FOCAL 806 V

FOCAL 806 V

Conception : France
Enceinte 2 voies / 2 haut-parleurs
Charge : bass-reflex
Sensibilité : 90 dB / 1w / 1m
Impédance moyenne : 8 ohms
Impédance minimale : 3,6 ohms
Réponse en fréquence : 55 Hz à 28 kHz
Fiches de connexions : 2
Dimensions : ( H x L x P ) 39,0 x 22,2 x 24,50

Focal 806v

JM-LAB ou FOCAL représente depuis de 30 ans le savoir-faire Français en matière d’enceintes acoustiques. Alors que la société basée près de Saint Etienne est passée de l’artisanat à l’industrialisation, elle a su au fil des décennies développer des références pour tous les budgets sans faire de sacrifices en ce qui concerne la qualité musicale. Par ailleurs FOCAL doit également son succès à une part importante consacrée à la recherche et au développement, notamment au niveau des transducteurs. La 806 V dont il est question ici appartient à la gamme CHORUS 800 V qui compte 3 colonnes, 2 compactes, et 1 enceinte centrale. La 806 V se place en seuil de gamme et elle bénéficie d’un tarif attractif. La 806 V est un modèle compact (dit de bibliothèque) et bénéficie de toutes les innovations des modèles les plus onéreux. Le coffret est constitué à base de MDF profilé ultra rigide de 25mm et d’une architecture à parois non parallèles afin de juguler les ondes stationnaires. La présentation bi ton avec placage noyer et corps acrylique à effet miroir donne une touche moderne à l’ensemble. Le verso ne comporte que deux uniques bornes de raccordement acceptant fil nu, fourches, et fiches bananes. Un petit capuchon en plastique protège la connexion banane – il faudra nécessairement le faire sauter si vous souhaitez utiliser ce mode de connexion.

La 806 V est une enceintes deux voies / deux haut-parleurs de type bass-réflex – charge accordée par évent tubulaire aérodynamique placé en face avant. Le tweeter est un modèle développé par FOCAL en aluminium et magnésium à dôme inversé. Le haut-parleur dévolu aux registres grave et médium de 16,5 cm de diamètre est en Polyglass à suspension caoutchouc en demi rouleau qui lui confère une bonne réactivité et une souplesse de mouvement.

ECOUTE

Les tests ont été réalisés au travers de plusieurs séances d’écoutes, dans des conditions diverses en auditoriums / grandes surfaces multi-média. Une gamme assez large de produits m’a permis de me faire une idée assez précise quant au comportement de cette enceinte : ensemble MARANTZ PM 6004 et CD 6004, HARMAN KARDON HK 3390 et lecteur BDT 30, CAMBRIDGE 651 A et lecteur 651 C, NAD C326 BEE et CD C516 BEE, câbles HP Essentiel B et modulation Van Den Hul  » The Name « .

CD utilisés  : Modern Jazz Quartet with Laurindo Almeida – Celtic Spectacular by Erich Kunzel – CD Test Naim – Quiet Nights par Diana Krall – Les géants du jazz jouent Georges Brassens.

Plutôt facile à driver la 806 V ne pourra pas se contenter de n’importe quel matériel pour délivrer une restitution équilibrée. De prime abord, j’en déduis que cette FOCAL fait preuve d’une excellente neutralité et d’une belle droiture. Ces qualités lui interdiront l’association avec des électroniques ayant un penchant pour le haut du spectre. Il est plutôt conseillé de lui associer des amplificateurs et dans une moindre mesure des sources à tendance ronde et chaleureuse (MARANTZ, HARMAN KARDON, NAD….).

D’une façon générale, la FOCAL 806 V est une enceinte qui se veut précise et met l’accent sur la clarté et une bonne définition d’ensemble. On pourra observer un détourage des instruments et des voix « découpées au scalpel » ; elle se focalise sur les instruments ou les voix solistes. Cette haute définition pourra peut-être constituer un handicap si l’on utilise un amplificateur ou une source doté d’un haut médium / aigu ascendant. En outre, le rôle des câbles HP sera primordial. Beaucoup d’audiophiles rejettent l’idée d’investir dans un câble HP de qualité dont le prix de vente pourrait être équivalent à celui des enceintes elles-mêmes. C’est une erreur à ne pas commettre, et le comportement de la 806 V va beaucoup dépendre des câbles utilisés.

