Enceintes “connectées” : vaste programme !

L’édito de Lionel

Enceintes “connectées” : vaste programme !

 

Il faut bien vivre avec son temps ! Aux côtés ou en marge des produits haute fidélité classiques de “bonne facture”, nous voyons surgir depuis quelques années des produits un peu marginaux destinés à diffuser de la musique. Parmi eux : les enceintes acoustiques dites “connectées”. Marginal, n’est d’ailleurs pas le terme approprié à l’heure actuelle, puisque le marché de l’audio répond à cette demande croissante. La marginalité évoquée porte davantage sur cette offre complémentaire par rapport aux produits haute fidélité plus traditionnels.

Toujours est-t-il que vous êtes en droit de vous demander si de tels produits peuvent répondre à vos attentes, tant du point vue de l’exploitation que du point de vue musical.  Au vu des essais que j’ai commencé à opérer, ces enceintes qui intègrent un module d’amplification et un module de “traitement” du signal numérique sont, pour la plupart, d’un confort d’utilisation réellement appréciable. En clair, deux ou trois “clics” sur votre téléphone portable ou tablette pour sélectionner un morceau de musique “stocké” et HOP !, la musique se diffuse dans votre pièce d’écoute comme par enchantement. Le rêve !

Les possesseurs de lecteurs réseau pourront aller fouiller, moyennant un abonnement, dans la “bibliothèque” (discothèque) bien fournie de différents fournisseurs les extraits de leur choix dans des formats numériques “classiques” ou de haute définition. N’est-ce pas magique tout ça ?
Aussi, il est même légitime de se demander si une chaîne haute fidélité “conventionnelle” composée d’éléments totalement séparés et, par définition, encombrants, consommateurs d’énergie, avec un câblage complexe et coûteux, trouvent encore leur place dans un univers domestique de plus en plus “connecté”.

Bon nombre de spécialistes en matière acoustique, se sont lancés dans cette nouvelle voie : ils proposent des produits réputés performants; pour ma part, je dirais plus précisément acceptables sur le plan musical. Fort de leur expérience et de leur savoir-faire, quelques constructeurs d’enceintes acoustiques de renom se sont engouffrés dans cette “brèche” pour asseoir leur notoriété.

Dès lors, beaucoup d’audiophiles se posent même la question d’une option à prendre entre des enceintes de cette nature ou composer un ensemble audio à éléments séparés assemblé à minima d’un amplificateur intégré, d’une paire d’enceintes acoustiques passives, d’une source et d’une kyrielle de câbles destinés à relier tout ce petit monde, sans parler de la connexion au courant secteur. Sur ces aspects, il est nécessaire de bien réfléchir à cette alternative, d’autant que les “petites” chaînes hifi ou les “tout-en-un” de premier niveau n’offrent pas, la plupart du temps, réellement de perspectives musicales si intéressantes qu’il n’y paraît.

En y regardant de plus près, je me suis aperçu que les fabricants qui relèvent actuellement ce défi ne réalisent pas tous des produits musicalement recommandables. Je n’évoquerai même pas les enceintes monophoniques. Pire, certains grands noms n’offrent pas la possibilité d’une écoute aussi raffinée que la technologie de pointe embarquée ne le prétend – un paradoxe que je ne m’explique d’ailleurs pas.

Néanmoins, il faut admettre que quelques constructeurs ont fait l’effort de concilier la haute technologie, la convivialité, les performances, et la musicalité pour s’ouvrir à une nouvelle génération de consommateurs qui recherche tout de même, à minima, la possibilité de pouvoir goûter aux joies d’une reproduction musicale d’une “certaine” qualité – mais, je ne parlerais pas d’émotions.

Aussi, il faut tout de même être un peu lucide et surtout ouvrir bien grand ses oreilles. Ces “fameuses” enceintes connectées du moment, de format souvent compact, ont leurs limites. En dépit de leur concept hautement élaboré, des composants électroniques choisis pour leur performances, etc…, les “références” actuelles et reconnues accusent tout de même des limites musicales largement audibles, facilement décelables  par un public pas toujours “initié” et / ou ayant un minimum d’exigence.

Dans ce cas, la question sera vite réglée : l’option d’une chaîne haute fidélité composée d’éléments séparés aura tôt fait de remplir la fonction d’offrir une musicalité qui retient l’attention et apporte ce supplément d’âme à vos extraits préférés.

Il existe un public pour chaque type d’option, mais il est primordiale de ne pas se tromper de cible. En dépit des bonnes prestations de quelques modèles, il faut bien garder à l’esprit que ce type d’enceintes connectées est bien loin d’être le nec le plus ultra.