • Couleur des timbres

Les timbres me semblent en tous points assez naturels. Même si quelques traits de « verdure » persistent encore un tout petit peu, nous avons affaire à des couleurs tonales vraisemblables et toujours très agréables à entendre. Le filé de violons est soyeux, les coups de cymbales d’une belle finesse, mais entre toutes les caractéristiques, ce qui interpelle est bien le grain que peuvent prendre les instruments de musique. Ce grain et cette matérialisation signés NAIM sont inimitables et donnent ce « corps » et cette matière si réalistes aux instruments de musique en général.

De l’infra grave à l’extrême aigu, la bande passante subjective paraît bien plus étendue que celle mesurée par le constructeur. N’y voyez cependant pas de traces de « surlignage » intempestif. Sans vouloir prétendre être d’une neutralité absolue, les Nac 152 XS & Nap 155 XS s’attachent à reproduire les timbres d’une manière colorée et s’attachent à rester assez justes. Le cuivres brillent de mille feux, tandis que les cordes prennent une couleur boisée d’un très bel effet.

Le registre médium n’est pas spécialement mis en avant, et en tout cas pas au détriment des autres registres. Il se veut avant tout informatif et parfaitement « documenté ». Cela permet en outre d’asseoir l’analyse méticuleuse et d’extraire un grand nombre de micro informations qui rendent les vocaux « attractifs » et même attachants.  La transparence est aussi une des qualités de cet ensemble qui ne rechigne pas à vous faire entendre tout ce que contient un bon enregistrement avec une part de nuances non négligeable qui renforcent l’authenticité.

Le registre grave descend à une profondeur très acceptable, sans boursoufflures. Il se singularise par  sa tenue complétée d’une lisibilité inattaquables. Le suivi des notes de basse électrique ou de contrebasse sont reproduite avec une fermeté et une « charpente » qui confortent la solidité des fréquences basses. La texture « pleine » des percussions n’a rien d’anecdotique : les percussions ont du « coffre » et une matière réellement satisfaisantes.

Sur l’ensemble de la bande passante audible le tandem atteint ses objectifs et nous fait bénéficier d’une large palette de couleurs tonales.

  • Dynamique et rapidité d’exécution

Bien évidemment, c’est au niveau de la dynamique que cet ensemble fait valoir ses arguments et se distingue d’une certaine concurrence – peut-être même au sein de son propre camp. Les accélérations sont irréprochables et on appréciera en outre une gestion des écarts de dynamique sans failles. On sont que le bloc de puissance en a « sous le pieds » et ne peine jamais à répondre aux sollicitations multiples. Les Nac 152 XS & Nap 155 XS se comportent divinement bien en toutes circonstances et on a réellement plaisir à écouter des passages rythmés. Cet ensemble conjugue vivacité et souplesse : ses capacités à réagit vite et bien font plaisir à entendre !. Par rapport aux modèles précédents, les Nac 152 XS & Nap 155 XS savent aussi se contenir et n’affichent leur bonne humeur qu’en cas de besoin, là où d’autres électroniques peuvent en outre être trop démonstratives. En tout état de cause, l’expression et le disponibilité sont toujours au rendez vous.

  • Transparence et sens de l’ouverture

Le moins que l’on puisse dire est que cet ensemble NAIM n’offre, et de loin pas, une sonorité « bouchée ». Non, le sens de l’ouverture et la clarté font partie intégrale du cahier des charges. On sent que NAIM a mis tout son savoir faire au service des audiophiles qui recherchent de beaux moments d’émotions que l’on appréciera notamment sur de la musique acoustique, lyrique, baroque. N’en déduisez pas que les Nac 152 XS & Nap 155 XS sont « formatés » exclusivement pour ce type de musique, et quelques extraits de Pink Floyd par exemple, auront tôt fait de  vous démontrer le contraire. Les vocaux sont reproduits avec un réalisme singulier qui permet d’établir un dialogue permanent avec l’auditeur.

Sur le plan de la transparence, les Nac 152 XS & Nap 155 XS progressent. Le voile qui pouvait subsister sur les moutures précédentes s’estompe totalement. J’ai été stupéfait par les innombrables micro détails qui émanent de certains enregistrements y compris des enregistrements anciens ou plus ou moins bien « retravaillés » par des ingénieurs du son un peu exaltés. On observe aisément différentes nuances et un grand nombre de variations; celles qui donnent de la vie et un brin d’humanité à une œuvre qualitative.

  • Scène et image sonore

Assurément, l’ensemble NAIM déploie une image sonore panoramique qui s’étend spontanément dans les trois dimensions; les produits NAIM sont d’ailleurs connus pour cette caractéristique. Même si cette extension n’est pas la plus démesurée, on appréciera très bien la façon qu’a la musique de s’adapter à votre salle d’écoute, sans aucune forme de retenue. Je dois même reconnaître que les Nac 152 XS & Nap 155 XS s’exécutent avec un très beau panache et une franchise non dissimulée. Notez que les différents plans sont suffisamment marqués pour être crédibles – que les reliefs qui n’ont rien d’anecdotiques. On distingue sans peine les instruments ou groupes d’instruments de premier plans de ceux de second plan.

