MARANTZ KI Ruby Series : Ken Ishiwata dévoile sa collection de « pierres précieuses »

 

KI Ruby Series

 

« Figure » incontournable du paysage audio international depuis plus de 60 ans, la marque fondée aux Etats-Unis par Saul B. Marantz a fait du chemin et a aussi changé plusieurs fois de mains au fil des décennies. Ces différents changements conduisent rapidement MARANTZ à trouver de nouvelles racines au Japon dès le milieu des années 60 avant de prendre une dimension internationale.

Pour accompagner ces différents changements, MARANTZ s’entoure du « savoir » de Ken Ishiwata qui, au fil des années, signe quelques séries sous la référence de KI leur donnant ainsi des lettres de noblesse musicale reconnues à travers le monde. A ce jour, ce « magicien » de l’audio supervise toujours la recherche et le développement des nouveaux produits au travers de technologies propriétaires visant à améliorer régulièrement la qualité sonore.

Depuis quelques mois, et plus particulièrement depuis le High End de Munich, les réseaux sociaux évoquent la gamme KI Ruby Series, mais la communication officielle MARANTZ (via le site internet) restait quelque peu muette.

C’est pour marquer 40 ans de vie commune entre le constructeur et Ken Ishiwata que MARANTZ dévoile officiellement ces deux nouvelles « pierres précieuses » sous le « label » KI Ruby Séries : un amplificateur intégré et un lecteur CD / SACD. La communication précise que chaque modèle est numéroté, mais sera produit en édition limitée à 1000 exemplaires.

• PMKI Ruby : amplificateur intégré qui s’inspire largement du PM-10, avec comme signe distinctif deux étages totalement distincts, avec une alimentation séparée pour le préamplificateur et une section pour l’amplificateur de puissance. Cet amplificateur intègre un étage phono MM/MC complété du circuit d’Égalisateur Phono Musical Premium et de la technologie HDAM pour la pureté du signal. Le tout est intégré dans un châssis double couche résistant aux vibrations avec d’épaisses parois en aluminium pour plus de rigidité, avec un capot supérieur en aluminium de 5 mm d’épaisseur, une façade en aluminium rigide, un châssis plaqué cuivre et des isolateurs massifs, le tout contribuant à son exceptionnelle musicalité. La puissance de sortie annoncée s’élève à 2 x 100 watts / 4 ohms et 2 x 200 watts / 8 ohms.

• SAKI Ruby : c’est avant tout un lecteur de CD / SACD, équipé d’un nouveau mécanisme de disque exclusivement pensé pour l’audio, le « SACD-M3 », capable de lire des SACD, des CD et des compilations sur CD-ROM ou DVD-ROM.  La conception sophistiquée mais épurée du SA-KI Ruby repose sur une alimentation électrique généreuse grâce à un transformateur toroïdal, des entrées numériques isolées et un étage de sortie analogique de haute qualité avec des HDAM propriétaire.
Vous l’aurez peut-être deviné, cette source pourra être aussi utilisée comme convertisseur N/A grâce à son entrée USB asynchrone, capable de traiter des formats allant jusqu’au PCM / DXD 384Hz/32 bits et DSD11.2MHz, et gère toute la musique numérique avec la technologie Marantz Music Mastering, unique sur le marché. Des entrées coaxiales et optiques sont également disponibles.

Chaque modèle dispose en outre d’une sortie casque au format jack 6,35 pour une écoute privée, et surtout  le modèle arbore la signature de Ken Ishiwata ainsi qu’un ornement « Ruby » spécial. Le site internet français ne donne malheureusement pas les performances et caractéristiques techniques de chaque produit, mais vous pourrez intégralement les retrouver sur site US.

Les tarifs sont en regard du luxe et de l’attention portée par le concepteur à réaliser des références uniques , soit 3990 euros par appareil.

Lionel Schmitt

Site du constructeur en français
https://www.marantz.fr

Site du constructeur version américaine
https://www.us.marantz.com