Etalon : Filtre Réseau Ethernet Isolator

Etalon isolator3

Après avoir  » rajeuni  » sa gamme d’électroniques, le concepteur d’ETALON a entrepris de concevoir plusieurs éléments périphériques ou accessoires destinés à optimiser votre équipement audio. Parmi eux, le filtre réseau Ethernet ISOLATOR.  Cet  » accéssoire  » se présente sous la forme d’un boîtier compact et joue le rôle de filtre Ethernet que l’on connecte entre le câble RJ45 du réseau domestique et l’entrée de tout lecteur réseau. ETALON fournit un petit câble RJ45 l’ISOLATOR.

Ce filtre a pour objectif de supprimer les interférences (perturbations) électromagnétiques crées par les différents appareils connectés au réseau Ethernet domestique (BOX, NAS, PC, TV, vidéo projecteurs…)

D’une façon générale, ETALON rappelle que ces perturbations électromagnétiques, sans aucuns effets sur les appareils informatiques, se diffusent à travers tout le réseau par conduction dans les câbles Ethernet, pour aboutir au lecteur réseau et de là au DAC, ou elles s’expriment par des duretés, des crispations, une impression de sécheresse du message musical…. Elles agissent également d’une manière néfaste sur l’image sonore.

L’ajout de ce filtre rend le message plus lisible, plus reposant, plus agréable à écouter. Ce même filtre agit également positivement sur la qualité des images TV (cas de TV connectées à l’Ethernet) ou des vidéo projecteurs (également connectés). Plus votre réseau Ethernet domestique contient d’appareils reliés à votre réseau Ethernet domestique, plus l’action de ce filtre est vitale pour tout amateur de musique qui sonne « analogique » dans le plus beau sens du terme.

Etalon isolator2

Le site Internet de l’importateur http://www.etalonacoustics.fr/FR/PAGE_Isolator.htm vous indiquera les modes de connexion ainsi que le sens du câblage.

CARACTERISTIQUES :

L’ISOLATOR est composé de 3 cellules de filtrages.  Une cellule composée d’un transformateur d’impulsions, assure une isolation galvanique totale empêchant les circulations de courant de masse entre les appareils du réseau Ethernet et votre systéme Audio.

Les deux autres cellules en amont et en aval du transformateur d’impulsions assurent un filtrage total des perturbations électromagnétiques circulants sur le réseau Ethernet.

Un audiophile a bien voulu se prêter au jeu du test et nous confie ses impressions.

Lionel SCHMITT

Barre séparation

ECOUTE :

Les tests d’écoutes ont été réalisés à domicile avec avec le matériel suivant : WD MyCloud 4To rj45 Audiophonics High-End – lecteur réseau Pioneer N70A (cs Pangea AC-14 SE MKII) – câbles rca WM, soon : Esprit Celesta – Amplificateur intégré Audiomat Arpège Réf.10 (cs d’origine) – CâblesEsprit Structura 2, reconditionnés 2015 – Enceintes acoustiques B&W CM6 S2.

Je teste depuis quelques jours le filtre RJ45 Etalon Isolator. Ce petit boitier est destiné à être intercalé entre le câble RJ45 (connecté à votre NAS ou votre switch), en entrée du boitier ; et le lecteur réseau, en sortie : un petit câble RJ 45 est fourni pour connecter le boitier à la prise RJ45 du lecteur.

Le fonctionnement du boitier est basé sur la suppression des perturbations électromagnétiques liées au réseau, notamment les alimentations à découpage des NAS, ordinateurs, switches, etc. Selon la documentation d’Etalon, 3 cellules de filtrages assurent la  » filtration « .

Le dispositif est à mon avis une bonne alternative au pont optique en ce sens qu’il est totalement plug and play et ne nécessite aucun bricolage d’aucune sorte autre que de le connecter très simplement.

Au risque d’engager une polémique…, je tiens à préciser que l’Isolator nécessite un petit temps de rodage d’une dizaine d’heures. Son effet est certes immédiat, mais, après ce court rodage, le dispositif semble délivrer sa pleine efficacité.

A l’écoute, n’ayant pas testé de pont optique je ne peux comparer les deux systèmes. Mais en ce qui concerne l’Etalon Isolator, un seul mot : génial !

Sur mon système, dans ma pièce d’écoute et avec mes oreilles, l’Isolator apporte un plus vraiment très conséquent sur tous les aspects de la restitution sonore.

Ce que l’on distingue immédiatement est une transparence accrue dans une proportion notable, de laquelle découle un rendu plus défini sur l’ensemble du spectre sonore. Ce gain peut se résumer de la façon suivante :

• Les instruments, groupes d’instruments et voix sont plus détourés, plus nets.

