LINN MAJIK

LINN MAJIK

Origine : Écosse
Ampli-préampli intégré (transistors)
Puissance : 2 x 33 W sous 8 ohms – 2 x 66 W sous 4 ohms
4 entrées haut niveau
2 entrée pour 2 enregistreurs
2 sorties pour 2 enregistreurs
1 sortie casque jack 6,35 en façade

Linn Majik

Lancé en 1993, le Majik a fait une cure de jouvence, et constitue un produit d’entrée dans la gamme du célèbre constructeur de platines disques écossais.
Sur ce dernier point, le Majik existe en 2 versions : une version 6 entrées ligne ou une version 5 entrées ligne + une entrée phono commutable. Dans les deux cas, on trouvera les deux boucles monitoring pour la connection de deux enregistreurs (les nostalgiques de l’enregistrement magnétique apprécieront).
L’appareil se présente sous la forme d’un tout petit coffret de dimensions 32 x 8 x 32 cm en aluminium recouvert d’une peinture qui amortit les vibrations.
La face avant comporte le minimum de commandes incitant l’utilisateur à se servir de la très complète télécommande livrée d’origine. En outre, cette face est pourvue d’un afficheur bien lisible, et une prise casque alimentée par un amplificateur spécifique : que la concurrence en prenne de la graine. Les sections ampli / préampli sont déconnectables à souhait permettant ainsi pas mal de possibilités d’évolution.

Les prises de connections sont de bonne qualité, mais les sorties HP font appel à de très rares prise CamCon ( bizarre ), mais sont doublées afin de permettre un éventuel bi-cablâge ou la connection de 4 enceintes acoustiques. La construction intérieure est très saine et fait appel à des composants de surface. Il sera également possible d’incorporer des modules supplémentaires permettant de faire évoluer la Majik vers un ampli tuner, ou le transformer en centre névralgique d’un système multi-pièces alimentant d’autres systèmes.
Si l’étage de puissance paraît  » léger  » ( 2 x 33 watts ), il n’en soutient pas moins une certaine endurance vis à vis d’enceintes ayant un rendement moyen.

ECOUTE

En ce qui concerne l’écoute, le Majik s’avère magique. Certes, il ne rivalise pas avec des électroniques trois fois plus chères, mais il se distingue par une certaine sérénité.
Sa caractéristique principale est la fermeté du message sonore et de l’équilibre tonal. Certes si elle apparaît comme un peu caricaturale, la musique est très cohérente et se traduit par une grande rigueur des timbres. A l’inverse d’électroniques Japonaises, il ne propose pas un son  » standardisé » , mais très varié en fonction du style de musiques qu’on lui demande de restituer.
On ne peut pas dire non plus qu’il a la fibre tonale marquée des amplificateurs d’outre Manche; il est vif, alerte, subtil, et parfois surprenant. Particulièrement à l’aise sur les cordes et les voix, il sait parfaitement gérer les détails et donner à l’auditeur l’émotion qu’il est en droit d’attendre.

Hautement recommandable en regard du prix et des possibilités proposés .

Cotations : Dynamique subjective : 8 / 10
Définition : 8 / 10
Effet stéréo : 9 / 1 0
Cohérence d’ensemble : 9 / 10
Rapport qualité – prix : 9 / 10

 

Prix : 1090 € (2002)

 

Essai transmis par :
Lionel Schmitt