Le registre médium est particulièrement fouillé : il est alors en totale harmonie avec le registre aigu qui délivreront, le cas échéant, un nombre important de micro détails. On pourrait sans doute avoir à redire sur la finesse et le côté naturel, mais avec un ensemble MARANTZ 6004 (amplificateur et lecteur CD), nous obtenons une musicalité, qui à défaut d’être veloutée ou chaleureuse, se veut riche. Malgré tout, on regrettera parfois la connotation légèrement froide des timbres sur certains extraits musicaux.

Le registre grave, quant à lui, est court mais c’est une des caractéristiques des enceintes dites de bibliothèque. Ici, et avec le matériel utilisé, je ne pouvais pas m’attendre à des miracles. Cependant, il faut reconnaître que si l’absence d’infra grave fait défaut, le registre grave a une bonne tenue générale et une bonne lisibilité qui permettent de suivre très bien chaque note de la contrebasse dans  » Valéria  » interprété par le Modern Jazz Quartet. En ce qui concerne la matérialisation des instruments, l’aspect ferme et tendu est loin d’être négligeable, et, pour le compte, joue un rôle important.

Aucun « effet de pompe » et encore moins un aspect coincé ne sont à redouter. La 806 V gère en définitive assez bien les basses fréquences grâce à la charge bass-reflex astucieusement élaborée. Evidemment, le registre grave pêche un peu : à ce titre, et comme le suggère le concepteur, il sera de bon ton d’associer la 806 V au caisson de grave Chorus SW 800 V W.

Quels que soient les électroniques utilisées, on peut dire que la FOCAL 806 V ne rechigne pas en matière de réactivité : c’est une enceinte acoustique qui, en dépit de sa taille réduite, « véhicule » la dynamique et possède des capacités de réaction réellement surprenantes. Le côté mollasson de certaines petites enceintes ou même certaines colonnes est à reléguer aux oubliettes.

S’agissant de l’ampleur de la scène sonore, la 806 V surprend : j’ai été agréablement étonné de voir l’enveloppe sonore dans une pièce d’écoute de moyenne dimension ou peu propice à accueillir des ensembles purement audio (grandes surfaces multi-médias). A niveau d’écoute confortable, les orchestrations prennent une dimension respectable qui aboutit à une forme communication qui « touchera » l’auditeur sensible et en quête d’émotions. La voix de Diana Krall (Quiet Nights) vient spontanément évoquer la présence de l’artiste dans la pièce d’écoute. Malgré quelques « sifflantes » persistantes, l’aspect suave de la chanteuse ressemble à quelque chose d’assez naturel – la consistance naturelle pourra même être atteinte dans des conditions d’écoutes supérieures à celles qui m’ont été offertes.

D’un point de vue général, la 806 V s’évertue à délivrer une image relativement holographique, tout au moins aux dimensions respectables. La stabilité est un point fort de cette enceinte, et les grands écarts de dynamique ne semblent pas lui poser le moindre problème.

Conclusion

Placée en seuil de gamme du constructeur stéphanois, la FOCAL 806 V ne démérite pourtant pas le moins du monde. Si l’on prend soin de l’associer à des systèmes audio choisis avec soin et à consonance légèrement ronde et chaleureuse, cette enceinte apportera son lot de bonheur musical, voir même un bon équilibre subjectif. Préconisations du constructeur :  » cette enceinte semble idéale pour des pièces d’écoutes inférieures à 20 m2 « .

Cotations : Musicalité : digne d’intérêt
Appréciation personnelle : bonne approche
Rapport musicalité / prix : bon

 

Prix : Env. 500 € (11/2013)

 

Test d’écoute réalisé par
Lionel Schmitt