KORNHENT : de la prise de son à la restitution, un parcours initié par Marc HENRY

 

Pour moi, il est toujours intéressant de trouver et de faire connaître les « initiatives » personnelles ayant trait à la reproduction musicale, et plus généralement à la haute fidélité pure et dure.

Cette fois, c’est une démarche un peu moins conventionnelle, issue de Bretagne, signée Marc HENRY qui attire l’attention. Passionné depuis son tout jeune âge par la reproduction sonore et d’électronique, Marc Henry ne doit pas voir plus de 12 ou 13 ans lorsqu’il démonte son premier gramophone. Même s’il ne possède pas  à proprement parler d’une formation spécialisée dans le domaine de l’électro-acoustique, son premier métier d’automaticien lui permet de développer au fil des années un sens aigu de l’observation et un goût prononcé pour la « chose » technique.

C’est un peu par hasard en 2008 qu’il accepte de dépanner un ami musicien dont le micro vient de tomber en panne. Il s’agit d’un microphone Neuman U87 assez « standard ». Au démontage, il est tout même assez surpris et très déçu par la qualité très relative de certains composants. Ainsi Marc Henry ne va se contenter de réparer ledit microphone, mais il va en secret procéder au remplacement de certains composants de meilleure qualité.

L’ATELIER du Microphone a donc pour principale activité la restauration de nombreux microphones principalement statiques, lampe ou transistor tout en préservant leur caractère d’origine. Mais la passion ne s’arrête pas la à restauration, l’optimisation, où à la fabrication de microphone.

Marc HENRY a dédié sa vie à sa passion pour le son, et c’est de façon bien naturelle qu’il s’est intéressé à l’autre bout de la « chaîne » : les enceintes acoustiques.

Le choix a été vite fait : le concept d’enceintes à pavillon. KORNHENT est donc la « marque de fabrique » qui matérialise les productions de Marc HENRY.

Depuis les année 90 Marc HENRY est le premier à exporter des pavillons type Le Cléac’h dans de nombreux pays. Au fil des écoutes et des rencontres, il crée La grande Castine, un système à pavillon repéré comme « Meilleure écoute du salon » de Munich en 2011.

Aujourd’hui, ses valeurs d’excellence et de simplicité sont pleinement exprimées à travers KornHent. Un système minimaliste, brut, épuré de tout ce qui ne concerne pas la beauté du son.

L’Objectif est clair : permettre aux audiophiles d’acquérir un système à pavillon High-end , évolutif, au tarif le plus abordable, avec un accompagnement personnalisé.

L’assemblage est entièrement fait à la main suivant un cahier des charges strict. Pour exemple, le pavillon d’aigu de 18 centimètres de diamètre avec son dispositif arrière d’absorption des vibrations est réalisé en plâtre céramique fibré. Il est prévu pour pour les chambres de compression 1” B&C DE120, 18sound 1095N, Faital pro HF10AK, HF108R.

Le pavillon 2 – 220 Hz de 80 centimètres de diamètre utilise le même matériau. Il est utilisé dans dans la bande 300-3000Hz, mais dans l’axe il monte aussi haut que votre chambre de compression. Par rapport aux classiques pavillons multicellulaires, on obtient une réponse plus droite avec davantage de de précision dans l’image sonore, et les harmoniques sont plus à leur place. Chambres de compression recommandées : BMS 4596ND-mid ; Beyma 850ND, Radian 950Pb.

Voici une découverte qui ne laissera pas les aficionados du « procédé » insensibles à la qualité de la restitution.

Lionel Schmitt

Sites du concepteur :
https://www.latelierdumicrophone.fr/