KORA Explorer 150 SB

KORA Explorer 150SB

Ampli intégré hybride :
– pré amplification à tubes
– amplification de puissance à transistors

Puissance 2x100W/8 ohms.
Réponse en fréquence : 0,2Hz~200kHz±3dB.
Distorsion harm. < 0,2 % à 1 kHz.
4 entrées asymétriques Cinch/RCA, sensibilité 330 mV/100 kohms.
Entrées directes sur la section ampli.
Dimensions : 460x200x370 mm
Poids : 13 kg.
Origine : France.

Cet ampli reprend comme souvent chez Kora un schéma hybride tubes-transistors, (on trouve par exemple des étages de sortie à tubes polarisés et stabilisés par transistors) permettant ainsi d’accéder à des performances difficiles à obtenir à partir d’un circuit seulement transistorisé ou à tubes. Les tubes utilisés sont entre autres des demi-triodes 6922 et 12BH7, couplées à des MOS-FET BS 170.

L’Explorer 150SB est une évolution du modèle 90 SI, avec une puissance quasiment doublée.
Pas de boutons rotatifs, mais des touches pour toutes les fonctions, y compris le volume (potentiomètre motorisé).

ECOUTE

Dès les premières minutes d’écoute, on remarque  l’opulence singulière du registre grave. L’orchestre symphonique prend du volume (en particulier en bas), d’autant plus que la spatialisation est profonde et ample.
Vous l’avez compris, le son n’est jamais maigre ou agressif ; mais le 150 SB ne penche pas vers une restitution sombre, car les détails sont bien présents. Les micro-détails font vivre les instruments tels que le clavecin ou la guitare.
On ressent également de la pêche et de l’impact, auxquels les 2*100 W ne sont probablement pas étrangers.
Par ailleurs, la fluidité et l’ampleur conviennent bien au piano, aux orchestres (jazz, symphonique…).
De belles attaques de guitare basse.

En résumé : Un ampli chaleureux et dynamique, avec du détail et de la précision spatiale.

Il faut cependant bien tenir compte de la légère rondeur dans le bas pour choisir ses enceintes : la logique lui fera plutôt équilibrer des enceintes à tendance « sèche » ou très analytique. Tout est une question d’équilibre final…
Une remarque : L’extrême-grave est moins sensible que le grave (effet de masque ? facteur d’amortissement élevé ?)

 

Prix : 1 490 €    (2003)