• Sur des morceaux de musique baroque que je connais par cœur ou presque, quelques notes de basse continue au clavecin sont mieux audibles, plus « évidentes » et rendues de manière plus fluide également, parfaitement (c’est-à-dire comme au concert) intégrées au message sonore global.

• Les lignes de basses, en fond à droite sur la scène sonore, sont plus audibles et mieux articulées, plus nuancées.
Les basses positionnées plus proches de l’auditeur (violoncelle solo ou groupe de violoncelles sur de la musique de chambre par exemple) sont plus déliées, nettement plus chantantes.

• Les voix sont plus naturelles et nettement plus expressives ; les chanteurs solistes sont bien mieux localisables sur la scène sonore et ils ne sont plus nains, ils ont grandi !

• On entend globalement plus de détails, de bruits et d’effets d’ambiances. Les réverbérations sont rendues avec un réalisme très convaincant. Les extinctions de notes, sur de bons enregistrements, sont interminables…

Je ne vous ferai pas le coup du « c’est plus analogique » car pour être franc cela fait 25 ans que je n’ai pas écouté un vinyle… et perso je ne m’en porte pas si mal, en revanche je vais au concert de temps à autres et donc je mesure combien le gain en naturel est probant à l’aune de cette référence incontournable.

De manière corollaire, la scène sonore gagne énormément en résolution ; sur mon système, assez sensible sur ce point, c’est la profondeur qui gagne encore du champ. Mais également, la focalisation des instruments et des groupes instrumentaux et vocaux progresse très fortement : là où auparavant parfois un léger flou pouvait régner, désormais, avec l’action filtrante de l’Isolator, tout est focalisé de manière stable et précise dans l’espace.

Sur mon système je déplorais parfois sur certains enregistrement une scène sonore localisée un peu « basse », manquant de hauteur. L’action filtrante de l’Isolator améliore considérablement cela au point que je ne me tracasse plus du tout de ce « défaut de rendu » qui semble totalement éradiqué : la scène sonore est d’une hauteur réellement réaliste et, encore une fois, présente une focalisation qui me surprend par sa netteté et sa stabilité.

Je me permets d’insister sur le gain de cet aspect holographique de la scène sonore qui réellement est amélioré dans des proportions très importantes, flagrantes.

Autre point intéressant : l’action de l’Isolator rend globalement mon système plus constant et moins soumis à des variations dans la qualité du rendu que j’attribuais, apparemment avec erreur, à des variations de la qualité du secteur mais qui finalement étaient peut-être dues à des perturbations liées au réseau (sur lequel il y a : box routeur + NAS + switch + lecteur réseau, donc, + ordinateur en journée en semaine).

Pour les points négatifs, je n’en vois qu’un seul : le câble fourni pour relier le boitier au lecteur réseau est vraiment très court (une dizaine de cm environ), semble de qualité vraiment basique et hypothèque toute possibilité d’installer le boitier autrement que collé au dos du lecteur.
Evidemment ce câble peut être remplacé sans rien perdre en efficacité (j’ai testé), cependant l’idée de positionner le boitier au plus près du lecteur me semble cohérente.

Pour ce qui concerne le rapport qualité / prix :

Certes, le prix de l’Isolator (390 €) est supérieur au coût d’un pont optique, mais son côté plug & play sans se casser la tête à bricoler est un plus indéniable si, comme moi, vous n’avez ni le temps ni le goût du bricolage.

J’ai parfois lu des commentaires ici ou là où d’aucun semblaient dire, et je respecte parfaitement cet avis, en gros : « c’est cher pour ce que c’est ». Alors évidemment pour le même prix vous pouvez acheter, par exemple, un ordinateur portable très convenable et qui contiendra incontestablement plus de technologie embarquée et de « matériau ». Cela c’est si on juge le prix de l’Isolator au regard des matériaux qui le composent.

Si en revanche, on juge ce produit sur le plus qualitatif très probant qu’il apporte, alors l’Isolator me semble au juste prix (et même, à mon avis et comparativement à d’autres accessoires HiFi, pourrait-il être plus cher sur ce seul critère d’optimisation audible du système).

Pour mémoire et précaution, je rappelle que tout cela s’entend sur mon système avec mes oreilles, dans ma pièce d’écoute et à l’écoute de vraie musique.

Enfin, il faut aussi considérer que ce dispositif, de part sa simplicité, devrait s’avérer fiable et pérenne et qu’il pourra accompagner longtemps votre système au gré de ses évolutions.

Prix : 390 € (12/2015)

Test d’écoute réalisé par
Omega