NAD Tuner C 422

NAD – Tuner C 422

Origine : Grande Bretagne
Gamme d’ondes : FM et AM
Bande passante : 15Hz – 15 kHz
Rapport signal / bruit : 70 dB ( stéréo )
Séparation des canaux : > 45 dB
Distorsion : < 0,30 %

Principales caractéristiques :
– Accord manuel et automatique
– mémoire : 25 stations FM et 5 stations en AM
– RDS : oui
– Télécommande commune à un système NAD.

nad c422

Il est de notoriété publique que NAD sait concevoir et réaliser bon nombre d’électroniques destinées à satisfaire des audiophiles exigeants, mais dont les finances ne sont extensibles à souhait. Néanmoins, le constructeur a su améliorer au fil des années ses produits pour les rendre plus musicaux, mieux finis, et donc plus attractifs.

Je dois avouer que c’est un peu par hasard que je suis tombé sur ce tuner qui fonctionnait sur l’une des nombreuses étagères d’une grande surface réputée spécialisée en produits multi-média; vous savez ce genre de grand magasin qui commercialise tout et n’importe quoi……Il n’empêche que ce magasin avait en démonstration le NAD C 422.

Sur le plan cosmétique, le C 422 reprend une présentation chère à NAD et conforme aux modèles les plus récents de la gamme  » classique  ». On notera toutefois, que le lifting a permis aux appareils actuels de bénéficier d’une façade en aluminium, et d’une présentation conviviale.
La construction se veut sérieuse et robuste avec, paraît-il, une alimentation de bonne dimension, et des circuits réalisés avec soin et de bons composants. On re lèvera que la banale connectique RCA est tout de même plaquée or. En revanche, on regrettera que le cordon secteur soit prisonnier du boîtier, interdisant ainsi l’utilisation d’un cordon de meilleure qualité.

ECOUTE

Si les conditions d’écoute ne sont celles dont je bénéficie habituellement, cela ne m’a pas empêché de procéder à une écoute attentive, malgré les bruits de fond. Pour mémoire, on notera que le C 422 était accompagné d’ un amplificateur intégré NAD C 320 BEE, et des petites enceintes de marque INFINITY. Pas de commentaires sur le câblage basique.

D’abord, les quelques manipulations de recherche de stations m’amènent à conclure que ce tuner fait preuve d’une bonne sensibilité, et je n’ai pas décelé de réels chevauchement de stations : un bon point. Un détour par France Musique me permet de juger de l’image stéréo et de la profondeur de scène qui n’ont rien à envier à des tuners beaucoup plus onéreux : un autre bon point.
Un concert de musique classique me permet de juger de la finesse des timbres; la bande passante est cohérente et bien équilibrée; ainsi, le registre grave du piano, par exemple, fait preuve d’une belle lisibilité, d’une attaque acceptable, et d’une profondeur réaliste – ce grave paraît en outre dégraissé.
Le registre médium délivre une belle palette de couleurs chatoyantes que l’on appréciera notamment sur des envolées de violons : un troisième bon point.
J’ai été moins enthousiasmé par la dynamique : certaines percussions ne sont pas restituées avec le même volume et la même conviction qu’avec d’autres tuners. Un changement de station et un arrêt sur France Inter permet de juger de la qualité des timbres de voix : un vrai régal, car les voix parlées et chantées brillent par leur côté chaleureux et humains. Naturellement, ce côté humain est bien mis en valeur avec la musique, laquelle est restituée avec fluidité et finalement une certaine classe.

Pour un prix très compétitif, le NAD C 422 sait délivrer de la musique avec beaucoup d’émotion et de justesse. Je pense que même dans les pires conditions, il tirera la plupart du temps son épingle du jeu.

Cotations :

Musicalité : satisfaisante

Rapport qualité – prix : bon

Prix : 350 € (01/2006)

Essai transmis par
Lionel.Schmitt