CAMBRIDGE Azur 540 A

CAMBRIDGE Azur 540 A

Type : Ampli-préampli intégré à transistors.
Puissance de sortie : 2 x 50 W/8 ohms
Distorsion harmonique : < 0,009 % à 1 kHz.
Réponse en fréquence : 5 Hz a 50 kHz (- 3 dB).
Rapport signal/bruit : 92 dB.
6 entrées analogiques RCA et 3 sorties RCA (dont une sortie ampli supplémentaire), une sortie casque.
Dimensions: 43x10x31 cm.
Poids: 7 kg.

Cambridge 540 azur
Comme pour beaucoup d’intégrés actuels, il n’y a pas d’origine une entrée phono. Mais on peut ajouter un module phono et ensuite changer la destination d’une entrée AUX en entrée phono ; donc un petit bricolage sans difficulté que le revendeur peut faire.
Vous avez aussi la solution d’utiliser un préampli phono extérieur.

L’électronique est simple et industrielle (on y voit quelques circuits intégrés très classiques) ; il y a de la place à l’intérieur… Remarquez, seul le résultat compte.

Une fois installé, le 540 reste toujours sous tension car il n’y a pas d’interrupteur secteur. Il se met en veille et se relance soit par la télécommande, soit par un bouton fugitif situé sur la la face avant. Ceci n’est absolument pas un problème, et on peut remarquer que beaucoup d’audiophiles laissent leurs amplis allumés en permanence.

 

 

ECOUTE

Le bon :
Le 540a offre une écoute plutôt douce, et chaude : pas d’hyperdéfinition, mais un équilibre général très convainquant. Etonnant pour le prix.
Bel espace stéréophonique, ample. Réverbération bien restituée, naturelle dans les prises de son naturelles.

Les faiblesses  :
Ne poussez pas trop l’orgue ou la guitare basse, car il ne faut pas lui demander trop de pêche dans le grave (et l’extrême-grave) … Egalement, il avoue assez vite ses limites dans les enceintes à faible rendement.

Conseil : Il sera plus à l’aise dans des pièces moyennes avec des enceintes à rendement correct et qui offrent pas mal de grave.

 

Prix : 360 € (2005)