COPLAND CTA 305 et CTA 520

COPLAND CTA 305 et CTA 520

Préamplificateur à tubes et amplificateur transistorisé
Origine : Danemark
Puissance : > 2 x 125 W sous 8 ohms – > 250 W bridgé mono
Bande passante : 20 Hz à 20 kHz
Distorsion harmonique : < 0,05%
4 entrées haut niveau :
1 entrée phono MM d’origine
1 entrée monitoring
1 sortie magnétophone
1 sortie second ampli

C’est toujours avec un immense plaisir que l’on découvre un nouveau produit chez COPLAND. En effet le constructeur Danois ne se précipite jamais pour sortir un nouveau produit. D’ailleurs, il n’est pas rare de voir certains appareils figurer au catalogue pendant près de 10 ans, gage de qualité et d’avance technologique.
Le couple nouveau venu arbore une présentation impeccable comme il est de coutume chez COPLAND, mais avec cette fois-ci des coffrets ultra plats ( 8,6 cm de haut ). Pour ce qui est du design, pas de problème c’est bien du COPLAND dans la plus pure tradition.

Le préampli CTA 305 nous offre une façade en aluminium satiné comprenant, au centre, un large afficheur de couleur rouge qui renseigne sur la source sélectionnée, la mise en stand by, ainsi qu’un témoin de temporisation qui indiquera l’état de charge des tubes – car le CTA 305 est un préamplificateur à tubes ! Un bouton de volume motorisé, un sélecteur de sources, une touche monitoring et stand by complète cette sobre façade. Un télécommande permet d’accéder à toutes les fonctions citées.

A l’intérieur, on a affaire à une construction de très haut niveau. Les tubes de l’étage de pré-amplification sont des E 83 CC ( version améliorée des ECC83 ), et sont pré-rodés avant implantation. Chaque circuit d’amplification est polarisé en classe A, ce qui permet d’avoir recours à un circuit simple, à la stabilité accrue. La connectique est très complète, et l’on a même droit à un étage d’entrée phono d’origine, ainsi qu’à une sortie supplémentaire permettant l’ajout d’un second ampli de puissance – lequel peut se bridger, pour arriver à une configuration en 2 blocs mono ( intéressant ! )

L’ampli CTA 520 propose une façade plutôt dépouillée ( quelques diodes et un bouton d’alimentation ), mais également très bien finie. Techniquement et contrairement au préampli CTA 305, le CTA 520 n’utilise que des transistors, combinant ainsi la technologie tubes / transistors de cet ensemble. Le but de la manoeuvre est d’obtenir une haute stabilité en puissance et des capacités dynamiques excellentes, tout en étant insensible aux charges des enceintes, sans générer de distorsion. Dans cette configuration COPLAND utilise des transistors à effet de champ entrée et en sortie.

ECOUTE

A l’écoute, cet ensemble ne trahit pas les caractéristiques qui ont fait la réputation de la marque : une très grande ampleur, mais non envahissante. Le positionnement des instrument dans l’espace traduit une grande aération de l’image sonore.
L’ensemble du message sonore est très complet et très détaillée avec une aigu assez fin, un magnifique médium, offrant beaucoup de corps. Les trompettes sonnent particulièrement bien, et les grandes orgues peuvent vous donner des frissons …….. de vérité.
Le grave semble être un peu rond, mais n’handicape pas particulièrement la cohérence d’ensemble.

Si la scène sonore est assez large, les effets de profondeur semblent plus limités – en comparaison simultanée avec d’autres électroniques, bien entendu.
Côté transparence, il n’y a rien à redire : les vocaux font preuve de beaucoup d’humanité et de présence. Attention cependant aux  » S  » parfois un peu sifflants de certains CD; à la longue ces colorations pourraient s’avérer fatigantes; sur ce chapitre, le choix du lecteur CD ainsi que des câbles de modulation devront être choisis avec rigueur pour arriver au niveau d’exigence que mérite cet ensemble. A suivre……..

Cotations : Dynamique subjective : 10 /10
Définition : 10 /10
Effet stéréophonique : 10 / 10
Cohérence des registres : 9 / 10
Rapport qualité-prix : 9 / 10

 

Prix : Préampli : 2120 €  – Ampli : 2290 €  (2002)

 

Essai transmis par :
Lionel Schmitt