La présence des interprètes dans la salle d’écoute constitue une des forces de cet ensemble dont la générosité sera facilement démontrée. Sans alimentation supplémentaire, on relève un côté aéré de bon aloi où chaque musicien ou choriste prend la place qui lui a été désignée lors la de la prise de son. L’aspect tri-dimensionnel est respectable et peut en remontrer à certaines électroniques concurrentes qui pêchent bien souvent sur ce point. C’est aussi par cet élan de générosité que j’ai découvert le très bon détourage des instruments et des voix, ainsi que leur aspect charnel.

2° Comparatif avec les amplificateurs intégrés

Les amplificateurs intégrés à la mode étant les modèles NAIT XS2 et SUPERNAIT. Au cours de différentes séances d’écoutes, je ne me suis pas privé d’effectuer des comparaisons avec ces amplificateurs, testés par ailleurs individuellement, et dont je reconnais leurs valeurs musicales respectives et hautement recommandables.

  • Comparatif entre Nac 152 XS & Nap 155 XS et NAIT XS2

La comparaison avec le NAIT XS2 se passe de commentaires. Si vous souhaitez aller plus loin sur tous les paramètres objectifs et subjectifs, il n’y a pas photo le couple Nac 152 XS & Nap 155 XS offre une scène sonore plus ample, plus déliée, plus holographique, et un étagement des plans et des reliefs mieux marqués. En d’autres termes, cet ensemble est plus attachant et colle davantage à la réalité musicale.

Par ailleurs, j’ai trouvé que l’ensemble Nac 152 XS & Nap 155 XS était plus expressif et sans aucun doute plus « nerveux » que l’amplificateur intégré NAIT XS2, y compris si l’on associe ce dernier à l’alimentation FlatCap XS.

  • Comparatif entre Nac 152 XS & Nap 155 XS et SUPERNAIT 2

En ce qui concerne les différences avec le SUPERNAIT 2, soyons sincères celles-ci sont moins perceptibles qu’il n’y paraît au premier abord. Il est réellement nécessaire d’avoir une oreille exercée pour identifier les infimes nuances qui pourraient éventuellement faire la différence; et d’ailleurs quelles différences exactement ?

A l’heure actuelle (janvier 2016), l’amplificateur intégré SUPERNAIT 2 coûte sensiblement plus cher que l’ensemble Nac 152 XS & NAP 155 XS, mais je ne vois pas non plus ce qui peut justifier cet écart de tarif, si l’on prend comme seule référence la musicalité. J’admets que cet amplificateur intégré prendra moins de place que l’ensemble Nac 152 XS & NAP 155 XS, qu’il intègre un précieux réglage de balance qui fait cruellement défaut au préamplificateur Nac 152 XS, et qu’il délivre une puissance supérieure de 30% à celle du bloc de puissance NAP 155 XS. Cependant, ces éléments ne suffisent, à mon sens, pas à opter pour l’amplificateur intégré pour ces seules raisons.

3° Apport de l’alimentation séparée FlatCap XS

Si le couple Nac 152 XS & Nap 155 XS performe déjà honorablement dans sa version de base, avec l’alimentation FlatCap XS connectée au préamplificateur Nac 152 XS, le système dans son ensemble décuple significativement ses forces, dans le bon sens du terme. La FlatCap agit principalement sur le délié et la fluidité. En complément, la scène sonore s’avère plus ample, plus étoffée, et surtout plus aérée. Ainsi, la musique « respire » mieux en quelque sorte. Toutefois, n’attendez pas un gain en dynamique significatif – les écarts avec une connexion du Nac 152 XS sur l’alimentation du Nap 155 XS ne sont pas instantanément perceptibles, même s’ils existent.

Ensuite, le gain est sensible au niveau des harmoniques – c’est incontestable. Les notes de musiques s’éteignent plus « proprement » et plus subtilement dans le temps, ce qui renforce l’aspect naturel.

naim logo

Conclusion :

Relégués au second rang derrière les amplificateurs intégrés de la marque, les ensembles séparés n’ont cependant pas « grillé leurs dernières cartouches ». A cet effet, le préamplificateur Nac 152 XS et le bloc de puissance Nac 155 XS vous démontreront sans doute le contraire.
Cet ensemble se singularise par son grand potentiel musical, fidèle à la tradition NAIM, par une puissance suffisante pour alimenter un grand nombre d’enceintes acoustiques, et une évolutivité par ajout d’une alimentation séparée. La « patte » NAIM est immédiatement reconnaissable : vif, réactif, et haut en couleurs, cet ensemble reproduit la musique avec une franchise et un fruité qui méritent toutes les attentions – ne négligez pas cette piste.

Synthèse : Musicalité : puissante, musclée, éprouvée
Appréciation personnelle : j’aime beaucoup
Rapport musicalité – prix : bon

Prix (01/2016) :

Préamplificateur NAC 152 XS : 1740 €
Amplificateur NAP 155 XS : 1980 €
Alimentation optionnelle FlatCap XS : 1260 €

Test d’écoute réalisé par
Lionel Schmitt