BURMESTER : la « folie » du vinyle…

Pour célébrer ses 40 années d’existence – date de création 1977, le constructeur Allemand d’électroniques BURMESTER s’octroie une « folie » !

Présentée au High End de Munich l’an dernier, BURMESTER ne fait pas une étalage démesuré de cette platine. Aussi,on ne peut pas réellement dire que la communication inonde le marché en France, vu qu’il n’y a pas de distributeur connu.

Cette platine vinyle est l’aboutissement d’une gamme de produits assez large dont elle reprend le design. Totalement réalisée à la main dans les locaux de Berlin, la platine emploie des matériaux nobles, amortissants, conséquents par leur taille et leur poids. Ainsi, cette platine qui devrait être commercialisée seulement en fin de cette année pèse au total 60 kilogrammes.

Cette platine se singularise par une rotation du plateau (via un contre-plateau) qui s’appuie sur 4 moteurs et 4 courroies de transmission ! – du jamais vu à ma connaissance. Cette technique a pour objectif d’assurer une « traction » uniforme sur le palier du contre-plateau, d’assurer un démarrage et une stabilité immédiate de la vitesse de rotation, et de réduire à leur plus simple expression le pleurage et le scintillement des vitesses de 33,33 et 45 tr/m.

L’alimentation est déportée vers un boîtier externe afin de minimiser toute forme de parasites d’origine mécanique et électrique. A l’inverse, et visiblement, cette platine intègrerait un étage d’entrée phono intégré largement inspiré des préamplificateurs phono conçus et réalisés par BURMESTER.

Nous avons peu d’informations sur le bras de type droit qui associe le carbone et l’aluminium. Celui-ci repose sur un support dont le palier est fait d’acier et de céramique.

Enfin, le lourd châssis d’acier et d’aluminium repose sur 3 pieds isolés magnétiquement et qui assure une couplage optimale avec le support sur lequel est placé la platine – une sorte de terre mécanique.

On en saura pas davantage pour le moment, mais cette « folie » signée BURMESTER afficherait un tarif public de 33.000 € ! De quoi rêver non ?

Lionel Schmitt

Site du constructeur :
https://www.burmester.de