HARTLEY SERIES 100

HARTLEY SERIES 100

Origine : France
Ampli-préampli hybride à Tubes et Transistors
Puissance : 2 x 60 W sous 8 ohms
Bande passante : non spécifiée
3 entrées haut niveau 1 entrée monitoring
1 sortie magnétophone 1 sortie amplificateur

Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, voilà que la marque française Hartley nous propose une toute nouvelle série comprenant un intégré qui fait l’objet de la présente critique, un lecteur CD très attendu et dont vous pourrez trouver le résumé du banc d’essai dans la page Lecteurs de CD, et un tuner.

Nul ne sait si cet intégré remplacera à terme le S 150 testé dans cette même page. Toujours est il qu’il en reprend une grande partie de sa philosophie, tout au moins sur le plan technique. Sur le plan esthétique, il n’en va pas de même. Le nouveau venu arbore un look totalement différent, mais qui est une réplique du lecteur de CD.
La présentation de la face avant est d’une sobriété rarement rencontrée : une plaque d’aluminium gris de 10 mm comprenant un afficheur bleu et un gros bouton rond usiné dans la masse et….. c’est tout. Ce bouton permet de régler le volume et après une pression, de sélectionner la source choisie. Une mignonne et ergonomique télécommande reprend toutes les fonctions disponibles sur cet intégré.

Côté construction, on a affaire à du bel ouvrage : comme pour le lecteur CD, le châssis est constitué par un caisson en acier totalement étanche aux rayonnements électromagnétiques.
L’électronique fait appel à une technologie hybride : tubes pour le préampli et transistors pour la section de puissance, et qui n’est pas sans rappeler le montage du S 150. A ce titre la section préampli est issue directement de celle du S 150. La section ampli de puissance, entièrement symétrique, a été redéveloppée à partir d’un unique transformateur torique de 150 VA, et non pas deux comme sur le S 150.

ECOUTE

Pour faire  » court « , s’agissant de l’écoute,  on peut attribuer les mêmes remarques qu’au S 150.
La scène sonore est bien aérée. L’orchestre est bien positionné entre les enceintes, mais également en profondeur ( moins prononcé peut être que sur le S 150 ).
L’aigu file haut sans agressivité, mais avec beaucoup de richesse et de précision. Le grave est clair et précis, il gagne un peu en fermeté et aussi en légèreté par rapport à son aîné ( qualité ou défaut ? ).
Le rendu sonore est exempt de toute coloration. Fluidité et ampleur sont au rendez vous.

Cotations : Dynamique subjective : 10 /10
Définition : 10 /10
Effet stéréophonique : 10 / 10
Cohérence des registres : 9 / 10
Rapport qualité-prix : 9.5 / 10

 

Prix : 1350 €   (2002)

Essai transmis par :
Lionel Schmitt