a | b | c | d | e | f | g | h | i | j | k | l | m | n | o | p | q | r | s | t | w | x
Réinitialiser la liste
Saturation -  Niveau de signal audio ou vidéo trop élevé qui dépasse les possibilités nominales des équipements conduits à les traiter. En vidéo, la saturation produit des couleurs criardes. La saturation apparaît lorsqu'un appareil est poussé au-delà de ses capacités. Sur le plan audio, la saturation aboutit à une forme de déformation de la musique que l’on peut qualifier de distorsion.
Scintillement -  Défaut de restitution d'un message sonore. Fluctuations rapides du son, à opposer au "pleurage", variation lente dûe par exemple au décentrage d'un disque vinyle.
Sécheresse -  Il s’agit d’une impression ressentie lorsque les notes de musiques paraissent s’éteindre de façon prématurée. Cette « simplification » musicale affecte essentiellement les notes haut médium / aigu.  
Spatialisation -  La spatialisation définit les trois paramètres que peuvent prendre l’expression musicale dans la pièce d’écoute : largeur, hauteur, profondeur. La spatialisation s’apparente à l’aspect holographique défini ci-avant.
Spectre audible -  Le spectre audible contient l’ensemble des fréquences que l’oreille humaine peut percevoir.
Subjectivité musicale -  Par rapport à la notion d’objectivité, la notion de subjectivité repose essentiellement sur l'appréciation individuelle de chaque audiophile ou mélomane par rapport à la sonorité qu'il recherche, son degré d'exigence, et surtout à la crédibilité qu'il accorde à la restitution musicale qui lui est proposée.
Subwoofer -  Terme anglo-saxon qui se traduit par caisson de grave. C’est une enceinte spécialisée dans la reproduction de l’infra grave, généralement en dessous de 100 Hz. Le caisson de grave permet de compenser les limites des enceintes compactes qui ne peuvent produire une forte pression acoustique en dessous de 100 Hz.
Symétrique -  Un schéma (audio) est réputé symétrique lorsqu’il est composé de 3 conducteurs : le point chaud (+), le point froid (-), et la masse. Le + et le - sont de phases opposées, de façon à pouvoir transiter sans bruit à travers un long câble. L'intérêt du système, sous condition que tous les éléments de la chaîne soient symétriques (source, électroniques, câbles ) : toutes les perturbations captées par le câble (qui est une antenne en soi), sont captées de manière identique par les 2 conducteurs de signal (point chaud et point froid) puisqu'ils sont identiques et positionnés de manière identique par rapport au blindage (d'où le terme "symétrique"). Par ailleurs, l'étage d'entrée du maillon qui reçoit ce signal peut très facilement supprimer ces signaux parasites car il fonctionne en mode différentiel : il soustrait le signal du point froid au signal du point chaud, et ainsi les parasites s'annulent. Il faut enfin relever que la ‘’symétrie’’ n'a aucun autre effet que la protection du signal face aux interférences extérieures, elle ne change rien aux caractéristiques de bande passante, à la réponse impulsionnelle, etc ...